... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

ADAMS (John). Défense des Constitutions Américaines, 1792

 

L'exemplaire du Baron de Barante

 

ADAMS (John). Défense des Constitutions Américaines, ou de la nécessité d'une balance dans les pouvoirs d'un gouvernement libre. Avec des notes et observations de M. de La Croix. Paris, chez Buisson, 1792, 2 vol. in 8°, de 2ff. XXIV-547pp. & 2ff. 503pp., demi-veau brun époque, dos lisse orné de filets dorés et petits fleurons, bon exemplaire du Baron de Barante avec son ex-libris gravé en tête.

1 500 €

Edition originale de la traduction française de l'ouvrage le plus important de John Adams, second Président des Etats-Unis et un des Pères fondateurs de la Nation. L'ouvrage a paru en anglais à Londres et Philadelphie en 1787. Adams était alors le premier ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'Angleterre, une position assez inconfortable, pour un récent rebelle. Ce sont les graves divisions entre Fédéralistes et Démocrates-Républicains apparues lors de la convention pour l'établissement d'une Constitution qui ont conduit Adams à intervenir pour rappeler les principes fondateurs de l'Union. Comme fédéraliste Adams prêche pour un gouvernement fédéral fort et des états moins puissants. Cette traduction a paru à point nommé au moment crucial du basculement de la Révolution française et le texte ne manqua pas d'influencer les révolutionnaires français. ¶ Dict. of American Biogr. I, p.77 - Howes A-60 - Sabin 237.

 




 

NECKER (Jacques). Sur la législation et le commerce des grains, 1775


NECKER (Jacques). Sur la législation et le commerce des grains, seconde édition. Paris, chez Pissot, 1775, in 8°, 4 parties de VI-275pp., - relié à la suite : Baudeau (Abbé Nicolas). Eclaircissements demandés à M. N** [Necker], Sur ses Principes Economiques, & sur ses projets de législation ; Au nom des Propriétaires fonciers & des Cultivateurs François. S.l. Extrait des nouvelles éphémérides économiques [Paris, Didot], 1775, de X-306pp., le tout en 1 vol. pl. veau marbré époque, dos lisse orné, bon exemplaire (ex-libris mss. F.L. Barville, officier aux gardes)

1 300 €

-1) Edition originale du second tirage, de ce traité fondamentalement anti-physiocratique, où Necker prend parti en faveur du contrôle et de la réglementation de la « police des grains » contre le libre-échange prôné par tous les disciples de Quesnay, et par Turgot alors aux affaires. Ce texte célèbre, lui ouvrit la voie à la succession de Turgot, mais fut l'objet de violentes attaques des physiocrates, dont Morellet, Luchet, Baudeau et Rossi. ¶ INED 3372 "Ce livre, qui répondait aux préjugés du jour, eut un grand succès et valut à Necker une certaine réputation d'économiste...".

 

-2) Edition originale. ¶ « Célèbre polémique physiocratique, critique de l’ouvrage de Necker : "De la Législation des grains". Baudeau lui reproche de favoriser l’industrie au profit de l’agriculture, d’appliquer les doctrines colbertistes, de léser les cultivateurs, de maintenir l’ouvrier-paysan dans la misère dans l’unique but de favoriser le commerce de luxe (...). Examen de l’état de la France et réponse aux objections des colbertistes : Baudeau défend les Économistes d’être ennemis du commerce et des arts, et les rend soucieux du bonheur de l’espèce humaine à laquelle ils accordent la liberté... Enfin, Baudeau conseille de revenir à la politique économique de Sully...» INED, 276 - Coquelin & Guillaumin p.148 "L'un des plus habiles et des plus zélés vulgarisateurs de la doctrine de Quesnay" - Einaudi, 344 - Goldsmiths', 11256 - Higgs, 6259 - Kress, 7071.

 

 



[ABEILLE (Louis-Paul)]. Principes sur la liberté du commerce des grains, 1768

 

[ABEILLE (Louis-Paul)]. Principes sur la liberté du commerce des grains, Juillet 1768. Amsterdam & se vend à Paris, chez Desaint, 1768, in 8°, de IV-162pp., avec 3 tableaux h.t., - avec relié en tête : [Morellet (André)]. Réfutation de l'ouvrage qui a pour titre Dialogue sur le commerce des bleds. à Londres 1770, de 4ff. 360pp.; le tout en 1 vol. pl. veau marbré époque, dos lisse orné, bon exemplaire (ex-libris 18e F.L. Barville, officier aux gardes)

1 300 €

-1) Edition originale rare. Abeille (1719-1807), inspecteur général des manufactures et du Commerce, disciple de Vincent de Gournay, fut au départ un ardent physiocrate. Il plaide ici pour le libre-échange du maïs, arguant que cela entraînerait une augmentation de la production, une augmentation des revenus et donc des salaires plus élevés. À partir de 1768, Abeille, qui avait embrassé presque tous les aspects libéraux des doctrines physiocratiques, devint moins impliqué dans le groupe d'économistes proches de Quesnay, et moins enclin à accepter sa philosophie. Comme Condillac, dont la croyance fondamentale en la probabilité comme outil de compréhension de la dynamique économique rompait avec les hypothèses de Quesnay, Dans ses lettres à Dupont de Nemours, Abeille demandera finalement à être retiré du cercle des physiocrates. Il défendra d'ailleurs Necker dans sa controverse avec Dupont de Nemours. ¶ INED, 10 - Goldsmiths', 10425 - Kress, 6513.

 

-2) Edition originale. Réfutation point par point, par Morellet, de l'ouvrage de l'économiste italien F. Galiani, du point de vue des physiocrates. Face à l’éclatante démonstration de Galiani et à l’enthousiasme qu’il souleva dans les salons parisiens et parmi les Encyclopédistes, cette Réfutation de Morellet, trop technique et trop austère, ne remporta pas le succès escompté. ¶ Einaudi, 4026 - Goldsmiths', 10642 - Higgs, 4942 - INED, 3314 " D'après Weulersse ... (toutefois) Morellet reprochait aux disciples de Quesnay l'abus de l'esprit de système" - Kress, S.4633.

 




 

LIVINGSTON (William). Examen du gouvernement d'Angleterre, comparé aux institutions des Etats-Unis, 1789

 

L'exemplaire du Baron de Barante

 

LIVINGSTON (William). Examen du gouvernement d'Angleterre, comparé aux institutions des Etats-Unis, Où l'on réfute quelques assertions contenues dans l'ouvrage de M. Adams, intitulé : "Apologie des Constitutions des États-Unis d'Amérique", & dans celui de M. Delolme, intitulé : "De la Constitution d'Angleterre". Par un cultivateur de New-Jersey. Ouvrage traduit de l'anglois, & accompagné de notes. à Londres, et se trouve à Pari, chez Froullé, 1789, in 8°, de VIII-291pp., demi-veau brun, dos lisse orné de filets dorés et petits fleurons, bon exemplaire du Baron de Barante avec son ex-libris gravé.

1 000 €

Première édition française donnée par L.J. Fabre avec des notes de Dupont de Nemours et Gallois. William Livingston (1723-1790), un des signataires de la Constitution des États-Unis, fut gouverneur du New Jersey pendant la Guerre d'Indépendance américaine, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort en 1790. ¶ "Avec le concours de quelques-uns de ses amis, peut-être de Condorcet, Du Pont entreprit de réfuter le livre de Delolme et publia dans ce but, la traduction de l'un des écrits qui, aux États-Unis, avaient porté le coup le plus rude à l'aristocratie, une brochure de Livingston, à la traduction de laquelle il ajouta des notes plus étendues... C'est parmi les nombreux écrits politiques qui parurent alors, un de ceux qui donne l'idée la plus nette des vues de la majorité du parti populaire à la veille de la Révolution" (cf. G. Schelle, Du Pont de Nemours et l'École physiocratique 1888, p.272) - "As one of the earliest works on the Constitution, it argues in favor of a one-chamber legislature and against the British Constitution and the division of powers. Written to refute the contentions of John Adams, the work is augmented in this French translation by extensive notes written by Dupont de Nemours, Condorcet et Gallois. Very rare" (cf. Americana 1770-1800, Catalogue by M. G. Nicholson, Biblioth. Royale de Belgique. 1976, n° 60) - Sabin, 41646 - Howes, S.968.

 

 


[QUERELLE DES RITES EN CHINE] - recueil de 10 textes, 1700-1712

 

Les jésuites en Chine

 

[QUERELLE DES RITES EN CHINE] - [THIBERGE (Louis)]. Prière pour l’Église de la Chine, avec les raisons qui ont engagé à la donner présentement. Slnd, , (circa 1700), in 12,  de 32pp., court de marge - Suivi de : Lettre de M. Louis de Cicé, nommé par le S. Siège à l'évêché de Sabula et au vicariat apostolique de Siam, du Japon, etc., aux RR. P. Jésuites, sur les idolâtries et les superstitions de la Chine, à Cologne, Chez les héritiers de Corneille d'Egmond, 1700, de 64pp., - Suivi de : Lettre écrite de la province de Fokien dans la Chine sur la fin de l'année 1700. Où l'on rapporte le cruel traitement que les chrétiens des jésuites ont fait à Mr Maigrot evêque de Conon & vicaire apostolique, & au R. P. Croquet de l'ordre de S. Dominique... S.l.n.d. (circa 1700), de 12pp., - Suivi de : Lettre de M. de Lionne évêque de Rosalie aux RR. P.P. Jésuites, touchant la décision du S. Siège, sur la grande affaire des cérémonies chinoises. S.l. 1706, de 12pp., - Suivi de : Décret de Ntre S. Père le Pape Innocent XI et  de l'inquisition de Rome contre l'Apel des Evêques de Macao & d'Ascalon. S.l.n.d. (1709), de 4ff. (bilingue latin-français) - Suivi de : Décret de Nostre S. P. le Pape Clément XI sur la grande affaire de la Chine. S.l. 1709, de 161pp., (bilingue latin-français) - Suivi de: [Serry (R.P. Jacques-Hyacinthe)] Le mahométisme toleré par les jésuites dans l'isle de Chio. S.l. (Pays-Bas) 1711, de 24pp., - Suivi de : Ludovico Appiani sacerdoti, Congregationis Missionis, et Missionario apostolico in Regna Sinarum (in fine) Romae Aug. 1711, de 4pp. - Suivi de : Discursus Summi Pontificis in laudem Eminentissimi Cardinalis de Tournon. S.l.n.d. (circa 1711), de 4pp., - Suivi de : (Majelli, Carlo) Oraison funèbre de l'éminentiss. Charles-Thomas Maillard, cardinal de Tournon, légat apostolique dans la Chine et les Indes orientales. Prononcée dans la chapelle du Pape, le 27 novembre 1711, par M. Ch. Majel. Avec des réflexions et explications... Suivant la copie imprimée à Rome. 1712, de 120pp. (bilingue latin-français); le tout relié en 1 vol. pl. veau moucheté époque, restauration peu visible au 2e plat. Bon exemplaire.

1 000 €

Important recueil de 10 textes sur la querelle des rites en Chine. La mission en Chine débute avec le Père jésuite Matteo Ricci (1552-1610) qui tente de dégager dans la littérature chinoise tout ce qui parait proche du christianisme. Pour ce faire, il interprète de façon chrétienne les notions confucéennes de Tien (Ciel) et de Chang-Ti (Seigneur d'en Haut) faisant de ce dernier terme le synonyme de "Dieu". Il procède par adaptation et tolérance vis à vis des coutumes locales. Pour autant, la coexistence de la tradition chrétienne avec les traditions chinoises reste problématique. Après l'arrivée des franciscains et des dominicains, et de nombreuses querelles et polémiques sur les concessions rituelles faites par les jésuites, le Pape finit par trancher. En mars 1715  paraît la bulle "Ex Illa Die", sur avis du légat pontifical Charles-Thomas Maillard de Tournon (mort en 1710), et les rites traditionnels chinois sont interdits par Clément XI, malgré l'intervention de l'empereur Kangxi. Après le bilan nuancé de Ricci, l'incompréhension dont la papauté fait preuve détourne nombre de Chinois. En 1717, l'Empereur lui-même interdit la prédication chrétienne en Chine et dès 1724, les missionnaires sont expulsés par son successeurs Yongzhen et les chrétiens persécutés. ¶ cf. Étiemble, Les Jésuites en Chine – la querelle des rites (1552-1773), 1966 - Cordier Biblio. Sinica II. p.879, 888, 900, 914 et sq. 

 

 




[MARIN (François)]. ‎Histoire véritable et merveilleuse d’une jeune angloise, précédée de quelques circonstances concernant l’Enfant Hydroscope, 1772

 

Rarissime

 

[MARIN (François)]. ‎Histoire véritable et merveilleuse d’une jeune angloise, précédée de quelques circonstances concernant l’Enfant Hydroscope, et de beaucoup d’autres traits et phénomènes les plus singuliers dans ce genre; suivie d'un parallèle des rapports que ces phénomènes paroissent avoir entr'eux... ‎Ouvrage soumis aux lumières des savans naturalistes, physiologistes, chymistes... Avec les autorités & pièces justificatives. Imprimé à Physicopolis, et se trouve à Paris, chez Lottin le jeune, 1772, plaq. in 12, de VIII-88pp., demi-veau moucheté époque à petits coins, dos orné, bon exemplaire.

1 400 €

‎Edition originale très rare de ce texte qui concerne les dons de sourcier d’un jeune pâtre provençal, J.J. Parangue, dont les pouvoirs avaient été révélés par François-Louis-Claude Marini, dit François Marin, dans la Gazette de France, et qui pourrait bien être l’auteur du présent ouvrage. C’était l’époque ou le magnétisme était souvent tourné en ridicule. Né à La Ciotat, François Marin fut écrivain, critique, journaliste, censeur royal, et secrétaire de la librairie. S'étant mêlé à la querelle entre le conseiller Goëzman et Beaumarchais, il est ridiculisé par ce dernier dans ses divers Mémoires de 1773-1774, d'où il reçoit le surnom de "Qu'es aco". Assailli de quolibets, il connut la disgrâce et se vit retirer ses places de censeurs de la Librairie, puis se retira alors dans sa Provence natale. La seconde partie est consacrée à Jenni Lesley, douée d’un pouvoir de vision à travers la terre et les corps, “née dans l’île de Torry au nord de l’Angleterre”, en réalité, l’île de Tory, Oileau Thoraig en gaélique, située au nord-ouest de l’Irlande. On trouve in fine une lettre de témoignage de Lord Norton en anglais. L’auteur soutient avec beaucoup de conviction le fait que certains individus ont des pouvoirs particuliers, dus à une sensibilité dont la science a du mal à rendre compte. ¶ Ouvrage d’une extrême rareté, ne figure pas dans les bibliographies : pas dans Barbier, pas dans Caillet, ni Dorbon ; sauf Fechner Biblio. prestidigitation p.263 - cat CCFR 3 exemplaires seulement (BNF, Arsenal, Rouen) - Notons que l'affaire de l'hydroscope provençal a fait l'objet d'une autre publication à la même époque par l'abbé Saury "l'hydroscope et le ventriloque" (1772) cf. Quérard fr. litt. VIII. p.60 et Dorbon n°4407 - Fechner p.503- Inconnu de Caillet.

 



 

[SCOTT (Jonathan)]. The principles and practice of the most ancient and honourable society of Free and Accepted Masons, 1786

 

Only 3 copies in the UK libraries

 

[SCOTT (Jonathan)]. The principles and practice of the most ancient and honourable society of Free and Accepted Masons, together with the duties enforced in several charges, &c. selected from the best authors. Slnd, (London), printed and sold by the editor, 1786, in 12, de 3ff. VII-184pp. (p.175 "list of loges"), pl. basane époque, dos refait genre ancien (rebacked), bon exemplaire (ex-libris Thos. M. Woodhead fin XIXe)(86).

1 400 €

Rare, attribué à Jonathan Scott l'auteur des Pocket companions. The final 10pp. of this scarce account comprise "A correct list of the country lodges, under the constitution of England", arranged by county. ¶ ESTC lists just Brit.Libr., Cambridge & Bodley copies in the UK - Marks London, New catalogue of freemasonry 1957 , n°787 "attributed to Jonathan Scott. This rare work should not be confused with others bearing a similar title" - Pas dans Wolfstieg ni Kloss.

 



BELIDOR (Bernard Forest de). Nouveau cours de mathématique, 1757

 

BELIDOR (Bernard Forest de). Nouveau cours de mathématique, à l'usage de l'artillerie et du génie où l'on applique les parties les plus utiles de cette science à la théorie & à la pratique des différens sujets qui peuvent avoir rapport à la guerre. Nelle édition corrigée et considérablement augmentée. Paris, chez Nyon, 1757, in 4°, de XXXII- 656pp. 1f., ill. de 34 planches gravées se dépl., pl. veau marbré époque, dos orné, bon exemplaire.

600 €

Seconde édition augmentée. Ce texte destiné aux élèves-officiers et ingénieurs d'artillerie fut le premier ouvrage important rédigé par le célèbre ingénieur. Remarqué par le duc d’Orléans, alors Régent, il est nommé en 1722, à l’âge de 22 ans, professeur à l’école d’artillerie de La Fère (Aisne), nouvellement créé. Ce cours sera ensuite employé dans toutes les écoles d'artillerie et servira de référence à l'École nationale des ponts et chaussées. On y trouve pour la première fois le terme "sinusoïde".

 

 




 

SERCES (Jacques). Traité sur les miracles, 1729

 

Aux armes du Comte de Callenberg

 

SERCES (Jacques). Traité sur les miracles, dans lequel on prouve que le Diable n'en sauroit faire pour confirmer l'Erreur; où l'on fait voir, par plusieurs Exemples tirez de l'Histoire Sainte & Profane, que ceux qu'on lui attribue ne sont qu'un effet de l'imposture ou de l'adresse des Hommes; Et Où l'on examine le Système opposé, tel que l'a établi le Dr. Samuel Clarke, dans le Chap. XIX du II. Vol. de son Traité sur la Religion Naturelle & Chrétienne. Amsterdam, Pierre Humbert, 1729, in 12, de 22ff. 371pp., pl. basane époque lég. frottée, dos orné, plats frappés aux armes de Georges-Alexandre-Henri-Hermann, comte de Callenberg (1744-1795). Il fut un familier de Voltaire, chambellan de l'Empereur et conseiller intime de l'électeur de Saxe. Il reçut Voltaire et Émilie du Châtelet à différentes reprises en 1743 dans son hôtel particulier de Bruxelles. Callenberg était un collectionneur averti. Sa magnifique bibliothèque fut dispersée en 1773. (v1).

1 000 €

Rare ouvrage sur les faux miracles et les impostures diaboliques. L'auteur fut ministre du culte à la Chapelle royale de St James à Londres. ¶ Yve-Plessis n°181 - cat. Guaïta n°2116 - Caillet n°10153 avec erreur sur le nom de l'auteur, et fausse mention d'une première édition en 1709 (l'auteur n'aurait eu que 14 ans) - Quérard Fr. litt. IX. p.68 (seule édition) - Brunet,VI, 8898 - Vente Gruaz n°425 "ouvrage singulier..." - Pas dans Dorbon.

 

 



THEODOSE (de Tripoli). Les trois livres des élémens sphériques, Traduits par D. Henrion, 1615

 

THEODOSE (de Tripoli). Les trois livres des élémens sphériques de Théodose Tripolitain, Traduit de latin en françois, par D. Henrion. Paris, chez Abraham Pacard, 1615, pet. in 8°, de 4ff. 120pp., nbr. figures géométrique int., pl. vélin époque, cachets au titre.

1 400 €

Rare première traduction française par le mathématicien Denis Henrion des "Sphériques" de Thédose de Tripoli ou Théodose de Bithynie (né vers -160 à Tripolis, dans la province de Bithynie, et mort vers -100) astronome et mathématicien grec. Les Sphériques, où sont nommés les grands cercles de la sphère (équateur, méridiens) et où apparaît la notion de triangle sphérique, sont en réalité un traité d'astronomie. C'est même resté pendant des siècles l’ouvrage de référence sur la géométrie sphérique et ses applications astronomiques. Vitruve attribue à Théodose l'invention d'un cadran solaire universel (indiquant l'heure indépendamment du lieu d'utilisation). ¶ Houzeau-Lancaster I.p.416 n°846 - Brunet V. p.790 - DSB XIII. p.319 “Spherics, the geometry of the sphere, was needed for astronomy and was regarded by the ancient Greeks as a branch of astronomy rather than of geometry. Indeed, the Pythagoreans called astronomy : spherics " - cat. CCFR 4ex. seulement (Grenoble, Lille, Ste Geneviève, CNAM Paris) 

 




 

GROBERT (Jacques François). Description des pyramides de Ghizé, de la ville du Kaire et de ses environs. , 1801

 

La description des pyramides en 1801

 

GROBERT (Jacques François). Description des pyramides de Ghizé, de la ville du Kaire et de ses environs. Paris, Logerot-Petiet & Rémont, an IX, (1801), pet. in 4°, de 3ff. 160pp., ill. de 6 planches gravées h. t. dont 4 se dépliant, demi-veau blond moucheté époque à coins, dos à filets dorés, restauration en marge inf. du f. de titre sinon bel exemplaire.

1 200 €

Edition originale. Grobert (1757-1814) prit part à la campagne d'Egypte en qualité de chef de brigade et donne ici l’'une des premières descriptions détaillées des pyramides de Ghizé et du Caire. Les gravures montrent le palais de Mourat-Bey et un mamelouck à cheval ; les planches repliées donnent le plan des pyramides de Ghizé, l’élévation en perspective de la pyramide de Chéops, une pyramide en coupe, et le plan du Caire et de ses environs. ¶ Chadenat, 2898 - De Meulenaere p.106. "Grobert, atteint de nostalgie, essaya de se faire renvoyer en France dès la fin de l’année 1798. Desgenettes qualifie cet officier de « spirituel » mais de « peu de jugement ». Description détaillée des pyramides et de la ville du Caire, du vieux Caire et de l’île de Roudah, ainsi que des détails sur les aménagements et transformations ordonnés par Bonaparte dans cette ville".

 





 

LA METTRIE (Julien Offray de). L'art de joüir, 1751


LA METTRIE (Julien Offray de). L'art de joüir, à Cythère (Berlin), , 1751, in 12, de 136pp., pl. veau marbré époque, dos lisse orné, tr. marbrées. Exemplaire avec le carton au titre (comme pour presque tous les exemplaires, dont celui de la BNF) avec correction des deux fautes dans le vers de Lucrèce (cf. Stoddard) - Relié à la suite : [Mauger] L'Art de Plaire, Poëme en trois chants, dédié aux Dames. S.l. 1756, de XVI-86pp. 1f., ill. de 2 belles vignettes gravées in t., rousseurs (bel ex-libris gravé à pleine page : Michel Delacour Damonville Eques" (1690-1756) cf. cat de sa vente du 27 juill. 1756, puis en tête Prof. Deneux début XXe)  

                                                                                               1 300 €

-1) Edition originale rare, de cette oeuvre dans laquelle le célèbre médecin, matérialiste et libertin, fait l'apologie de la volupté, en proposant une hiérarchie des plaisirs. Paru l'année de sa mort, "l'Art de Jouir" est l'expression dernière de sa conception mécaniste de la vie et de son hédonisme militant. La Mettrie avait commencé par exposer ses idées dans "l'Histoire naturelle de l'Ame" (1745) puis développées dans "De la Volupté" (1745), "L'Homme Machine" (1747) et le "Système d'Epicure" (1750). Le livre a paru à Berlin ou il s'était réfugié auprès de Frédéric II de Prusse. Il eut peu de succès de son vivant, Voltaire son grand rival auprès de Frédéric II, le considérait peu. On sait que les plaisirs sensuels, célébrés par La Mettrie, lui furent fatals, puisqu’il mourut d’une indigestion. ¶ Pas dans Tchemerzine - Quérard fr. litt. IV. 495 - Stoddard La Mettrie Biblio. Inventory n° 50 & 51. - 2) Gay amour, femmes I.285 "Nouvelle édition de l'essai sur l'art de plaire, 1746" - Quérard Fr. litt. "réimpression avec quelques changements...". L'auteur était garde-du-corps du Roi, fonction créé en 1192 par Philippe-Auguste, et qui sera supprimé en 1792. 

 





 

[STARICIUS (Johann)]. Grimoire ou la magie naturelle. 1750

 

[STARICIUS (Johann)]. Grimoire ou la magie naturelle. à La Haye, Aux dépens de la Compagnie, (1750), pet. in 12, de 600pp., ill. de figures sur bois in t., pl. basane marbrée époque, dos lisse très orné, très bon exemplaire.

2 000 €

Très rare recueil de recettes magiques, certaines de type militaire ou pyrotechniques, d'autre relevant de la magie naturelle ou autres secrets et remèdes empruntés à Paraclese ou Crollius. Selon Graesse, ce serait la la traduction d'un ouvrage allemand appelé "Heldenschatz" de Johann Staricius, dont la première édition allemande date de 1615. On y trouve en particulier la description du secret de l'anneau magique d'Achille, et autres armes empruntées à l'armure d'Achille. En réalité la source provient d'un manuscrit de l'alchimiste et théosophe Heinrich Khunrath (1560-1605), adressé au défenseur des intérêts des protestants suédois, le duc Karl, dans lequel il décrit une méthode de fabrication d'armures magiques et offre un aperçu de l'application pratique des concepts magiques dans la tradition de Marsile Ficin, Cornelius Agrippa et Th. Paracelse. Ce texte sera repris chez Chamuel en 1897 sous le titre : "L'Électre magique de la fabrication et préparation vulcanique et magique des armes d'Achille, D'après le Grimoire ou Magie Naturelle de Benoit XIV, par Eusèbe Barrida". ¶ Caillet, nº4782 (daté vers 1750 ) - Pas dans Dorbon - cf. Tilton of electrum and the armor of Achilles, myth and magic in a manuscript of Heinrich Khunrath - H. Möller Staricius und sein HeldenSchatz: Episoden eines Akademikerlebens, 2003 - cat. CCFR 4ex. seulement (BNF, Arsenal, Versailles, Nantes).

 





 

SPALLANZANI (Abbé L.) et Jean SENEBIER. Rapports de l'air avec les êtres organisés, 1807

 

La respiration cutanée des animaux

 

SPALLANZANI (Abbé L.) et Jean SENEBIER. Rapports de l'air avec les êtres organisés, ou Traités de l'action du poumon et de la peau des animaux sur l'air, comme de celle des plantes sur ce fluide. Tirés des Journaux d'observations et d'expérience de Lazare Spallanzani, avec quelques mémoires de l'Editeur sur ces matières, par Jean Senebier. à Genève, chez J.J. Paschoud, 1807, 3 vol. in 8°, de XVI-471pp. 2ff & 2ff. 402pp. 1f & 2ff. 347pp., demi-veau blond moucheté époque à coins, dos lisse orné, bel exemplaire (ex-libris Baron de Barante).

1 100 €

Edition originale posthume des importants travaux de Spallanzani sur la respiration publiés d'après ses journaux d'expérimentation par Jean Senebier. Ces travaux font suite aux mémoires sur la respiration publiés par le même Senebier en 1803. C'est un ensemble important en particulier sur la respiration cutanée. Rappelons que la respiration cutanée des batraciens fut démontrée par Spallanzani. Ce recueil contient: La respiration des vers de terre, des chenilles, des insectes, des poissons, des serpents, des lézards, des grenouilles, des oiseaux, de l'homme, des chauves-souris, des animaux léthargiques, des plantes, les eaux du globe décomposent-elles l'acide carbonique ?, lettres à Senebier etc... On sait que Jean Senebier (1742-1809) est un des pionniers des recherches sur la chimie des plantes et notamment sur l'absorption du carbone. ¶ DSB XII, 56 "Lavoisier's suggestion that respiration was a form of slow combustion, with direct oxidation of carbon and hydrogen occuring in the lungs, was disputed by the french mathematician Lagrange. Spallanzani's experimental data resolved this controversy and laid the groundwork for modern conceptions of respiratory physiology." - Pritzel n°8610 "Le vol. III contient: le Traité sur les rapports des plantes avec l'air atmosphérique" - Prandi p.87 "Rare".

 



 

EULER (Léonard). Introduction à l’analyse des infiniment petits, 1786

 

L'exemplaire du Baron de Barante

 

EULER (Léonard). Introduction à l’analyse des infiniment petits, traduite du latin. Premiere partie : De la nature des fonctions des quantités variables; de leur décomposition en facteurs, & de leur développement en suites infinies; de la doctrine des logarithmes, des arcs de cercle, & de leurs sinus & cosinus... par M. Pezzi, précédée de l'éloge de M. Euler ... par le Marquis de Condorcet. à Strasbourg, Lie Académique, 1786, in 8°, de 3ff. IV-44pp. XII-346pp. 1f. d'errata, un tableau se dépl., le portrait d'Euler ne figure pas dans cet exemplaire (il semble souvent manquer), pl. basane prophyre époque, dos lisse orné de gerbes et pots dorés, p. de t. verte, tr. marbrées, bon exemplaire (ex-libris gravé du Baron de Barante)

1 400 €

Très rare première édition en français imprimée à Strasbourg par P.J. Dannbach, seul ce premier volume a été publié. Cet ouvrage fondamental dans l’histoire des mathématiques a paru pour la première fois en latin de 1748. La traduction est de F. Pezzi et C. Kramp. Elle est précédée de l'éloge d'Euler par Condorcet prononcé en février 1785. C'est le premier traité d'analyse de conception moderne. ¶ Printing and the Mind of Man 196 : “In his ‘Introduction to Mathematical Analysis’ Euler did for modern anlysis what Euclid had done for ancient geometry. It contains an exposition of algebra, trigonometry and analytical geometry, both plane and solid, a definition of logarithms as exponents, and important contributions to the theory of equations. He evolved the modern exponential treatment of logarithms, including the fact that each number has an infinity of natural logarithms. In the early chapters there appears for the first time the definition of mathematical function, one of the fundamental concepts of modern mathematics.” - Conlon XXII p.124 "très rare" - Sotheran math. n°7690 - cat. CCFR seulement 5 ex. (BNF, Bordeaux, Vendôme, Sorbonne, Ecole des Ponts)

 




 

[BODE (Johann Joachim Christoph)]. Examen impartial du livre, intitulé: Des erreurs et de la verité, 1782

 

Rarissime, avec la clef manuscrite

 

[BODE (Johann Joachim Christoph)]. Examen impartial du livre, intitulé: Des erreurs et de la verité etc., Par un frère Laïque en fait de sciences. Slnd, (Weimar), 1782, pet. n 8°, de 118pp. 1f. de clef des symboles, cart. papier gris-bleu époque, bel exemplaire à toutes marges non coupé, avec in fine la clef manuscrite des symboles utilisés par l'auteur (rarissime), mention à la plume au 1er plat "Sankt Nicolaus Visby" (Suède)(86).

2 000 €

Rarissime pamphlet de Johann Joachim Chr. Bode dirigé contre Louis-Claude de Saint-Martin au travers de son livre "des erreurs et de la vérité". Publié au lendemain du Convent de Wilhelmsbad à l'été 1782, le pamphlet de Bode tente de discréditer la réforme de la Stricte Observance Templière allemande, en faisant passer les martinistes pour des agents des jésuites. Pour lui les jésuites avaient créé la maçonnerie templière dans le but de soutenir la cause des Stuart. Bode comme membre des illuminés de Bavière et disciple d'Adolph Knigge, était partisan d'une maçonnerie laïque opposée à la tendance mystique de J.B. Willermoz. Knigge le recevra au grade d'Illuminatus major, en janvier 1783. En 1784, après la démission de Knigge et la fuite de Weishaupt, Bode deviendra de fait le principal dirigeant des illuminés de Bavière. Dans ce pamphlet il tente de montrer que Saint-Martin utilise un langage codé masquant le projet des jésuites d'introduire le catholicisme dans la franc-maçonnerie allemande. Les membres assemblés à Wilhelmsbad ne furent pas convaincus par la thèse de Bode, ce qui n'empêcha pas ce dernier de continuer à diffuser sa théorie du complot jésuitique et de prendre part au débat sur le cryptocatholicisme en Allemagne. ¶ cf. Dominique Clairembault "Saint-Martin et le complot jésuite", sur le site philosophe inconnu "Cet opuscule a été tiré à un très petit nombre d'exemplaires et il est d'une insigne rareté" - A. Faivre "Johann J. Chr. Bode: Examen impartial du livre intitulé des Erreurs et de la Vérité". In Secrets, Complots, Conspirations (Christian Chelebourg & Antoine Faivre). Actes du colloque de Cerisy-La-Salle, 22 -29 juillet 2016 - Wolfstieg 43102 - Kloss 3898. ”Selten. Erblickt in dem Buche den klaren Jesuitismus und dessen Zusammenbringung mit der Freimaurerei” - Inconnu de Fesch - Pas dans Dorbon ni Guaita.

 




 

 

 

[MENON]. La Science du Maître d'Hôtel, Confiseur, 1776

 

[MENON]. La Science du Maître d'Hôtel, Confiseur, à l'usage des officiers, avec des observation sur la connoissance & les propriété des fruits, enrichie de dessins.... Nelle édition revue & corrigée. Paris, cher Leclerc, 1776, in 12, de 1f. VIII 1f. 525pp. 13ff. de table, ill. de 5 planches gravées se dépl., pl. veau marbré époque, dos orné, marge d'un planche poussièreuse sinon bel exemplaire.

1 400 €

Rare et important ouvrage destiné avant tout aux praticiens. ¶ Oberlé 120 "Ouvrage capital composé par Menon pour les praticiens de la gastronomie... (il) donne des recettes propres à figurer sur les grandes tables... les confiseries les plus exquises: gaufres, glaces, biscuits, dragées, diablotins, amandes, pralines, macarons, massepains, sirops, conserves, décorations en sucre, mousses, liqueurs.... les planches montrent des décors de table dressés comme des jardins, les recettes sont rangées en suivant les quatre saisons"- Bitting p.320 - Vicaire 590.