... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

KHUNRATH (Heinrich). Amphitheatrum Sapientiae aeternae, 1609

 

Un mythique et rarissime traité alchimique et kabbalistique

KHUNRATH (Heinrich). Amphitheatrum Sapientiae aeternae, solius verae, christiano-kabalisticum, divino-magicum, necnon physico-chymicum, tertriunum, catholicon... Hanau, Guil. Antonius, 1609, in f°, de 2ff. soit un titre gravé et un portrait de l'auteur, 60pp. 222pp. 1f. de colophon, ill. de 2 tableaux en double page h. t., de 10 planches gravées h. t. dont 9 belles planches très curieuses en double page, (placées en tête du vol.) pl. veau marbré époque, dos orné, tr. rouges, bel exemplaire bien complet soigneusement lavé et établi et replacé dans sa reliure d'origine.

18 000 €

Mythique et rarissime traité alchimique et kabbalistique, l'un des plus importants dans cette partie des Sciences occultes. D'après S. de Guaïta on ne le rencontre presque jamais complet de son illustration remarquable et très curieuse, que l'on croirait sortie de l'imagination de Jacques Callot. Khunrath était médecin et chimiste à Leipzig, disciple de Paracelse et l'un des grands initiés de son temps. Il règne une grande confusion au sujet des différentes éditions de cet ouvrage, cette énigme a été en grande partie solutionnée par l'étude méthodique d'Umberto Eco intitulée "Lo strano caso della Hanau 1609", dont on peut conclure que cette édition de 1609 donnée par E. Wolfart est la première complète: "L'edizione Hanau 1609 è la prima edizione dell'opera completa...", et aucun exemplaire ne possède un placement identique des gravures. ¶ Caillet n°5747 - Guaïta n°1494 "l'un des plus curieux ouvrages de théosophie kabbalistique" - Verginelli n°170 -Duveen p.319 "one of the most important books in the whole literature of theosophical alchemy and the occult sciences" - Ferguson I.463 - Mellon collect. n°62 " the plates ... are remarkable both for their subject-matter and their execution... "


 




MAIER (Michael). L'Atalanta fugiens (1687)

L'Atalanta fugiens (1687)

MAIER (Michael). Secretioris naturae secretorum scrutinium chymicum, per oculis et et intellectui accuratè accommodata, figuris cupro appositissimè incisa, ingeniosissima emblemata... illustratum... Francfort, imp. G.H. Oehrlingii, typo J. Ph. Andreae, 1687, in 4°, de 4ff. 150pp., ill. de 50 belles planches emblématiques par J. Théodore de Bry, pl. veau marbré époque, dos orné, rousseurs sinon bel exemplaire. (ex-libris mss. 18e Bourdelet ecuyer avocat au parlement)

10 000 €

Très rare seconde édition de l'Atalante fugitive de Maier (Atalanta fugiens), parue pour la première fois en 1617. C'est une des plus belles suites emblématiques hermétiques jamais publiées. Cette réimpression sous un nouveau titre ne comprend pas la partie musique ni les épigrammes, ni l'épître dédicatoire, ni le portrait. Les planches non signées et de bonne qualité sont de J. Théodore de Bry, elles sont identiques à celles de la première édition. C'est d'ailleurs sur cette édition que travailla Carl Gustav Jung. Né en 1569, Michael Maier étudie la philosophie et la médecine à Rostock(1587), à Francfort-sur-l'Oder et à Padoue. Il obtient son doctorat de médecine en 1596 à Bâle. Vers 1601 il commence à s'intéresser à l'alchimie. En 1609 il devient médecin et secrétaire de Rodolphe II à Prague, du fait de la passion de l'empereur pour l'alchimie. Entre 1611 et 1616, il visite la cour de Jacques Ier d'Angleterre, et sert aussi d'autres princes allemands, dont le prince de Nassau, grand protecteur de l'alchimie. En 1619 il devient le médecin du landgrave Maurice de Hesse-Cassel. En 1620 il s'installe comme médecin à Magdebourg où il meurt en 1622. Michael Maier est l 'un des principaux commentateurs des manifestes Rose-Croix (1614-1616) ¶ Landwehr German emblem books, 412 - Ferguson II.64 - Neu 2609 - Duveen p.384 - Caillet n°6996 - Waller 11191 - Cole 900 "This work is noted for its illustrations and the author's use of fanciful parallels between mythology and alchemy" - Bolton 1003 - Dorbon n°2850 "Réimpression de l'Atalanta fugiens .... L'auteur décrit les opérations nécessaires pour parvenir à la réalisation du Grand-Oeuvre et commente les écrits des principaux philosophes chimiques..." - Verginelli, Bibl.Hermetica 209 - Mellon collect. 76 (pour l'édit. de 1618) - Pas dans le cat. alchimie de Nourry (1927).





 



DANEAU (Lambert). Deux traitez nouveaux, très-utiles pour ce temps, 1579

 

Acheté à Stanislas de Guaita

DANEAU (Lambert). Deux traitez nouveaux, très-utiles pour ce temps, Le premier touchant les sorciers ... augmenté de deux procès extraicts des greffes ... Le second contient une breve remonstrance sur les jeux de cartes & de dez. [Genève], par Jacques Baumet, 1579, in 12, de 160pp., pl. maroquin vert, dos orné de caissons dorés, encadrements d'un triple filet doré sur les plats, dentelle int., tr. dorées, (Koehler). bel exemplaire provenant de la bibliothèque de Stanislas de Guaita avec la note suivante du marquis de Biencourt en tête : "acheté à M. de Guaita 80 fr. selon lui le plus rare de tous les ouvrages de sorcellerie. Il n'existe que trois ou quatre exemplaires qui sont toujours les mêmes qui passent en vente" (ex-libris Biencourt-Ponsins)

5 800 €

Seconde édition de cet ouvrage rarissime, selon le catalogue de Stanislas de Guaita (n°205), à qui a appartenu l’exemplaire.  Ces deux textes avaient été publiés séparément à Genève en 1574 sous les titres de « Les sorciers. Dialogue très utile et nécessaire pour ce temps » et « Brieve remonstrance sur les jeux de sort ou de hazard. »  Selon l'auteur : "Les sorciers se trouvent communément en France.... et en grand nombre maintenant... ils sont tous marquez du Diable. Satan porte les sorciers souvent es synagogues..." Les sorciers ne sont pas des malades, ce sont des « gens endiablés & asservis sous la puissance de Satan, qu’ils adorent, se mettent à genoux devant lui & lui portent des chandelles. Combien que quelques-uns d’entre eux sont encore plus sales. Car lui apparaissant en forme d’homme, ils lui baisent même le derrière. » Daneau nous enseigne comment les sorciers besognent & empoisonnent », répond à la question : « s’il est licite de s’aider des sorciers dans sa maladie » et nous donne le moyen « pour se pouvoir garder des sorciers ». On trouve (pp. 103 à 131) l’interrogatoire complet d’une sorcière, lors d’un procès criminel en 1573. La « Remonstrance sur les jeux de sort » demande s’il est permis à un chrétien de jouer aux jeux de dés et de cartes. ¶ Caillet n°2778 "ouvrage rarissime d'un des plus savants théologiens du XVIe siècle" - pas dans Dorbon - Yve-Plessis n°836 "Consacré surtout aux procès de sorcellerie en Savoie. On y trouve le cas de l'aveugle des Quinze-Vingts condamné pour sorcellerie" - Vte Max n°39 (édit. de 1574)





SABBATHIER (R.P. Esprit). L'ombre idéale de la Sagesse Universelle. 1679

 

SABBATHIER (R.P. Esprit). Idéalis umbra Sapientae generalis - (et), L'ombre idéale de la Sagesse Universelle. [Paris, Jablier], 1679, 2 parties in 8°, de 24 tableaux gravés en double page pour la partie latine, et 24 tableaux gravés en double page pour la traduction française, le tout collé à pleine page et monté sur onglets, pl. veau brun époque, dos orné, p. de titre rouge et jaune, coiffes et mors anciennement restaurés, légère restauration en marge des deux 1ers ff., et lég. mouillure en marge de qq. ff. sinon bon exemplaire bien complet. (cachet d'un couvent dominicain au titre)

4 500 €

Rarissime ouvrage de Kabbale. Il est entièrement gravé en taille-douce par Caumartin qui a dû l’exécuter sur une ou deux très grandes planches de cuivre, le libraire découpant ensuite l’impression et montant les morceaux sur des ff. blancs reliés sur onglets. Curieuse méthode qui explique sans doute l’extrême rareté des exemplaires qui se sont conservés. ¶ Caillet n°9731 “excessivement rare” - Dorbon n°4275 “Rarissime surtout complet des deux parties”... - Guaïta n°921 “ouvrage fort rare de haute mystique et de kabbale chrétienne composé par le R.P. Sabbathier, berrichon, prédicateur capucin et édité par le R.P. François Marie du même ordre. Ces 2 éditions parallèles française et latine, entièrement gravées... ne se trouvent que rarement réunies. L’ombre de la sagesse universelle constitue un traité fort singulier et d’une saveur mystique très personnelle...”  

 






AGRIPPA (Henri Cornélius). Philosophie occulte, 1727

 

La première traduction française de la philosophie occulte

AGRIPPA (Henri Cornélius). Philosophie occulte, divisée en trois livres, et traduite du latin. La Haye, chez R. Chr. Alberts, 1727, 2 vol. in 8°, de 10ff-427pp. et 1f-317pp., nbr. tableaux et figures cabalistiques gravées in t. et 12 planches gravées h.t. certaines se dépl., demi-veau blond XIXe à petits coins, dos lisse orné de fleurons à froid et de filets dorés, tr. vertes, restauration à un feuillet de titre et rares rouss. sinon bel exemplaire décoratif.

2 400 €

Rare et très recherchée première traduction française. Elle est due à A. Levasseur. "Ce livre est capital pour l'étude de l'occulte" (Dorbon), il est illustré de nombreuses figures magiques, avec une introduction par Gabriel Naudé tirée de son "Apologie pour les grands hommes soupçonnés de magie". ¶ Caillet n°95: "C'est non seulement le meilleur traité de kabbale qui existe, mais aussi le traité le plus pratique de haute magie." - Dorbon n°29 - Thorndike V.136 "Agrippa's De occulta philosophia gave a more general presentation of the subject than could be found elsewhere...".







LULLE (Raymond). Testamentum, 1566

 

LULLE (Raymond). Testamentum, … duobus libris universam artem chymicam complecteus, antehac nunquam excusum ; item ejusdem Compendium animae transmutationis artis metallorum, absolutum iam & perfectum. Cologne, Ioann Byrckmann, 1566, in 12, de 4ff. n. ch. 240ff. ch. & 8ff. d'index n. ch., ill. de qq. figures sur bois in t. et de 2 belles planches gravées sur bois se dépliant, (petite restauration à une planche) demi-vélin ancien à coins, titre à la plume, papier en partie bruni sinon bel exemplaire.

4 500 €

Rarissime édition originale de l'oeuvre alchimique la plus importante parue sous le nom de Lulle.  C'est le plus ancien traité pseudo-lullien d'alchimie, il daterait de 1332. C'est dans cet ouvrage qu'est rassemblé le plus grand nombre des connaissances et les principales théories alchimiques de l'époque. Il contient des connaissances très poussées en pharmacologie. Les règles qu'il énonce sont parfois énigmatiques, notamment lorsqu'il s'agit "d'anoblir" les métaux — c'est-à-dire de les transmuter en or. L'auteur emploie souvent des termes solennels — la "quintessence" du vin pour désigner l'alcool — tout en décrivant les vertus de celui-ci. Le texte énonce la notion nouvelle de "médecine universelle", tant pour les pierres (transmutation) que pour la santé des hommes. L'ensemble de l'ouvrage reste un témoignage important sur les recherches alchimiques du Moyen Âge. Enfin rappelons que Lulle fut un élève probable d'Arnaud de Villeneuve.  La plupart des grandes bibliothèques ou collections alchimiques ne possèdent pas d'édition du Testamentum. Zeitlinger nous dit à propos de cette oeuvre: "Perhaps the author's most important alchemical work, and according to Prof. E. v. Meyer, one of the few genuine works of the many attributed to him.". ¶ Duveen p.369 - Ferguson II/54 (pas dans la Young collection) - Pas dans Caillet, ni Dorbon (n°2795 réimpression de 1573 "rarissime") , ni Guaïta, ni dans la Mellon Collection, ni dans la collection Verginelli, ni dans le cat. Alchimie de Nourry (1927) - cat. CCFR  8 ex.  (BNF, BIUM, Ste Geneviève, BIUS Pharmacie, BM Lyon,  St Denis,  Bourg en Bresse, Bordeaux).






PEUCER (Gaspar). Les devins ou commentaire des principales sortes de devinations, 1584

 

PEUCER (Gaspar). Les devins ou commentaire des principales sortes de devinations, Distingué en quinze livres, esquels les ruses & impostures de Satan sont descouvertes, solidement refutées, & separées d'avec les sainctes Propheties & d'avec les prédictions Naturelles... Nouvellement tourné en François par S.G.S. ( Simon Goulart Senlisien). P., Heudrik Connix, 1584, in 4°, de 6ff.-653pp.-12ff., lettrines et une figure in t., demi-chagrin rouge fin XIXe, dos orné de caissons dorés, tr. peignées, papier très lég. bruni sinon bon exemplaire. (ex-libris mss. Sanctae Genovefae Parisiensis 1743). Il provient donc de la congrégation des chanoines de l'abbaye Sainte-Geneviève de Paris.

2 600 €

Rare première édition en français de ce livre très recherché. Il est dû à un érudit médecin allemand qui était le gendre de Melanchton. Toutes les sortes de divinations et de magie y sont systématiquement étudiées: "l'aéromance, l'aeroscopie, l'alectryomance, l'aleuromance, l'anthropomance, la génération des androgynes, l'astrologie, l'astronomie, l'axinomance, la botanomance, la cabale, les charmes, la capnomance, la chiromance, les comètes, la création des bons et mauvais anges, la crithomance, cristallomance, dactilomance, diables, enchanteurs, esprits malins, la gastromance, la géomance, la goëtie, l'hépatoscopie, l'hieroscopie, l'hydromance, l'hydascopie, l'ichtyomance, la lecanomance, la logarithmance, les lycanthropes, les magiciens, miracles, monstres, l'oenomance, l'onomance, l'onymance, l'ooscopie, les oracles, l'oryctoscopie, la pyromance, la pyroscopie, les sibylles, les sorciers et leurs maléfices, la téomance, la zooscopie...". ¶ Caillet 8579 - Guaïta 831 "très rare" - Dorbon 3633 - Cornell Witchcraft p.437



KIRCHER (R.P. Athanasius). Physiologia Kircheriana Experimentalis, 1680

 

KIRCHER (R.P. Athanasius). Physiologia Kircheriana Experimentalis, qua summa argumentorum multitudine et varietate. Naturalium rerum scientia per experimenta physica, mathematica, medica, chymica, musica, magnetica, mechanice comprobatur atque stabilitur.... redegit Johann Stephan Kestler. Amsterdam, ex. offic. Janssonio-Weisbergiana, 1680, in folio, d'un front. gravé 3ff. 248pp. 4ff., ill. de très nbr. figures sur bois scientifiques in t. et de qq. gravures sur cuivre à mi-page, pl. vélin époque à recouvrement, dos orné, p. de t. brune, restauration ancienne au dos, brunissures sinon bon exemplaire (ex-libris gravé Piergiorgio Borio)

4 800 €

Edition originale, publiée l'année de la mort de Kircher par Johann Stephan Kestler, élève du Père Kircher. C'est un vaste compendium des recherches du savant jésuite dans tous les domaines : physique, lumière, magnétisme, acoustique, musique, alchimie, hydraulique etc... ¶ Merrill 29 "This work, edited by one of Kircher's pupils, Johann Stephan Kestler, is a codification of Kircher's observations and experiments across the entire spectrum of his researches in physics. Naturally there are large sections on light and shadow, magnetism, acoustics, and music; but there are also experiments and observations in hydraulics, alchemy, and a myriad of other topics. This compendium was perhaps a response to entreaties from Kircher's fellow scientists, who appreciated his keen observations and experiments but did not care to wade through some forty volumes to glean them. The book is an example of what Kircher's writings could have been like at the hands of a good editor. Kircher died the year this book was published, and it is uncertain to what extent he was involved in its publication. The Physiologia is not only a measure of Kircher's scientific curiosity and the vast range of his scientific researches, but also a barometer of his age, a catalogue of the scientific concerns of his time" - Garrison-Morton 580 "Includes the first recorded experiment in hypnotism in animals." - Caillet n°5796 "curieux et peu commun" - coll. Honeyman n°1834 - Krivatsy n°6404 - Waller n°10869 - Wellcome III, p.396 

 







 

[BROUAULT (Jean)]. Abrégé de l'astronomie inférieure, 1644

 

[BROUAULT (Jean)]. Abrégé de l'astronomie inférieure, expliquant le système des Planètes, les douze signes du Zodiac & autres constellations du ciel hermétique. Avec un essay de l'astronomie naturelle, contre les Systèmes de Ptolomée, Copernic, & Ticho Brahé montrant les erreurs sur les Distances, Ggrandeur (sic), Situation & Mouvement des Astres: & le souverain remède au Vertige de la Terre, par la situation du Soleil par dessus les Estoilles tant errentes que fixes... par I. D. B. à Paris, Chez I. de Senleque et Chez Jean Remy, 1644, in 4°, de 19ff. 1f. blanc 185pp. (1f. blanc entre les pp. 126/127), une figure à pl. page, pl. veau époque, dos orné, qq. taches surtout aux 1ers ff., sinon bel exemplaire comportant de très nbr. notes manuscrites de l'époque en mage. (étiquette des Jésuites de Toulouse XIXe)

4 000 €

Edition originale très rare de ce traité sur la symbolique astrologique en alchimie. Notre exemplaire porte l'attribution Jean de Bonneau à la plume sur le titre, comme l'exemplaire de la Bibl. Nationale (catalogué néanmoins à Brouault). Quelques attributions à Bonai sont réfutées par le cat. BNF. Le privilège cite les noms "I.D.B." et "Bonneau", toutefois l'attribution à J.D. Brouault est largement commentée et confirmée par Barbier, qui cite en référence le cat. Ouvaroff. Brouault est aussi l'auteur d'un autre texte hermétique le "Traité de l'eau de vie" (1646), qui traite aussi d'alchimie. En fait le médecin protestant Jean Brouault (1514-1604) est surtout connu pour ses controverses religieuses, et sans les deux publications posthumes effectuées par l'éditeur Jean de Senlecque, lui aussi versé dans l'hermétisme, son oeuvre serait restée inconnue. C'est ce que souligne justement Eugène Canseliet dans "Deux logis alchimiques" (p. 238) portant l'attention sur l'emblématique alchimique utilisée par J. de Senlecque pour l'édition du "traité de l'eau de vie". "L'abrégé de l'astronomie inférieure" est lui mentionné dans l'Histoire de la philosophie hermétique de Lenglet Dufresnoy III, p. 129 - cf. aussi l'étude savante de Suzanne Colnort "Un traité de thérapeutique au XVIe siècle: Brouaut et la panacée alcoolique" in Revue d'Hist. des Sciences 1959 p.301 - Duveen 102 "A very rare work... very largely on alchemy, although its title conseals this." - Hoefer II, 324 - Caillet 1697 (mentionne bien les deux éditions, mais avec collation erronée) - Pas dans Dorbon - Pas dans Ferguson - pas dans le cat. Verginelli-Rota qui possédait pourtant le "traité de l'eau de vie" - cat. Ouvaroff n°1137 (à la date de 1645) - cat. CCFR 3 ex. à la date de 1644 (Paris Muséum, Versailles, Clermont-Ferrand) et 6 ex. à la date de 1645 avec des attributions diverses (Marseille BMVR, BNF, Mazarine, Le Mans, La Rochelle, Conches en Ouches) - cat. OCLC 3ex. pour l'édition de 1644 (Warburg Inst. London, Univ. of Oklahoma et Univ. of Wisconsin) 1 seul ex. à la date de 1645 (Calgary Canada).




LENOIR (Alexandre). La Franche-Maçonnerie rendue à sa véritable origine, 1814

 

LENOIR (Alexandre). La Franche-Maçonnerie rendue à sa véritable origine, ou l’antiquité de la Franche-Maçonnerie prouvée par l'explication des mystères anciens et modernes. P., Fournier, oct. 1814, in 4°, de 4ff. 302pp. 1f. de table, ill. 10 grandes planches gravées h. t. dont la plupart se dépl. et une coloriée, pl. veau raciné époque, dos lisse richement orné, p. de t. rouge, plats avec un encadrement de dentelle dorée, tr. marbrées, bel exemplaire bien complet.

3 800 €

Un des ouvrages maçonniques les plus rares. En particulier complet de la planche dépliante de la procession en l'honneur d'Isis, qui manque très souvent. On y trouve aussi les 2 grands tableaux dépliants suivants: "Système hiéro-astronomique, physique et astrologique des peuples anciens" et "Planisphère iconologique des signes et de leurs décans". De par son iconographie on peut considérer cet ouvrage comme une pièce de bibliophilie maçonnique. C'est le résultat d'un cours magistral fait par Alexandre Lenoir en 1811, à la demande des frères de la Loge écossaise à laquelle il appartenait. Il s'agit d'un volumineux essai visant à expliciter le symbolisme maçonnique en le comparant aux mystères de l'antiquité, principalement égyptiens. ¶ Dorbon n°6137 “Le plus beau et l'un des plus rares ouvrages sur le sujet...” - Caillet n°6504 - Fesch p.840 - Wolfstieg 4093. 




BELIN (Dom). (Recueil), Les aventures du philosophe inconnu, 1646

 

BELIN (Dom). (Recueil), Les aventures du philosophe inconnu, en la recherche & l’invention de la pierre philosophale. Divisées en quatre livres. Au dernier desquels est parlé si clairement de la façon de la faire, que jamais on n'a parlé avec tant de candeur. Paris, chez Estienne Danguy, 1646, pet. in 12, de 6ff. 225pp., pl. veau marbré époque, dos orné, papier lég. bruni sinon bel exemplaire.

2 000 €

Edition originale très rare. Ce récit de voyage initiatique, contrairement à l'opinion de Lenglet-Dufresnoy répétée stupidement par tous, est proprement un traité hermétique et symbolique comme le décrit S. Matton dans la préface de la réédition moderne "Cette forme littéraire demeure la mieux adéquate pour nous faire accepter l'effort intérieur qu'exige de nous l'alchimie... La remarque de Lenglet-Dufresnoy montre... qu'il n'a point lu notre roman et qu'il emprunte encore une fois... son jugement à autrui". Dom Belin est surtout un défenseur de l'alchimie spirituelle et chrétienne. Comme le remarque Robert Amadou il fut aussi le premier à qualifier un alchimiste de "Philosophe Inconnu", terme qui sera repris par d'Atremont, Sendivogius et Tschoudy. ¶ cat. Nourry alchimie n°63 "Edition originale rare de ce petit livre spirituel dirigé contre les souffleurs..." - Dorbon n°5441 (édit. de 1674 seulement) - Caillet n°925 "dirigé contre les souffleurs, dom Belin, après avoir travaillé au grand oeuvre et n'avoir pas réussi s'en vengea par cette curieuse satyre...(copie ici Lenglet-Dufresnoy)" - Cat. Verginelli-Rota n°38 "La questione rimane ancora aperta, perché il trattato del Belin presenta molte ambiguità...".



[ALCHIMIE - RECUEIL] - (Divers traitez de la philosophie naturelle), La Turbe des philosophes ... 1672

 

Sans doute l'exemplaire Ouvaroff

[ALCHIMIE - RECUEIL] - (Divers traitez de la philosophie naturelle), La Turbe des philosophes qui est appelé le code de vérité en l’art... La Parole délaissée traité de Bernard Comte de la Marche Trévisane. Deux traitez philosophiques de Corneille Drebel: de la nature des éléments, et de la quintessence. (et) Le très-ancien duel des chevaliers ou dialogue chymique de la pierre Physique, avec l’Or & le Mercure, touchant la véritable matière dont se doit préparer la pierre des Philosophes ... Paris, Jean d’Houry, 1672, in 12, de 3ff. (sur 4, manque le faux-titre) 298pp. & 3ff., pl. veau brun époque, dos orné, bon exemplaire dont il manque le feuillet de faux-titre, et qui est sans doute celui de la bibliothèque Ouvaroff qui présente la même particularité (cf. cat. Ouvaroff n°635 et Dorbon n°1314).

2 800 €

Recueil alchimique très rare renfermant cinq traités. La Tourbe des Philosophes est un des premiers et des plus célèbres textes de l'alchimie de l'occident médiéval. Selon la légende Bernard, comte de la Marche Trévisane, serait né à Padoue en 1406. Il aurait commencé ses travaux d'alchimie à quatorze ans et il aurait trouvé la pierre philosophale à quatre-vingt-deux ans, à Rhodes, où il meurt en 1490 (cf. Figuier l'alchimie et les alchimistes). Cornelis Drebbel était un physicien et inventeur hollandais, on lui doit divers procédés de teintures, et un thermomètre qui porte son nom. Habile dans la fabrication de lunettes et de lentilles, il fabriqua aussi une lanterne magique et une camera obscura. Il étonna la Cour d'Angleterre par ses instruments d'optique, puis fut appelé à Prague par l'Empereur Rodolphe II. Ses deux traités semblent ici paraître pour la première fois en français. ¶ Caillet n°3168. — Dorbon n°1314 "Recueil rarissime. Il est vraisemblable que notre exemplaire est celui qui fit partie de la bibliothèque Ouvaroff, puisque comme lui, il est sans titre général et a la même collation..." - Cat Ouvaroff n°635.