... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

MENAGE (Gilles). Dictionnaire étymologique, ou Origines de la Langue françoise, 1694

 

Bel exemplaire aux armes du financier Samuel Bernard

 

MENAGE (Gilles). Dictionnaire étymologique, ou Origines de la Langue françoise, Nouvelle édition revue et augmentée par l'Auteur. Avec "Les origines françaises" de Mr. de Caseneuve ; un Discours sur la science des étymologies, par le P. Besnier, et une Liste des noms de Saints qui paraissent éloigné de leur origine, et qui s'expriment diversement selon la diversité des lieux, par Mr. l'abbé Chastelain. Paris, Jean Anisson, 1694, in folio, de 4ff. 740pp. suivi des "Origines de la langue française" par M. de Caseneuve de 6ff, 100 pp., puis 2ff. d'additions et corrections, la préface ou "Principes de l'art des étymologies" de 52ff. est ici reliée à la fin; ill. de 2 bandeaux et 2 lettrines gravés par Leclerc, Cossin et Lepautre in t., pl. veau blond époque, dos orné, plats frappés aux armes du financier Samuel Bernard (O.H.R. n°1042) l'un des hommes les plus riches d'Europe et le principal banquier de Louis XIV, triple encadrement de filets dorés sur les plats, tr. rouges, très nombreuses rousseurs sinon bel exemplaire.

2 500 €

C'est le premier grand dictionnaire étymologique du français. Cette édition avait été précédée par un traité des "Origines de la langue française", paru en 1650. Cette nouvelle édition très augmentée, et sous un nouveau titre, Ménage y travailla jusqu'à sa mort en 1692. Elle ne fut publiée qu'en 1694 avec des augmentations par Simon de Valhébert. Fin grammairien et d’une grande érudition, Ménage se démarque de ses prédécesseurs par une approche plus scientifique et aborde l’étude de la langue pour elle-même. ¶ Brunet, III, 1615 "édition recherchée" - Tchemerzine-Schéler IV, 667 "Edition beaucoup plus complète que celle de 1650".

 




 

LIMOJON DE ST DIDIER (A. Toussaint de). Lettre d'un philosophe sur le secret du Grand Oeuvre, 1688

 

L'exemplaire annoté du chimiste J.B. Dumas

 

LIMOJON DE ST DIDIER (A. Toussaint de). Lettre d'un philosophe sur le secret du Grand Oeuvre, Ecrite au sujet des Instructions qu'Aristée à laissées à son fils, touchant le Magistère Philosophique. Le nom de l'auteur est en Latin dans cet anagramme: Dives Sicut Ardens, S. à Paris, L. d'Houry, 1688, pet. in 12, de 61pp. & 9pp. pour "la lumière des Mercures", pl. veau brun XIXe, dos lisse orné, encadrement d'un filet doré et d'une dentelle à froid sur les plats, exemplaire interfolié et truffé de notes manuscrites du chimiste Jean-Baptiste Dumas, donnant en particulier une variante du texte souvent plus complète (tampon ex-libris J. Dumas en tête).

2 800 €

Petite recueil alchimique rare, dont le contenu se rapporte à la recherche du Grand Oeuvre. il fut composé par un habile diplomate doublé d'un alchimiste Alexandre-Toussaint de Limojon de Saint-Didier, né vers 1630 à Avignon, et mort par naufrage en 1689. Il est divisé en 3 parties : la première contient la "Lettre d'un Philosophe au sujet des Instructions qu'Aristée à laissées à son Fils, touchant le Magistère Philosophique". La seconde donne le texte latin et la traduction française des "instructions d'Aristée". La 3e enfin contient "La Lumière des Mercures extraite de Raymond Lulle". ¶ Caillet n°6695 "Seconde édition, après l'originale de 1686" - cat. alchimie de Nourry (1927), n°271 (pour l'originale) "son livre fut très estimé et l'est encore des alchimistes" - Cat. S. de Guaita n°405 (cette même édition, dans un recueil) - Ferguson II. p.39 (cette édition) - Pas dans Dorbon - Pas dans Duveen - cat. CCFR 3ex. seulement (BNF, Museum, BIUS Pharmacie) et 1 seul ex. pour l'édit. de 1686 (BNF).



 

[DORVIGNY (Louis-François Archambault, dit...)]. Le nouveau roman comique ou voyage et aventures d’un souffleur, d’un perruquier et d’un costumier de spectacle. 1799

[DORVIGNY (Louis-François Archambault, dit...)]. Le nouveau roman comique ou voyage et aventures d’un souffleur, d’un perruquier et d’un costumier de spectacle. Paris, de l'impr. Vatar-Jouannet, an VIII, (1799), 2 tomes in 12, de 2ff. XI-168pp. 1f. & 1f. 192pp. 1f. 4pp. de cat., ill. de 2 gravures h. t. de Charpentier en front., le tout rel. en 1 vol. pl veau raciné époque, dos lisse orné, dentelle dorée sur les plats, bel exemplaire. (ex-libris gravé Bertrand de Gorsse)

650 €

 

Édition originale rarissime de ce roman burlesque de Louis-François Archambault, dit Dorvigny (1742-1812), romancier, ivrogne notoire et fils supposé de Louis XV; mais surtout acteur de boulevard et dramaturge à succès, créateur des personnages de valets niais Janot et Jocrisse, dont les équivoques comiques réjouissaient le public populaire. ¶ Martin & Mylne n°00.65 (ne signale qu'un seul ex. à la Bibl. du château d'Oron en Suisse) -  Quérard Fr. litt. II.583 - Pas d'exemplaire au cat. CCFR ni au cat. KVK.... donc pas d'exemplaire à la BNF, une rareté.

 




 

LEMAU DE LA JAISSE (Pierre). Cinquième Abregé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, 1739

 

LEMAU DE LA JAISSE (Pierre). Cinquième Abregé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, depuis novembre 1737. jusqu'en décembre 1738, divisé en trois parties. Avec la suite du Journal historique des fastes de Louis XV., et les augmentations de l'année 1738... Compris le nouveau Calendrier de la Paix pour l'An de grâce 1739. Paris, Gandouin, Bauche, Prault etc... , 1739, pet. in 8°, de 12ff. 136pp. & 176pp. & 104pp., ill. d'un grand calendrier se dépl. en tête(marges rognées court pour le calendrier), pl. veau marbré dos orné, aux armes et chiffre de Louis XV frappés sur les deux plats et sur le dos. Bel exemplaire.

400 €

Pierre Lemau de La Jaisse (1677-1745) écrivain militaire, cartographe et graveur, a publié la Carte générale de la monarchie françoise (1733) et les Plans des principales places de guerre et villes maritimes frontières du Royaume de France (1736). Cet almanach militaire annuel contient la liste détaillée des maréchaux, officiers, ministres, chevaliers des trois ordres du Roy, gouverneurs, contrôleurs généraux, trésoriers, ingénieurs, mais aussi des troupes de la Maison du Roy, des compagnies, milices, gendarmerie, infanterie, puis l'état de la marine et des officiers, des colonies françaises, ou nouvelle France des isles d'Amérique, des galères du Roy, des troupes des galères, et chiourmes. Il y a eu 7 "Abrégés" parus de 1734 à 1741.



 

[REGLEMENTS MILITAIRES 1793 et 1804] - Décret impérial du 24 Messidor an XII relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires. 1804

 

Exemplaire du Général Charles Louis Dieudonné Grandjean (1768-1828)

 

[REGLEMENTS MILITAIRES 1793 et 1804] - Décret impérial du 24 Messidor an XII relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires. Milan, Jean Pierre Giegler, libraire, 1804, pet. in 8°, de 56pp., - Suivi de : Ordonnance pour régler le service dans les places et dans les quartiers, du 1er mars 1768. Nouvelle édition corrigée. à Milan chez J.P. Giegler an XII-1804, de 202pp. 1f. de table - Suivi de : Règlement concernant le service intérieur, la police et la discipline des troupes à cheval du 24 juin 1792, l'an 4e de la liberté. Paris chez Magimel, 1793, de 96pp., - Suivi de : Règlement provisoire sur le service des troupes à cheval en campagne du 12 août 1788. à Paris chez Magimel, 1793, de 147pp.; soit 4 règlements militaires reliés en 1 vol. pl. veau porphyre époque, dos lisse orné, p. de t. rouge et premier plat avec marque d'appartenance en losange vert titré "à Monsieur Granjean", signature "Grandjean" aux deux premiers ouvrages, cachet postérieur en tête "ex-libris Comtesse de Salis". Exemplaire ayant certainement appartenu au Général Charles Louis Dieudonné Grandjean (1768-1828) ayant participé aux guerres de la Révolution et de l’Empire. Entré tôt dans l'armée, il est fait sous-lieutenant au 105e Régiment d'Infanterie en 1792 et sert dans l'armée du Rhin commandée par Custine ; adjudant-général adjoint près de Desaix en 1793 ; adjudant-général chef de brigade en mai 1796, il s'empare, en mai 1799, du camp retranché de Postringo, et il est nommé général de brigade sur le champ de bataille. Il combat à la bataille de la Trebbia et y reçoit deux blessures, et se distingue à la bataille d'Engen-Stockach. Il commande une division de réserve à Hohenlinden et s'y distingue. Il reçoit la croix de commandeur de la Légion d'honneur en 1804 et le grade de général de division le 1er février 1805. Il sert en cette qualité sous le maréchal Brune pour la conquête de la Poméranie suédoise. En 1807 le maréchal Mortier lui laisse le commandement des troupes devant Stralsund. Employé en 1808 à l'armée d'Espagne sous les maréchaux Lannes et Moncey, il concourt à la déroute des insurgés enfermés dans Lerin ; il commande une division d'infanterie au siège de Saragosse en 1809. Il combat à Wagram. À la campagne de Russie, il commande une division du 10e corps et fait partie de la garnison de Dantzig. Il reçoit la croix de Saint-Louis en 1814, puis, pendant les Cent-Jours, il sert sous les ordres du général Rapp, dans le 5e corps d'armée du Rhin. Élu député de la Meurthe en 1821, il meurt en 1828, à Nancy. Parmi ses arrière petit-fils figure Stanislas de Guaita, poète et occultiste.

750 €

Intéressant recueil de règlements militaires de la période révolutionnaire et impériale, pour l'organisation et l'administration de l'infanterie en service à domicile et en campagne, au camp et dans les quartiers ; contenant des règlements très détaillés pour les tâches incombant aux différents grades, avec des exemples des nombreux tableaux et formulaires requis pour la tenue des registres. Ces règlements illustrent parfaitement le souci du détail et du bon ordre qui caractérisait l'armée française sous Napoléon.

 



 

CASTILHON (L.). Essai sur les erreurs et les superstitions anciennes et modernes, 1766

 

de la bibliothèque de C.A. Thory

 

CASTILHON (L.). Essai sur les erreurs et les superstitions anciennes et modernes, Nelle édit. revue, corrigée et consid. augm. Francfort, Knoe & Eslinger, 1766, 2 tomes in 8°, de VIII-240pp. et 276pp-2ff., rel. en 1 vol. pl. veau marbré époque, dos orné, tr. marbrées, qq. taches sinon bel exemplaire provenant de la bibliothèque de C.A. Thory avec le cachet des "Archives du Rite Ecossais Philosophique".

450 €

Recensement et dénonciation des superstitions, de la magie, des songes, des fantômes, des imposteurs; le second volume étant presque entièrement consacré à Mahomet. C'est un ouvrage dans l'esprit des philosophes montrant que le fanatisme est le plus dangereux des fléaux et que la superstition est souvent son appui le plus solide. L'ouvrage fut condamné. ¶ Caillet n°2072 - Manque à Dorbon -James, Bûcher bibliographique n°693.

 



 

[LALANDE (J.J. Le François de)]. Abrégé de l'histoire de la Franche-Maçonnerie, 1779

 

[LALANDE (J.J. Le François de)]. Abrégé de l'histoire de la Franche-Maçonnerie, précédée et suivie de quelques pièces en vers & en prose, & d'anecdotes qui la concerne; d'un essai sur les mystères et le véritable objet de la confrérie des francs-maçons, auquel on a joint un recueil complet des chansons dont ils font usage dans leurs assemblées & dans leurs repas. Rédigé par un membre de cet ordre. Londres, et se trouve à Lausanne, chez François Grasset & comp. , 1779, in 12, de 272pp., 
- relié à la suite :
[BERAGE]. Tous les secrets mistères des grades de la maçonnerie entière dévoilés, ou le vrai Rose-Croix, traduit de l'anglois; suivi du Noachite, trad. de l'allemand. 6e édition. à Jerusalem, 1768 , de 84pp., le tout en 1 vol. pl. basane marbrée époque, dos orné, bel exemplaire (ex-libris gravé M.J.E. Faivre du Bouviot)

 1 500 €

-1) Très rare édition originale de ce texte attribué au célèbre astronome et tiré en tout cas de son article Franc-Maçonnerie paru dans l'Encyclopédie en 1773. Lalande fut initié à Bourg en Bresse, puis fonda à Paris la Loge « Les sciences » dont il fut Vénérable, puis la loge « les Neuf Sœurs » qu'il dirigea aussi, et dont il se retira en 1779 en faveur de Benjamin Franklin. ¶ Wolfstieg 3892 - Fesch col.20 - Guaïta n°1.

 

-2) Très rare réimpression compacte de l'ouvrage de Bérage sous un titre un peu différent, mais sans l'histoire de la Franc-Maçonnerie qui sert d'introduction et sans l'explication des emblèmes et donc sans les planches. Il contient bien l'étude détaillée complète des 7 hauts grades écossais suivants: Parfait maçon élu, élu de P., élu des 15, petit architecte, grand architecte, chevalier de l'épée et de Rose-Croix, Noachite ou chevalier prussien, le tout avec signes, ornements, attouchements etc...  Le Noachite est l'oeuvre de Karl Fr. von Köppen. Cette édition rare ne contient pas non plus l'histoire des Noachites que l'on trouve habituellement in fine, pour les grades eux-mêmes le texte est identique à celui de Bérage. Cette variante a échappé à toutes les bibliographies sur le sujet. ¶ Pas dans Fesch, Caillet, Dorbon, et le cat. F.M. Bibl. de Lyon - Seul le cat. CCFR décrit un exemplaire identique relié à la suite de l'anti-maçon (Bibl. de Nantes).

 

 

LULLE (Raymond). Manuscrit d'alchimie intitulé, Le Grand Oeuvre ou principes de la philosophie hermétique tiré de Raymond Lulle, (début 18e s.)

 

 

L'exemplaire du Dr. Lucien Graux

 

LULLE (Raymond). Manuscrit d'alchimie du début du XVIII° siècle, intitulé, Le Grand Oeuvre ou principes de la philosophie hermétique tiré de Raymond Lulle. Slnd , (début 18e), in 4°, de 175 ff. en partie chiffrés de deux écritures différentes, l'une pour le corps du texte et l'autres pour les notes et ajouts dans le ff. de garde et aussi sous forme de papillons collés en marge, pl. basane mouchetée XVIIIe, dos muet, bel état. Exemplaire du Dr. Lucien Graux avec son ex-libris en tête (n°290 de la vente du 21 mars)

6 500 €

Important manuscrit d'alchimie Lullienne. La notice du catalogue de la vente Lucien Graux stipule : "Ce traité est une adaptation en français des oeuvres hermétiques du grand alchimiste Raymond Lulle dont il n'existe pas de traduction complète en notre langue. L'auteur de ce travail expose les procédés de la chrysopée. Il enseigne la calcination secrète des sept métaux pour en extraire la quintessence, et indique les procédés permettant d'arriver à l'élixir, à la poudre de projection, à la médecine universelle. Ce manuscrit se termine par seize canons ou règles enseignant l'application de l'or potable en panacée à toutes les maladies qui affligent l'humanité. Un canon spécial est même consacré à la guérison des démoniaques" (sic). Le manuscrit est adressé dans ses différentes parties à "Madame Votre Royale Majesté" et une de ses adresses est signée Bernard de la Badie. On relève les chapitres suivants: L'âme de la philosophie naturelle touchant le vray or potable, calcination des métaux, séparation des 4 éléments, congélation, régime de la composition, opérations (jusqu'à la huitième), canons, etc... L’alchimie Lullienne a joui d’un grand prestige dès le XVIe siècle. Toutefois, il y a aujourd'hui unanimité pour affirmer que les textes alchimiques attribués à Lulle ne sont pas sortis de la plume du Bienheureux. Le majorquin Raymond Lulle ne fut pas alchimiste, et il niait la légitimité de la transmutation des métaux. Par contre un pseudo-Lulle, créé de manière habile par certains disciples anonymes des XIVe et XVe siècles, rédigea des œuvres sur la pierre philosophale. Très intéressant manuscrit d'une bonne provenance.

 




 

LE PELLETIER (Jean). L'Alkaest ou le dissolvant universel de Van-Helmont, 1704

 

LE PELLETIER (Jean). L'Alkaest ou le dissolvant universel de Van-Helmont, relevé dans plusieurs traitez qui en découvrent le secret. Rouen, Guillaume Behourt, 1704, in 12, de 2ff. 256pp. 2ff., pl. veau époque, dos orné. Bel exemplaire

2 000 €

Rare ouvrage très estimé. Il contient pour la première fois en français des extraits et commentaires de l'oeuvre de Philalèthe et de Starkey. En particulier: Le 11e chapitre du secret révélé du Philalèthe, son "commentaire sur les douze portes de Ripley" (préface, 3e et 4e portes), la traduction des 20 stances du poème intitulé "Medulla Alchimiae", du dialogue de Philalèthe sur "le secret de l'Alkaest", la traduction des chapitres IX à XIII de la "Pyrotechnie" de Starkey, et "de la liqueur alkaest ou dissolvant universel de Paracelse et Van-Helmont" du même Starkey, et les réflexions de l'auteur "sur la manière de faire l'alkaest". ¶ "Ouvrage curieux et fort estimé" d'après Lenglet-Dufresnoy Hist. de la philosophie hermétique - Caillet n°6550 (n'a pas vu l'édit. de 1704) - Duveen p.353 - Nourry cat. alchimie de 1927 n°262 - Guaïta n°1551 "L'un des ouvrages anciens d'alchimie les plus curieux" - Pas d'exemplaire dans Dorbon.

 



 

 

(VARENNES, Claude de) et Gilbert Saulnier DU VERDIER. Le voyage de France,, 1673

 

L'exemplaire de William Th. Beckford, l'auteur de Vathek

 

(VARENNES, Claude de) et Gilbert Saulnier DU VERDIER. Le voyage de France, dressé pour la commodité des François & estrangers. Avec une description des chemins pour aller & venir par tout le monde, très-nécessaire aux voyageurs. Et un Mémoire des reliques qui sont dedans le trésor de S. Denys en France. Corrigé & augmenté de nouveau par le sieur Du Verdier historiographe... Paris, chez Michel Bobin, & Nicolas le Gras, 1673, in 12, de 6ff. 466pp. & 12pp., pl. maroquin rouge à grain long début XIXe, dos lisse à filets dorés, double encadrement à froid sur les plats avec petit fleuron d'angle, chaînette dorée int., tr. dorées. Bel exemplaire de la Bibliothèque de William Th. Beckford (1759-1844) à Hamilton Palace. Vente Sotheby du 30 June 1882-27 November 1883, n°2739 du cat . Exemplaire acquis par la Lie Quaritch avec étiquette de la vente ajoutée en tête.

1 000 €

Nouvelle édition du "Voyage de France" de Claude de Varennes paru en 1639, et ici éditée et augmentée par du Verdier. Ce guide se présente sous la forme d’un récit de voyage. On y découvre la France du XVIIe siècle : territoire, géographie, histoire, administration, ports, rivières, fleuves, forêts, climat, productions agricoles, caractères des français, organisation sociale, histoire des rois et de la maison royale, langue française, villes, finances du royaume, monnaies, parlements, religions avec un intéressant passage sur les protestants… Les chemins de France les plus empruntés, y compris la Savoie, la Lorraine, Genève et Berne, mais aussi vers l'Allemange, l'Italie, l'Espagne. Les dernières pages contiennent un "Mémoire des reliques qui sont dedans le thrésor de S. Denys" et l'Antiquité de la Ste Chapelle". ¶ Fordham, Les Routes de France, p. 24 & 51. - cat. CCFR 6ex. (Paris CNAM, BNF, Clermont Frd, Aix, Troyes, Rennes).

 




 

SAVARY duc de ROVIGO (Anne-Jean-René-Marie). Mémoires du duc de Rovigo pour servir à l’histoire de l’Empereur Napoléon. 1828

From the library of William Lowther 1st Earl of Lonsdale

 

SAVARY duc de ROVIGO (Anne-Jean-René-Marie). Mémoires du duc de Rovigo pour servir à l’histoire de l’Empereur Napoléon. London, Colburn & Bossange, 1828, 8 parties en 4 vol. in 8°. demi-veau brun époque, p. de t. noire, dos à filets dorés, plats percal. beige, 1er plat frappé au nom de "Lowther" surmonté d'un dragon passant, marque de William Lowther 1st Earl of Lonsdale (1757 - 1844), tr. marbrées en vert. Bel exemplaire.

750 €

Rare édition française parue à Londres en même temps que l'édition originale française. Elle n'est connue ni de Davois ni de Tulard. Elle porte le nom de Bossange l'éditeur de l'originale et de Colburn l'éditeur de la traduction anglaise. Elle ne figure que dans les bibliothèques anglaises ou américaines, aucun exemplaire au cat. CCFR. Le général Savary remplaça Fouché au ministère de la police, durant les Cent Jours, il est chargé de la gendarmerie; puis fait prisonnier par les Anglais après Waterloo, il est condamné à mort et s'exile dans l'Empire Ottoman. Innocenté, il rentre en 1819 et participera à la conquête de l'Algérie en 1831. ¶ Tulard, 1322. « Mémoires très importants dont le retentissement fut considérable en raison de la personnalité de l’auteur, aide de camp du Premier Consul, mêlé étroitement à l’exécution du duc d’Enghien, ambassadeur auprès du Tsar, après Tilsit, successeur de Fouché au ministère de la Police générale en 1810 ».

 




 

MAUDUIT Antoine-René. Principes d'astronomie sphérique, 1765

 

MAUDUIT (Antoine-René). Principes d'astronomie sphérique, ou traité complet de trigonométrie sphérique : dans lequel on a réuni les solutions numériques, géométriques & analytiques de tous les problèmes qui ont rapport à la résolution des triangles sphériques quelconques ; avec une théorie des différences des mêmes triangles. Paris, H.-L. Guérin & L.-F. Delatour, 1765, in 8°, de XVI-199pp., ill. de 6 planches dépliantes h.t. (3 tableaux et 3 planches de figures géométriques), pl. veau marbré époque, dos orné, qq. ff. très lég. brunis sinon bel exemplaire.

500 €

Edition originale. Antoine-René Mauduit (1731-1815), fut professeur de mathématiques à l'Ecole des Ponts et Chaussées, et ensuite aux Ecoles Centrales. Il occupa la chaire de géométrie ramiste au Collège de France. "Mauduit est un des meilleurs professeurs de mathématiques qu'il y ait eu à Paris, et l'un des plus utiles" Lalande. ¶ Houzeau-Lancaster n°9625 - Sotheran II. n°11615 (trad. anglaise)



 

[FOIGNY (Gabriel de)]. Les Avantures de Jacques Sadeur dans la découverte et le voyage de la Terre Australe, 1732

 

Les australiens hermaphrodites

 

[FOIGNY (Gabriel de)]. Les Avantures de Jacques Sadeur dans la découverte et le voyage de la Terre Australe, contenant les coutumes & les moeurs des Australiens, leur religion, leurs exercices, leurs études, leurs guerres; les animaux particuliers à ce Païs, & toutes les raretez curieuses qui s'y trouvent. Amsterdam, D. Mortier, 1732, in 12, de 8ff.-341pp.-1f., pl. veau marbré époque, dos lisse orné, qq. ff. lég. brunis sinon bon exemplaire.

900 €

Réimpression d'une des plus célèbres utopies du XVII° siècle, qui passe même pour l'invention du "voyage imaginaire". C'est en tout cas une des utopies les plus scandaleuses. Ce Cordelier défroqué dont les frasques et paillardises lui valurent la prison et l'expulsion de la cité de Genève, imagine ici des habitants de la "Terre australe" hermaphrodites, ce qui lui permet d'évacuer ainsi le problème sexuel, procédé aussi radical que bizarre. De nos jours encore Lachèvre attaque sans retenue le libertin Foigny, et Ruyer manifeste un sorte de dégoût pour cette société d'hermaphrodites qui, malgré sa douceur et sa tolérance, massacre ses ennemis non-hermaphrodites, considérés comme des demi-hommes, et où les enfants non androgynes sont étouffés à la naissance. "Le thème" dit-il, "est bizarre et de mauvais goût, mais il est vraiment utopique". On ne connait pas la propriété privée chez ces Australiens égalitaires et végétariens, mais on y trouve un fruit, sorte de drogue, qui provoque soit un fou-rire, un long sommeil, ou une mort béate selon la dose... ¶ cf. Lachèvre Successeurs de Cyrano - Ruyer l'Utopie et les utopies - Valette Cat. Utopies n °120 - Versins p.338 - Hartig & Soboul p.34.

 



 

SIND (Jean Baptiste, baron de). L'Art du Manège, 1774

 

SIND (Jean Baptiste, baron de). L'Art du Manège pris dans ses vrais principes, suivi d'une Nouvelle méthode pour l'embouchure des chevaux, et d'une connoissance abrégée des principales maladies auxquelles ils sont sujets, ainsi que du traitement qui leur est propre. Vienne & Paris, Desprez, 1774, in 8°, de XVI-342pp., illustré d'un portrait et de 7 planches dépliantes dont 2 par Garsault, pl. veau marbré époque, dos orné, lég. mouillure claire en mage sinon bel exemplaire.

850 €

Rare et recherché. 3e édition, mais unique édition parue en France. Par l'un des plus éminents maîtres de l'art équestre européen, très proche de La Guérinière, dont la doctrine reste, encore de nos jours une référence pour l’école espagnole d'équitation. Les planches représentent des mors et gourmettes et un modèle de fer à courroies inventé par l’auteur. ¶ Mennessier de La Lance, II, 514.

 





 

NOSTRADAMUS (Michel). Les Vrayes Centuries et Propheties de Maistre Michel Nostradamus, Rouen 1691

NOSTRADAMUS (Michel). Les Vrayes Centuries et Propheties de Maistre Michel Nostradamus, où se void représenté tout ce qui s'est passé, tant en France, Espagne, Italie, Allemagne, Angleterre, qu'autres parties du monde. Revûës et corrigées suyvant les premières éditions imprimées à Paris, Roüen, Lyon, Avignon, Troyes, Hollande, & autres. Avec la Vie de l'Autheur. Et plusieurs de ces Centuries expliquées par un sçavant de ce temps. à Rouen, Chez Jean-B. Besongne, 1691, in 12, de 18ff. 216pp., dont le font. gravé, ill. de 5 portraits gravés dont 2 à pleine page, pl. maroquin Lavallière 19e aux armes du Comte Joseph de Lagondie, p. de t. rouge et verte, dentelle int., tr. dorées, (Duru, 1853). qq. lég. taches en marge du 1er plat sinon bel exemplaire (ex-libris successifs Comte J. de Lagondie, Comte Alfred d'Auffay, Nathan Schuster, Hugues Monod et Janine Doucet)

1 800 €

 

Rare édition rouennaise de colportage, contenant en tête la vie de Nostradamus par J.A. de Chavigny, la préface à César Nostradamus, la lettre à Henry II, les Centuries de I à XII, les Présages ès années 1555 et suivantes, et les autres Prédictions de Nostradamus (par Vincent de Sève), les remarques curieuses. Les bois gravés représentent "la Mort du Roy d'Angleterre et l'embrasement de Londres", deux portraits de Nostradamus, un de Henry II, de Henry IV, et de Louis XIV. ¶ Chomarat/Laroche Nostradamus n°302 - Benazra p.269 "Helot insiste sur la rareté de ces éditions de colportage de J.B. Besongne" - Dorbon n°6361 "édition de colportage..." - cat. CCFR 4ex. ( Lyon, Rouen, Reims, Troyes) 






 

MONRO (Dr. Alexander). Traité d'Ostéologie, 1759

 

Une luxueuse et spectaculaire publication médicale

 

MONRO (Dr. Alexander). Traité d'Ostéologie, Où l'on a ajouté des planches en taille-douce, qui représentent au naturel tous les os de l'adulte & du foetus, avec leurs explications. Traduit de l'anglois ... par M. Sue. Paris, G. Cavelier, 1759, 2 parties grand in folio, d'un titre avec vignette, XXXII-212pp. & titre et paginé de 213 à 317pp. , ill. d'un front. gravé et de 62 grandes planches anatomiques gravées h.t., relié en un fort vol. pl. veau marbré époque, dos orné, p. de t. blonde, encadrement d'un triple filet doré sur les plats, tranches dorées, petite restauration ancienne en marge du f. de titre et du front. sinon bel exemplaire de ce tirage de luxe.

4 500 €

Première édition française et première édition illustrée. C'est une publication très luxueuse faite par l'anatomiste Jean Joseph Sue, sur papier fort et dans un très grand format. Selon Hoefer la traduction est en fait de Marie Geneviève Charlotte Thiroux d'Arconville qui a aussi supervisé les illustrations. Les grandes planches sont de Jardinier, Aubert et Gobin, d'après des dessins de J. Tharsis. Elles représentent tous les os de la structure du corps humain, chacun représenté sur plusieurs faces. La première édition anglaise de 1726 du texte de l'anatomiste écossais Alexander Monro (1697-1767) était de petit format et sans illustrations. ¶ Choulant-Frank p.324 'These plates represent whole skeletons or single bones, the latter either innatural size or in sizes very near the natural. They also represent the skeleton and single bones of the fetus. The workmanship is very fine, especially as regards the single bones '' - Blake 309 - Wellcome IV, 156 - Duval & Cuyer Hist. Anatomie Plastique p.233 - Russell, British Anatomy 590 "A most sumptuous production, completely overshadowing the original" - Pas dans Osler ni Waller.

 






 

[PROCÈS Catherine CADIÈRE - Père GIRARD] - Recueil général des pièces concernant le procez entre la Demoiselle Cadière ... Et le Père Girard, Jésuite.. 1731-33

 

Sorcellerie et possession à Aix en Provence

 

[PROCÈS Catherine CADIÈRE - Père GIRARD] - Recueil général des pièces concernant le procez entre la Demoiselle Cadière de la Ville de Toulon. Et le Père Girard, Jésuite, Recteur du Séminaire Royal de la Marine de ladite Ville. Slnd, , 1731-1733, recueil de 48 factums et libelles, reliés en 2 vol. in folio. pl. basane marbrée époque, dos orné, deux coiffes sup. et coins usés, plats frottés, qq. rousseurs sinon bon exemplaire.

3 000 €

Réunion très complète des pièces du procès du Père Girard accusé devant le Parlement d’Aix en Provence de "séduction et de magie"; mais soutenu par les jésuites, d'accusé il devint accusateur, et le parlement qui voulait sa mort le renvoya aux juges ecclésiastiques, qui se hâtèrent de l'absoudre. Ce procès retentissant se termina donc par l'acquittement du Père Girard, accusé "d'enchantement, rapt, inceste spirituel, avortement et subornation de témoins". Un procès fleuve, fort confus. Rappelons les faits : à 18 ans, Catherine Cadière, d'une surprenante beauté, prend comme directeur de conscience le père Girard, qui un jour se penche sur sa bouche et lui jette un souffle. Dès lors, elle se sent transportée d'amour pour lui, et se dit possédée. Elle a des extases, des visions, des stigmates, des convulsions où elle blasphème. Certaines crises sont si violentes qu'elle doit garder le lit, ce qui permet au père de s'enfermer avec elle dans sa chambre. Il en profite pour se livrer à tous les attraits de la volupté et pour commettre les "crimes les plus infâmes". Enceinte, il la fait avorter. Puis la fait enfermer dans un couvent où il continua de la visiter jusqu'au jour où elle raconta tout à un autre confesseur. Catherine Cadière sera condamnée à la potence lors d'un premier jugement en septembre 1731, puis innocentée lors d'un second jugement le mois suivant. (cf. Pia Dict. des oeuvres érotiques, p.418). - Contient : Tome I : (Gassaud). Justification de Mademoiselle Catherine Cadière. 1731. (1f. 10pp.) - (Chaudon). Mémoire Instructif Pour Demoiselle Catherine Cadière de la ville de Toulon ; apelante comme d’abus de la procédure faite par l’Official en l’Evêché de la même ville, à la Requête du Promoteur & par apel simple de la procédure faite contr’elle par Messieurs les commissaires du Parlements, du Décret d’Ajournement, personnel contr’elle laxé, & à minimâ du Décret d’Assigné par eux rendu; demanderesse en Lettre Royaux incidentes de restitution, du 19. Mai 1731. & au principal querellante en Enchantement, Rapt, Inceste Spirituel, Avortement & Subornation de témoins. Contre le Père Jean-Baptiste Girard Jésuite et le procureur général du roi. Aix, David, 1731, (57 pp.) - (Pazery Thorame). Mémoire Instructif pour le Père Jean-Baptiste Girard Jésuite, Recteur du Séminaire Royal de la Marine de la ville de Toulon. Contre Marie-Catherine Cadière, & encore Mr. le Procureur Général du Roy, Querellant. Paris, Gissey, Bordelet, 1731. (2ff. 58 pp.) - Recueil Des Lettres du Père Girard et de la Demoiselle Cadière dont les originaux ont été produits au procès. Réflexions générales sur ces lettres. P. Gissey, 1731. (44pp.) - (Chaudon). Mémoire Instructif, Pour Demoiselle Catherine Cadière de la ville de Toulon, querelante & Décrétée. Contre le Père Jean-Baptiste Girard, Jésuite, Querellé; & encore M. le Procureur Général du Roy. Aix, Impr. Vve Joseph Senez, 1731. (18pp.) - (Chaudon). Réponse Au Mémoire Instructif du Père Jean-Baptiste Girard, Jésuite, Pour Demoiselle Catherine Cadière de la ville de Toulon, Querelante & Decretée. Contre le Père Jean-Baptiste Girard, Jésuite. S.l.n.d. (Aix, Senez, 1731). (1f. 84pp.) - Mémoire du Père Girard, Jésuite. Réponse de la Demoiselle Cadière. Aix, David, 1731. (4pp.) - (Bougarel) Mémoire Instructif Pour Messire Francois Cadière, prêtre de la ville de Toulon, appelant du décret d’assigné contre lui rendu le 23 février dernier, et de ce qui s’en est ensuivi, Contre M. le Procureur du Roy, intimé & défenseur. Aix, Impr. Vve Joseph Senez, 1731. (60pp.) - Observations sur le Mémoire manuscrit distribué par le P. Girard dans le cours de la plaidoierie. Aix, David, 1731. (14pp.) - (Fouque). Réflexions sur la Récrimination en prétendu complot imputé au P. Estienne Thomas Cadière. Par le Père Jean- Baptiste Girard. Aix, Impr. R. Adibert, s.d. (1731). (52pp.) - Premiers actes et contrat protestatifs de la Demoiselle Cadière. ( 8pp.) Acte signifié le 9 avril à M. le Procureur Général du Parlement d'Aix. (3pp.) - Recueil des premières requêtes de la demoiselle Cadière, du Père Estienne-Thomas Cadière, Jacobin, et du Père Nicolas. (pagination multiple) - (Chaudon). Observations sur les Réponses personnelles du P. Girard, Jésuite, et de la Demoiselle Cadière. Aix, Joseph David, 1731. (45pp.) - (Chaudon). Recollement de la Demoiselle Cadière. Aix, Adibert. (6 pp.) - Lettre d'un Magistrat désintéressé à un de ses amis, au sujet d'un procès intenté contre le P. Girard. La Haye, chez Dhondt, 1731. (19pp.) - Requestes incidentes de la Demoiselle Cadière et du Père Cadière, Jacobin, sur lesquels ils ont obtenu la permission de parler à leurs parens & à leurs Conseils. Aix, Adibert. (3pp. & 5pp.) - (Bougeant). Réflexions sur les Mémoires du P. Jean Bap. Girard Jésuite et de Catherine Cadière, et ses co-accusez. 1731. (8pp.) - (Caveirac). Copie de la lettre de Mlle Agnès Pensionnaire au Couvent d'Ollioules. (7pp.) - Acte protestatif et interpellatif fait par la Demoiselle Cadière à la Dame supérieure du second Monastère. (11pp.) - Tome II : (Pascal). Mémoire Instructif Pour Le Père Nicolas De S. Joseph, prieur des Carmes déchaussez du couvent de la ville de Toulon, décrété d’ajournement, personnel à l’occasion de la plainte formé par la Demoiselle Cadière, contre le Père Jean-Baptiste Girard; Contre Monsieur le procureur Général du Roy. Aix, Joseph David, 1731. (1f. 107pp.) - (Chaudon). Précis Des Charges, Pour Demoiselle Catherine Cadière, de la ville de Toulon, Querellante en Inceste Spirituel, & autres Crimes. Contre le Père Jean-Baptiste Girard, Jésuite, Querellé. Aix, Impr. Vve Joseph Senez 1731. (1f. 25pp.) - (Chaudon). Analyse Des Témoins produits par le Promoteur en l’Officialité de Toulon. Pour Demoiselle Catherine Cadière. Contre le Père Jean-Baptiste Girard Jésuite. Aix, R. Adibert, s.d (1731). (1f. 9pp.) (Chiron). Résultat des Mémoires de la Demoiselle Cadière, et adhérants contre le P. Girard. (67pp.) - (Louis, évêque de Toulon). Mémoire des Faits qui se sont passez, sous les yeux de M. l’évêque de Toulon, lors de l’origine de l’affaire du P. Girard, Jésuite & de la Cadière. Toulon, Jean- Antoine Mallard, s.d. (1731). (1f. 9pp.) - (Chaudon). Réponse À l’Écrit, qui a pour titre: Mémoire des Faits qui se sont passez sous les yeux de M. l’Évêque de Toulon, lors de l’origine de l’affaire du P. Girard, Jésuite, & de la Cadière. Aix, Joseph David, 1731.(1f. 18pp.) - (Pazery Thorame). Second Mémoire pour le Père Girard Jésuite, servant de réponse au nouveau mémoire de la Cadière & à ceux de ses frères. Marseille, Dominique Sibié, 1731. (1f. 68pp.) - (Chaudon). Réponse Au Second Mémoire Instructif du Père Jean-Baptiste Girard Jésuite. Pour Demoiselle Catherine Cadière de la ville de Toulon, Querellante en Crime d’Enchantement, de Quiétisme, d’Inceste Spirituel, d’Avortement, & de Subordination de Témoins. Contre le dit Père Girard, Querellé. Aix, Impr. R. Adibert, s.d. (1731).(1f. 40pp.) - (Chaudon). Réponse de la Demoiselle Cadière, à la second partie du second Mémoire du Père Girard. Aix, Joseph David,1731. (1f. 40pp.) - (Bougarel). Second Mémoire pour Messire Cadière, Prêtre, servant de réponse à ce qui le concerne dans le nouveau Mémoire du Père Girard, Jésuite. Aix, Impr. Vve Joseph Senez, 1731. (1f. 36pp.) - (Fouque). Réponse au Second Mémoire imprimé sous le nom du Père Girard Jésuite. Pour le P. Estienne Thomas Cadière, Prêtre, religieux de l’Ordre de St- Dominique. Aix, Impr. R. Adibert, s.d. (1731). (1f. 21pp.) - (Chiron de Boismorant). Démonstration des impostures sacrilèges des accusateurs du P. Girard… et de l'innocence de… Père tirée uniquement du Mémoire des Visions & autres prétendues faveurs.. Aix, Adibert. (1f. 8pp.) - (Chaudon) Réflexions sur les prétendues contradictions que le P. Girard oppose à Melle Cadière. (14pp.) - (Pazery Thorame). Réponse à tous les Factums faits contre le Père Girard. (12pp.) - (Pascal). Observations Sur l’Écrit intitulé, Briève réponse aux divers Mémoires faits contre le P. Girard. Pour le P. Nicolas de Saint Joseph. Aix, Joseph David, 1731. (1f. 9pp.) - (Chaudon). Parallèle Des Sentiments du P. Girard avec ceux de Molinos, justifié par les lettres qu’il écrivoit à la Demoiselle Cadière, par ce qu’il lui enseignoit, de même qu’à ses autre Pénitentes, & par ce qu’il pratiquoit lui-même. Aix, R. Adibert, s.d. (1731).(1f. 12pp.) - (Chaudon). Observations pour Demoiselle Catherine Cadière de la ville de Toulon, querellante en inceste spirituel, & autres crimes. Contre, le Père Girard, Jésuite, querellé. Aix, Joseph David, 1731. (9pp.) - (Caveirac). Les Véritables sentiments de Mademoiselle Cadière tels qu'elle les a donnez à son Confesseur. (4pp.) - Dénonciation des écrits de Me Chaudon à MMrs les Avocats du parlement de Provence, Avec copie d'une lettre écrite d'Aix le 21 oct. 1731. (13pp.) - Jugement du procez criminel entre le Père Girard et la demoiselle Cadière, (1p. gd in folio pliée) - Sentence de Mr l'Offcial de l'Evêché de Toulon qui renvoye le P. Girard absous des accusations à lui imputées, et du délit commun. (3pp.). - Anatomie de l'arrêt rendu par le Parlement de Provence le 10 oct. 1731 sur l'affaire de la Demoiselle Cadière et du R.P. J.B. Girard, jésuite; adressée à M.L.B. par un magistrat d'un autre Parlement, pet. in 4° (19pp.) - Relation de se qui s'est passé au Parlement d'Aix, dans le jugement de l'affaire de Melle Cadière et du P. Girard, le 10 oct. 1731, opinion des juges. (4pp.) - Extrait des "Suite des Nouvelles Ecclésiastiques" du 5 oct. 1731. (8pp.) - Les Véritables sentiments de Mademoiselle Cadière tels qu'elle les a donnez à son Confesseur (4pp.) - Réponse du Père Girard. (12pp.) - Extrait (manuscrit) des Registres du Parlement d'Aix, avril 1733 (12pp.) - Lettre du P. Préfet du Collège des jésuites de Dôle au R.P. Tribolet, Recteur de la Maison du Noviciat de Nancy, au sujet de la mort du Père Girard, juillet 1733 (4pp.) - Motif des juges qui ont mis le Père Girard hors de Cour et de Procès, contant les faits du Procez... la réponse aux plaintes... les différens caractères de tous les accusez... l'examen des différens systèmes que l'on a formez sur cette affaire, par M. de Montvallon. Aix Adibert 1733 (88pp.). Un des recueils les plus complets connus. ¶ Caillet n°1887 (pour un recueil de 36 factums seulement) - Yve-Plessis sorcellerie n°1408 à 1412 (pour quelques pièces seulement)

 


 

BUSSY-RABUTIN (Cte R. de). Histoire amoureuse des Gaules, 1754

 

BUSSY-RABUTIN (Cte R. de). Histoire amoureuse des Gaules, Slnd (Paris, Grangé), 1754, 5 vol. in 12, ill. de 5 beaux titres gravés, pl. veau porphyre époque, dos lisse orné, p. de t. verte, chaînette dorée sur les plats, bel exemplaire.

850 €

C'est l'édition du 18e siècle de référence, elle est augmentée de pièces comprises dans d'autres recueils et longtemps séparées comme : les amours des Dames illustres de notre siècle, la France galante etc... D'abord c'est un tableau exact des moeurs du temps de Louis XIV, ensuit M. de Bussy avait un esprit merveilleux, ses portraits surtout ont une grâce négligée, libre, originale, qu'on ne saurait imiter. ¶ Brunet I.1424 - Cohen p.195 "Les titres de cette édition assez jolie sont gravés et ornés de fleurons variés; ils sont signés L. L. et Ch(offart)" - Gay amour, femmes II. 486 " édition imprimée par Grangé à Paris".

 



 

BOUILLAUD (Dr. Jean-Baptiste). Traité clinique des maladies du coeur, 1835

 

La maladie de Bouillaud

 

BOUILLAUD (Dr. Jean-Baptiste). Traité clinique des maladies du coeur, précédé de recherches nouvelles sur l'anatomie et la physiologie de cet organe. Paris, Baillière, 1835, 2 vol. in 8°, de XXI-1f. 534pp. & 2ff. 632pp., ill. de 8 belles planches gravées se dépl., demi-maroquin à grain long Lavallière, dos lisse orné, tr. marbrées, fine reliure pastiche moderne, qq. rares rousseurs sinon très bel exemplaire avec un envoi de l'auteur à son collègue le Dr. Mérat.

1 100 €

Edition originale. Bouillaud a établi une corrélation entre les rhumatismes et les maladies cardiaques, et il est l'un des premiers praticiens de la digitaline pour le traitement des maladies cardiaques. Il a réalisé des études sur les «bruits cardiaques» impliquant la différenciation entre rythmes cardiaques normaux et anormaux. Sa loi de coïncidence entre péricardite rhumatismale aiguë et endocardite (1836) a finalement établi la cardiopathie rhumatismale (Maladie de Bouillaud, II. p.238) comme entité clinique. ¶ Garrison-Morton, 2749 "Although not first to note the cardiac manifestations of acute rheumatism, Bouillaud was the first to demonstrate the frequency and importance of heart disease co-incident with acute articular rheumatism. The above work includes the first description of a case of mitral disease with articular rheumatism" - Waller, 1530 - Heirs of Hippocratres N° 1563 - Norman N° 288.