... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

[PRÉCHAC (Jean de)]. La noble Vénitienne, ou la Bassette histoire galante. 1679

 

[PRÉCHAC (Jean de)]. La noble Vénitienne, ou la Bassette histoire galante. Suivant la Copie de Paris, Chez Claude Barbin,. [Hollande,], 1679, pet. in 12, de 7ff. 127pp. avec la clef ou explication de la nouvelle in fine, pl. maroquin rouge XIXe, double encadrement de filet à froid sur les plats, frappé au centre aux armes de Pierre-Adolphe du Cambout, marquis de Coislin (1805-1873) n°296 du catalogue de vente de sa bibliothèque (29 nov. 1847). Il a ensuite appartenu au Comte Henri Huchet de La Bédoyère (1782-1861), l'un des plus célèbres bibliophiles du XIXe siècle, avec son ex-libris armorié. Bel exemplaire à toutes marges et belle provenance. (Duru, 1847).

1 400 €

Réimpression hollandaise listée par Willems. L'originale a paru à Paris en 1676. Il s'agit d'une nouvelle décrivant la bassette, jeu de cartes à mise pécuniaire originaire d'Italie qui aurait été introduit en France vers 1675 par Giulo Giustinian, ambassadeur de la République de Venise. Ce jeu d'argent à haut risque, en vogue dans la haute société, fut interdit par Louis XIV dès 1680, puis à nouveau en 1691. ¶ Willems les Ezevier n°1933 - cat CCFR 1 seul exemplaire de cette édition hollandaise (Univ. de Tours)

 



 

PROUST (Marcel). Les plaisirs et les jours, 1896

 

PROUST (Marcel). Les plaisirs et les jours, préface d'Anatole France. Paris, Calmann Lévy, 1896, in 4°, de X-273pp. 3ff., avec 76 illustrations de Madeleine Lemaire dont 14 planches h.t. sur fond crème et 62 en noir in texte, et 4 mélodies pour piano de Reynaldo Hahn sur 13pp. h.t., pl. maroquin bleu canard moderne, t. dorée, couv. ill. cons., sous emboitage (L. Pennec). bel exemplaire très frais sur papier d'édition.

1 400 €

Edition originale du premier livre de Marcel Proust. Notons que c'est dans le salon de l'illustratrice Madeleine Lemaire, que Proust rencontra pour la première fois Robert de Montesquiou en 1893, puis Reynaldo Hahn en 1894. ¶ Carteret, III, p. 325.

 





 

FURETIÈRE (Antoine). Le voyage de Mercure, 1653

 

FURETIÈRE (Antoine). Le voyage de Mercure, satyre. Paris, chez Louis Chamhoudry, 1653, pet. in 4°, de 5ff. 125pp. 1f. d'errata, pl. maroquin bordeaux début XXe, double filet dorés sur les coupes, tr. dorées(Krippel). Bel exemplaire (ex-libris Jean Tannery 1878-1939, gouverneur de la Banque de France)

1 200 €

Edition originale rare de cette satire en vers. C'est un joyau de la littérature facétieuse du Grand Siècle. Contraint par la guerre des dieux avec les géants de descendre parmi les hommes, Mercure doit prendre profession parmi ceux-ci. Sa traversée de la société contemporaine autorise Furetière à faire de lui le truchement d'un répertoire satirique d'emplois et de métiers du temps, du berger au marchand, du pédant au médecin, du poète au maquereau. Ces tribulations le projettent dans des situations loufoques propices à mettre en scène le ridicule de ces professions. ¶ Tchemerzine-Scheler III.392

 



 

[SENDIVOGIUS (Michel)]. Traitez du Cosmopolite, 1691

 

[SENDIVOGIUS (Michel)]. Traitez du Cosmopolite, Nouvellement découverts. Où après avoir donné une idée d'une Société de Philosophes, on explique dans plusieurs lettres de cet autheur la théorie et la pratique des véritez hermétiques. P., L. d'Houry, 1691, in 12, de 238pp., une figure à mi-page, pl. veau brun époque, dos orné, coiffe sup. anciennement restaurée sinon bon exemplaire.

2 000 €

Très rare traité d'alchimie du célèbre alchimiste polonais disciple de l'écossais A. Sethon. La première partie contient les Statuts et règles de la société cabalistique des Philosophes Inconnus (avec reproduction du sceau). La seconde partie contient les Lettres de Michel Sendivogius ou de J.J.D.I. c'est à dire Jean Joachim Destingel d'Ingrofont, communément appelé Cosmopolite, sur la théorie et la pratique de la pierre philosophale. ¶ Guaïta n°972 "très rare" - Duveen p.545 - Caillet n°10131 - Dorbon n°4552

 




 

[BRILLAT-SAVARIN]. Physiologie du goût, 1864

 

[BRILLAT-SAVARIN]. Physiologie du goût, Précédée d’une notice biographique par Alph. Karr. Dessins de Bertall. Paris, Furne & Cie, 1864, gd in 8°, de 3ff. 459pp., ill. de nbr. figures sur bois in t. et de 7 planches h.t. de Bertall gravées par Geoffroy et tirées sur chine appliqué, demi-chagrin vert éditeur, dos orné, plats toile, tr. dorées, bel exemplaire. (ex-libris J. & H. Bon)

600 €

Réimpression de l’édition illustrée par Bertall publiée en 1848 par Gonet. L'épicurien Brillat-Savarin voulait faire de l'art culinaire une véritable science. L'intérêt de ce classique réside dans la légèreté avec laquelle les questions culinaires sont présentées à la fois fort savamment et avec une ironie constante qui aère l'ouvrage. L'auteur passe tour à tour du facétieux à la description précise et évocatrice, en passant par l'aphorisme singulier. Le livre connut un succès immédiat, suscita l'enthousiasme de Balzac mais aussi la jalousie de certains comme Carême et le mépris de Baudelaire. ¶ Vicaire gastronomie p.119 - Vicaire ill. XIXe I. p.928 "c'est non pas une simple réimpression, mais une édition différente de celle de 1848 et imprimée sur plus beau papier".

 





 

ELUARD (Paul) et Max ERNST. Les malheurs des immortels, 1945

 

ELUARD (Paul) et Max ERNST. Les malheurs des immortels, révélés par ... Paris, édit. de la revue Fontaine, 1945, in 8°, non paginé et illustré de 21 compositions de Max Ernst h.t., demi-cuir gris imitation peau d'éléphant, titre doré en long, couv. cons., rel. moderne, (Lars Strid). bel exemplaire, 1 des 50 exemplaires de tête sur pur fil du Marais (après 10 ex. sur Madagascar).

600 €

Seconde édition tirée à 1860 exemplaires. La première édition de 1922 ayant été tirée à un très petit nombre d'exemplaires. Il s'agit de la deuxième publication conjointe de Max Ernst et Paul Éluard et de la première véritable collaboration : pour "Répétitions", publié juste avant "Les Malheurs" , Éluard a simplement choisi les collages d'Ernst qui convenaient le mieux à ses poèmes ; mais pour "Les Malheurs", le duo a travaillé en "symbiose presque parfaite" (Assa) pour produire une oeuvre sur des thèmes tels que "le rapport entre peinture et poésie, le rôle de l'image comme icône des processus psychiques, et le statut ambivalent de la fonction scopique - ou la réversibilité de l'aveuglement et de la révélation" ... anticipant ainsi de deux ans le Manifeste du surréalisme d'André Breton (1924) ¶ cf. Sonia Assa, the french Review, Vol. 64, n°3, février 1991, p. 643.

 






 

KHUNRATH (Heinrich). Amphitheatrum Sapientiae aeternae, 1609

 

Un mythique et rarissime traité alchimique et kabbalistique

KHUNRATH (Heinrich). Amphitheatrum Sapientiae aeternae, solius verae, christiano-kabalisticum, divino-magicum, necnon physico-chymicum, tertriunum, catholicon... Hanau, Guil. Antonius, 1609, in f°, de 2ff. soit un titre gravé et un portrait de l'auteur, 60pp. 222pp. 1f. de colophon, ill. de 2 tableaux en double page h. t., de 10 planches gravées h. t. dont 9 belles planches très curieuses en double page, (placées en tête du vol.) pl. veau marbré époque, dos orné, tr. rouges, bel exemplaire bien complet soigneusement lavé et établi et replacé dans sa reliure d'origine.

18 000 €

Mythique et rarissime traité alchimique et kabbalistique, l'un des plus importants dans cette partie des Sciences occultes. D'après S. de Guaïta on ne le rencontre presque jamais complet de son illustration remarquable et très curieuse, que l'on croirait sortie de l'imagination de Jacques Callot. Khunrath était médecin et chimiste à Leipzig, disciple de Paracelse et l'un des grands initiés de son temps. Il règne une grande confusion au sujet des différentes éditions de cet ouvrage, cette énigme a été en grande partie solutionnée par l'étude méthodique d'Umberto Eco intitulée "Lo strano caso della Hanau 1609", dont on peut conclure que cette édition de 1609 donnée par E. Wolfart est la première complète: "L'edizione Hanau 1609 è la prima edizione dell'opera completa...", et aucun exemplaire ne possède un placement identique des gravures. ¶ Caillet n°5747 - Guaïta n°1494 "l'un des plus curieux ouvrages de théosophie kabbalistique" - Verginelli n°170 -Duveen p.319 "one of the most important books in the whole literature of theosophical alchemy and the occult sciences" - Ferguson I.463 - Mellon collect. n°62 " the plates ... are remarkable both for their subject-matter and their execution... "


 




GENTIL (Claude-Joseph). dissertation sur le caffé, 1787

 

GENTIL (Claude-Joseph). dissertation sur le caffé, et sur les moyens propres à prévenir les effets qui résultent de sa préparation communément vicieuse; & en rendre la boisson agréable & plus salutaire. Paris, l'auteur & chez Pyre, 1787, in 8°, de VI-177pp. 3ff., front gravé de O. Michel représentant une branche de caféier, demi-maroquin brun à grain long à coins, dos lisse avec titre en long, qq. mouillures claires sinon bon exemplaire à toutes marges. (ex-libris J. & E. Bon)

1 200 €

Edition originale de cet ouvrage rare contenant la description botanique du caféier, une méthode de préparation du café, avec ses vertus thérapeutiques et l'emploi dans différentes maladies. L'auteur était médecin des armées et professeur à l'Université de Paris. ¶ Vicaire p.398 - Bitting p.179 - Pas dans Oberlé fastes .

 



 

GODWIN (William). Lives of the necromancers, London 1834

 

GODWIN (William). Lives of the necromancers, or an account of the most eminent persons in successive ages who have claimed for themselves or to whom has been imputed by others the exercise of magical power. London, Frederick J. Mason, 1834, in 8°, de XX-466pp., demi-veau blond époque, dos lisse, p. de titre papier, coiffe inf. et coins usés. Exemplaire de cabinet de lecture avec étiquette imprimée au dos et au 1er plat : "British and Foreign Library, 27 old Bond street, Ebers bookseller & stationner of His Majesty"

1 000 €

Rare first edition of the final book written by the political philosopher and novelist William Godwin, the father of Mary Shelley. It concerns paranormal legends from western and Middle Eastern history.The book begins with an introduction that explains the ways in which superstitions and other mythical beliefs could have originated during the Middle Ages, before the scientific revolution.... It gives examples of necromancy and witchcraft, divination, chiromancy, interpretations of dreams, fairies, Rosicrucianism, and oracles. It discusses Simon Magus, Nero, and Elymas the sorcerer, amongst others .... and covers the persecution of suspected witches.... also Dr Faustus, Cornelius Agrippa ,John Dee and Nostradamus. ¶ Wellcome III p. 130. - Caillet 4627 (édit. de 1876 seulement).

 


 

CONTI (Ludovico de). Traité de la liqueur de l'Alchaest & de la médecine universelle, 1678

 

CONTI (Ludovico de). Discours philosophiques sur les deux merveilles de l'art et de la nature, ou Traité de la liqueur de l'Alchaest & de la médecine universelle, Et de la voye qu'il faut tenir pour faire le sel de tartre volatil. Composez en latin, par M. Des Comtes,... Et mis en françois, par Robert Preud'homme ... Seconde edition, reveuë et corrigée. Paris, Jean d'Houry, 1678, in 12, de 195pp. & 4ff., pl. veau brun d'époque, dos orné, bon exemplaire (ex-libris Roberto Piontelli, 1909-1971, directeur de l'Institut de physique-chimie, d'électrochimie et de métallurgie de l'École polytechnique de Milan, et pionnier de l'électrochimie)

1 300 €

Seconde édition française de ce traité hermétique peu commun paru en latin à Venise en 1661. L'auteur y traite avant tout de l'alchaest, du sel de tartre et de la pierre des philosophes. ¶ Ferguson I. 173 "Luigi de Conti or de Comitibus, was a native of Macerata. Borrichius speaks highly of him from personal intersourse, but doubts his being an adept. Lattely he became blind." - Thorndike VII. 231 "Lugi Conti ... states that the Alchaest was real and not a mere fancy of Helmont, and that he has finally succeeded in working it out, but knows that the reader would not wish him to reveal it openly to the vulgar."  - Caillet I.2607 - Pas dans Dorbon - Pas dans Hoefer - CCFR 4ex. seulement (BNF, BIUS Pharmacie Paris, Lyon, Rennes)

 



 

[KIRCHWEGER (Anton Joseph)]. Aurea Catena Homeri, 1762

 

[KIRCHWEGER (Anton Joseph)]. Aurea Catena Homeri, id est concatenata naturæ historia physico-chymica, latina civitate donata notisque illustrata A Ludovico Favrat M. D. Frankfurt & Leipzig, Knoch & Eslinger, 1762, in 8°, de XX-630pp. 23ff., ill. d'un belle planche alchimique gravée se dépl., qq. tableaux et figures in t., pl. veau marbré époque, dos orné, bon exemplaire.

1 300 €

Edition latine de ce célèbre traité hermétique d'inspiration rosicrucienne proposant une interprétation alchimique de la nature. Il est attribué à Anton Joseph Kirchweger de Styrie en Autriche, médecin et professeur de Physique à Gmunden en Autriche et conseiller de la Chambre du Roi. Il serait mort en 1746. L'ouvrage a paru en allemand en 1723 et a été adapté en français par Pierre Dufournel en 1772 sous le titre 'La Nature dévoilée ou la Théorie de la Nature". En première partie il est traité de la génération de toutes les choses naturelles. En seconde partie, de la destruction et analyse des choses naturelles. En troisième partie, du Sel Philosophal, de l'alchaest, de la Pierre des Sages, et en particulier de la transmutation des métaux. ¶ Caillet n°543 - Dorbon n°164 (édit. de 1723) - Duveen p.323 (édit. de 1723 et 1781) - Kopp II. 208 - Ferguson I.470 "This work attracted a great deal of attention, and was one of the books read by Goethe at the time when he was interested in alchemy".

 



 

MAIER (Michael). L'Atalanta fugiens (1687)

L'Atalanta fugiens (1687)

MAIER (Michael). Secretioris naturae secretorum scrutinium chymicum, per oculis et et intellectui accuratè accommodata, figuris cupro appositissimè incisa, ingeniosissima emblemata... illustratum... Francfort, imp. G.H. Oehrlingii, typo J. Ph. Andreae, 1687, in 4°, de 4ff. 150pp., ill. de 50 belles planches emblématiques par J. Théodore de Bry, pl. veau marbré époque, dos orné, rousseurs sinon bel exemplaire. (ex-libris mss. 18e Bourdelet ecuyer avocat au parlement)

10 000 €

Très rare seconde édition de l'Atalante fugitive de Maier (Atalanta fugiens), parue pour la première fois en 1617. C'est une des plus belles suites emblématiques hermétiques jamais publiées. Cette réimpression sous un nouveau titre ne comprend pas la partie musique ni les épigrammes, ni l'épître dédicatoire, ni le portrait. Les planches non signées et de bonne qualité sont de J. Théodore de Bry, elles sont identiques à celles de la première édition. C'est d'ailleurs sur cette édition que travailla Carl Gustav Jung. Né en 1569, Michael Maier étudie la philosophie et la médecine à Rostock(1587), à Francfort-sur-l'Oder et à Padoue. Il obtient son doctorat de médecine en 1596 à Bâle. Vers 1601 il commence à s'intéresser à l'alchimie. En 1609 il devient médecin et secrétaire de Rodolphe II à Prague, du fait de la passion de l'empereur pour l'alchimie. Entre 1611 et 1616, il visite la cour de Jacques Ier d'Angleterre, et sert aussi d'autres princes allemands, dont le prince de Nassau, grand protecteur de l'alchimie. En 1619 il devient le médecin du landgrave Maurice de Hesse-Cassel. En 1620 il s'installe comme médecin à Magdebourg où il meurt en 1622. Michael Maier est l 'un des principaux commentateurs des manifestes Rose-Croix (1614-1616) ¶ Landwehr German emblem books, 412 - Ferguson II.64 - Neu 2609 - Duveen p.384 - Caillet n°6996 - Waller 11191 - Cole 900 "This work is noted for its illustrations and the author's use of fanciful parallels between mythology and alchemy" - Bolton 1003 - Dorbon n°2850 "Réimpression de l'Atalanta fugiens .... L'auteur décrit les opérations nécessaires pour parvenir à la réalisation du Grand-Oeuvre et commente les écrits des principaux philosophes chimiques..." - Verginelli, Bibl.Hermetica 209 - Mellon collect. 76 (pour l'édit. de 1618) - Pas dans le cat. alchimie de Nourry (1927).





 



DANEAU (Lambert). Deux traitez nouveaux, très-utiles pour ce temps, 1579

 

Acheté à Stanislas de Guaita

DANEAU (Lambert). Deux traitez nouveaux, très-utiles pour ce temps, Le premier touchant les sorciers ... augmenté de deux procès extraicts des greffes ... Le second contient une breve remonstrance sur les jeux de cartes & de dez. [Genève], par Jacques Baumet, 1579, in 12, de 160pp., pl. maroquin vert, dos orné de caissons dorés, encadrements d'un triple filet doré sur les plats, dentelle int., tr. dorées, (Koehler). bel exemplaire provenant de la bibliothèque de Stanislas de Guaita avec la note suivante du marquis de Biencourt en tête : "acheté à M. de Guaita 80 fr. selon lui le plus rare de tous les ouvrages de sorcellerie. Il n'existe que trois ou quatre exemplaires qui sont toujours les mêmes qui passent en vente" (ex-libris Biencourt-Ponsins)

5 800 €

Seconde édition de cet ouvrage rarissime, selon le catalogue de Stanislas de Guaita (n°205), à qui a appartenu l’exemplaire.  Ces deux textes avaient été publiés séparément à Genève en 1574 sous les titres de « Les sorciers. Dialogue très utile et nécessaire pour ce temps » et « Brieve remonstrance sur les jeux de sort ou de hazard. »  Selon l'auteur : "Les sorciers se trouvent communément en France.... et en grand nombre maintenant... ils sont tous marquez du Diable. Satan porte les sorciers souvent es synagogues..." Les sorciers ne sont pas des malades, ce sont des « gens endiablés & asservis sous la puissance de Satan, qu’ils adorent, se mettent à genoux devant lui & lui portent des chandelles. Combien que quelques-uns d’entre eux sont encore plus sales. Car lui apparaissant en forme d’homme, ils lui baisent même le derrière. » Daneau nous enseigne comment les sorciers besognent & empoisonnent », répond à la question : « s’il est licite de s’aider des sorciers dans sa maladie » et nous donne le moyen « pour se pouvoir garder des sorciers ». On trouve (pp. 103 à 131) l’interrogatoire complet d’une sorcière, lors d’un procès criminel en 1573. La « Remonstrance sur les jeux de sort » demande s’il est permis à un chrétien de jouer aux jeux de dés et de cartes. ¶ Caillet n°2778 "ouvrage rarissime d'un des plus savants théologiens du XVIe siècle" - pas dans Dorbon - Yve-Plessis n°836 "Consacré surtout aux procès de sorcellerie en Savoie. On y trouve le cas de l'aveugle des Quinze-Vingts condamné pour sorcellerie" - Vte Max n°39 (édit. de 1574)





SABBATHIER (R.P. Esprit). L'ombre idéale de la Sagesse Universelle. 1679

 

SABBATHIER (R.P. Esprit). Idéalis umbra Sapientae generalis - (et), L'ombre idéale de la Sagesse Universelle. [Paris, Jablier], 1679, 2 parties in 8°, de 24 tableaux gravés en double page pour la partie latine, et 24 tableaux gravés en double page pour la traduction française, le tout collé à pleine page et monté sur onglets, pl. veau brun époque, dos orné, p. de titre rouge et jaune, coiffes et mors anciennement restaurés, légère restauration en marge des deux 1ers ff., et lég. mouillure en marge de qq. ff. sinon bon exemplaire bien complet. (cachet d'un couvent dominicain au titre)

4 500 €

Rarissime ouvrage de Kabbale. Il est entièrement gravé en taille-douce par Caumartin qui a dû l’exécuter sur une ou deux très grandes planches de cuivre, le libraire découpant ensuite l’impression et montant les morceaux sur des ff. blancs reliés sur onglets. Curieuse méthode qui explique sans doute l’extrême rareté des exemplaires qui se sont conservés. ¶ Caillet n°9731 “excessivement rare” - Dorbon n°4275 “Rarissime surtout complet des deux parties”... - Guaïta n°921 “ouvrage fort rare de haute mystique et de kabbale chrétienne composé par le R.P. Sabbathier, berrichon, prédicateur capucin et édité par le R.P. François Marie du même ordre. Ces 2 éditions parallèles française et latine, entièrement gravées... ne se trouvent que rarement réunies. L’ombre de la sagesse universelle constitue un traité fort singulier et d’une saveur mystique très personnelle...”  

 






AGRIPPA (Henri Cornélius). Philosophie occulte, 1727

 

La première traduction française de la philosophie occulte

AGRIPPA (Henri Cornélius). Philosophie occulte, divisée en trois livres, et traduite du latin. La Haye, chez R. Chr. Alberts, 1727, 2 vol. in 8°, de 10ff-427pp. et 1f-317pp., nbr. tableaux et figures cabalistiques gravées in t. et 12 planches gravées h.t. certaines se dépl., demi-veau blond XIXe à petits coins, dos lisse orné de fleurons à froid et de filets dorés, tr. vertes, restauration à un feuillet de titre et rares rouss. sinon bel exemplaire décoratif.

2 400 €

Rare et très recherchée première traduction française. Elle est due à A. Levasseur. "Ce livre est capital pour l'étude de l'occulte" (Dorbon), il est illustré de nombreuses figures magiques, avec une introduction par Gabriel Naudé tirée de son "Apologie pour les grands hommes soupçonnés de magie". ¶ Caillet n°95: "C'est non seulement le meilleur traité de kabbale qui existe, mais aussi le traité le plus pratique de haute magie." - Dorbon n°29 - Thorndike V.136 "Agrippa's De occulta philosophia gave a more general presentation of the subject than could be found elsewhere...".