... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

KEMPELEN (Baron Wolfgang von). Le mécanisme de la parole, 1791

 La machine parlante de Kempelen

KEMPELEN (Baron Wolfgang von). Le mécanisme de la parole, suivi de la description d'une machine parlante et enrichie de XXVII planchesà Vienne, chez B. Bauer & se trouve chez J. V. Degen, 1791, in 8°, de XII-464pp. 2ff. , ill. d'un portrait et 26 planches gravées h. t., demi-veau époque, dos lisse orné, p. de t. rouge, coiffe sup. très lég. usée, bel exemplaire.

7 500 €

Edition originale en français parue à Vienne en même temps que la version allemande. La version française est plus rare. L’ouvrage est divisé en 5 parties « De la parole ou du langage », « Pensées sur l’origine des langues », « Des organes de la parole », « De l’Alphabet » et « De la machine parlante ». Pour Kempelen, déjà célèbre pour son automate joueur d'échec, il s’agissait avant tout de créer une machine parlante, et par cette machine d’imiter le plus parfaitement possible la voix humaine. Ainsi pour parvenir à penser sa machine : «il étoit avant tout nécessaire de connoître parfaitement ce que je voulois imiter. Je dus formellement étudier la parole, & toujours consulter la nature en suivant mes expériences. C’est ainsi que ma machine parlante & ma théorie de la parole ont fait des progrès égaux, & que l’une à servi de guide à l’autre ». Kempelen classe donc tous les sons, ceux des langues européennes en tout cas, en fonction des mouvements des organes qui permettent de les produire, de façon à parvenir à des principes immuables, et de développer le « tissu de la parole ». Il procède alors à l’élaboration technique de la machine et à la transposition des organes dans un appareillage finalement assez simple : « Je me dis donc, pour une machine parlante on n’a besoin, que de poumons, d’une glotte & d’une bouche. Je possédois les poumons dans mon soufflet, la glotte dans ma flûte de roseau, & la bouche dans la pièce en forme d’entonnoir du hautbois ». L’invention de Kempelen est finalement achevée en 1778. Elle est constituée d’une caisse de résonance agrémentée de soufflets faisant office de poumons, d’une anche d’ivoire remplaçant la glotte, d’une bouche de caoutchouc, de deux tuyaux figurant des narines et de leviers et sifflets pour moduler différentes consonnes. Ses contemporains se ruèrent pour voir la mystérieuse machine. Goethe écrit, en 1797 à ce propos « Elle n’est, à vrai dire, pas très loquace, mais prononce certains mots enfantins très gentiment ». W. Grimm explique que « la machine répondait déjà clairement à plusieurs questions : la voix en était agréable et douce..» . La machine parlante de Kempelen est aujourd’hui conservée au Deutsches Museum de Munich. Cette machine influença aussi Graham Bell qui avec son frère fabriqua une tête parlante sur les principes de Kempelen. ¶ cf. Alexis Tadié Des machines et des hommes, le roman du XVIIIe siècle et la question de l’imitation. Sillages critiques 2012. - Honeyman coll. V. n°1779 (édit. allemande) - Poggendoff I. p.1242 - Chapuis & Droz les automates p.330 - Chapuis & Gélis le monde des automates II. p.207.







VIGENERE (Blaise de). Traicté du feu et du sel, 1622


VIGENERE (Blaise de). Traicté du feu et du sel, excellent et rare opuscule du Sieur Blaise de Vigenère, Bourbonnois, trouvé parmy ses papiers après son décès. Paris, Claude Cramoisy, 1622, in 4°, de 2 ff-267 pp., vignette gravée au titre, pl. vélin souple époque, qq. ff. très lég. brunis et qq. annotations d'époque en marge sinon bel exemplaire.

4 500 €

Très rare remise en vente de l'édition originale de 1618, avec titre renouvelé. Ce curieux traité d'alchimie et de kabbale, relate un grand nombre d'expériences, et donne aussi la manière de fabriquer de l'or. Rappelons que l'on doit à Blaise de Vigenère la découverte de l'acide benzoïque qu'il nomme dans son traité "huile de benjoin". ¶ Dorbon 5131 (édit. de 1618) "Ce traité qui relate un nombre considérable d'expériences, est en outre un commentaire des textes des philosophes anciens et principalement du Zohar" - Caillet 11161 (ne signale pas l'édit. de 1622) "traité recherché" - Guaïta 1059 (édit. de 1618) - Manque à Duveen.





JEU des ROYS de FRANCE.. par Jean Desmarests de Saint Sorlin, 1690

 Jeu de cartes rarissime complet avec le livret explicatif

JEU des ROYS de FRANCE, pour apprendre leur histoire etc... [par Jean Desmarests de Saint Sorlin]à Amsterdam, Chez Pierre Mortier, (v.1690), ensemble d'un livret in 24, et 52 cartes à jouer gravées de portraits des Rois de France avec légende à mi-page, d’après les gravures de Stefano della Bella (1610-1664) imprimées sur papier et contrecollées sur carton, (format 8,5 x 5,4 cm), le livret contient 12ff. d'avertissement 66pp. explicatives, et 1f. de cat. éditeur, broché, couverture gravée aux deux plats, dos avec manques de papier et qq. rousseurs, le tout dans une boite moderne papier marbré beige.

4 500 €

Rarissime ensemble contenant à la fois le jeu historique de 52 cartes, mais aussi le livret explicatif absent de la plupart des collections. Dans ce jeu pédagogique chaque carte, outre le portrait d’un roi, contient un court paragraphe décrivant ses qualités. Le roi de cœur est le jeune Louis XIV, né en 1638. Ces cartes ont été dessinées par Stefano della Bella, graveur et imprimeur florentin qui vécut plusieurs années à Paris jusqu’en 1650. C’est le Cardinal Mazarin qui, pour l’éducation du jeune roi Louis XIV, commanda à l’auteur et académicien Jean Desmarests de Saint Sorlin en 1644 une série de quatre jeu de cartes pédagogiques : le jeu des Reynes Renommées, le jeu des Fables, le jeu de géographie, et le jeu des Rois de France. Il chargea le libraire Henry Le Gras de les imprimer. Celui-ci donna par la suite l’ensemble à son beau-frère Florentin Lambert qui les republia en 1664. Après sa mort, les planches furent acquises par Florent Le Comte qui republia en 1698 en un seul volume sous forme de planches les quatre jeux sous le titre : Jeux historiques des rois de France, reines renommées, géographie et métamorphose. (British Museum ref. 1871.0513.587). Cette édition de Pierre Mortier, installé à Amsterdam en 1685 et décédé en 1711, n’est recensée que par le British Museum (ref. 1896,0501.651). Le livret contient les règles du jeu, ainsi qu’un résumé de l’histoire de chacun des Rois. A la fin se trouve le catalogue de tous les jeux qui se vendent chez Pierre Mortier. ¶ « L’académicien Jean Desmarets de Saint-Sorlin et le graveur florentin Stefano Della Bella réalisent à la demande de Mazarin, en 1644 et 1645, les premiers jeux de cartes pédagogiques français pour enseigner l’histoire, la géographie et les fables au jeune Louis XIV. Nous connaissons ainsi les cartes des rois de France, le Jeu des Reines renommées, Jeu des fables et le Jeu de la géographie, tous dédiés à Anne d’Autriche et dont l’auteur veut déguiser en forme de jeux les sciences» (BNF, catalogue Les Jeux Pédagogiques par Thierry Depaulis et Michel Manson) - Un exemplaire bien complet est décrit dans "Catalogue of the collection of playing cards ... by Lady Ch. Schreiber, compiled by F. O'Donoghue, British Museum 1910, n°110 (sans date) - La Beinecke Libr. Yale Univ. décrit un exemplaire Mortier en 18 planches sans le livret, mais la date estimée de 1660 est erronée puisque Mortier est né en 1661. - Un seul exemplaire complet dans les Bibliothèques Publiques Européennes (British Libr.); La BNF possède un exemplaire des cartes en planches de l'édit. Le Gras 1644 mais sans livret, un exemplaire du livret seul de l'édit. d'Amsterdam Mortier (v.1690) in 24 de 11ff. 66pp., et un exemplaire des cartes en planches de l’édition de Florent Le Comte 1698; ce dernier se trouvant aussi à le Bibl. Mazarine.






 

 

MARIOTTE (E.). Traité du mouvement des eaux, 1686

 En maroquin rouge

MARIOTTE (E.). Traité du mouvement des eaux, et des autres corps fluides... mis en lumière par les soins de M. de La Hire. Paris, E. Michallet, 1686, in 12, de 8ff. 408pp. 10ff., ill. de très nbr. figures in t., pl. maroquin rouge époque, dos orné, triple filet doré sur les plats, dentelle int., tr. dorées, bel exemplaire très frais.

1 500 €

Rare édition originale publiée par La Hire. C'est une importante synthèse des travaux de Mariotte sur les fluides, l'hydrodynamique, la circulation de l'eau sur terre, l'analyse des forces d'équilibrage des fluides, l'hydromécanique des fontaines et la résistance des matériaux. Il essaye d'établir ici les principes posés par Pascal et Galilée, ainsi que de vérifier la loi de Torricelli sur l'écoulement d'un liquide par un orifice percé sur une paroi. Il expose une idée toute nouvelle pour l'époque à savoir que l'eau contient de l'air en dissolution: " il y a quelques parties étrangères et hétérogènes dans l'eau, lesquelles se transforment en air, par une grande chaleur..." ¶ "The scope and originality of his observations of fluid motion surely warrant placing him at the head of the French school of hydraulics...a detailed review of the work is in order." Rouse & Ince, History of Hydraulics, p. 63 - En Français dans le texte, 116 - Sotheran, II, 11,434 "rare." - Poggendorff II. 53 - Roberts & Trent Bibl. mechanica p.217 - NUC. 3 copies only (Libr. Congress, Yale, Harvard).





CALMET (Dom A.). Traité sur les apparitions des esprits, et sur les vampires, ou les revenans de Hongrie . 1751

 Les Vampires de Moravie

CALMET (Dom A.). Traité sur les apparitions des esprits, et sur les vampires, ou les revenans de Hongrie , de Moravie, &c... Nelle édit. revûe, corrigée & augm. Paris, de Bure, 1751, 2 vol. in 12, de 2ff. XXVII-486 pp., et XVI-484pp. 2 ff., pl. basane mouchetée époque, dos orné, plats lég. frottés et qq. ff. lég. brunis sinon très bon exemplaire.

1 200 €

3e édition augmentée, la meilleure, de ce célèbre ouvrage sur les Vampires, recueil pour le moins curieux consacré aux visions, apparitions, démons, spectres, sorcières, revenans, au Sabbat, à la magie etc… Contient à la fin la "Dissertation sur ce qu'on doit penser de l'apparition des esprits, à l'occasion de l'avanture arrivée à Saint-Maur, P.1707" [par Poupart, chanoine]. Edition augmentée de la lettre du Marquis de Maffei sur la magie, et la lettre de Dom Calmet à de Bure aîné sur le traité des apparitions de Lenglet-Dufresnoy. La première édition de 1746 était en un seul volume, et la seconde ne contient aucune addition. ¶ Caillet n°1966 "assez rare" - Dorbon n°610 (pour l'édit. originale seulement) - Yve-Plessis sorcellerie n°519 -Guaïta n'avait que la réimpression de 1759.





FOLENGO (Théophile). Opus macaronicorum, 1692 au chiffre de l'Impératrice Joséphine

 

En maroquin au chiffre de l'Impératrice Joséphine

 

FOLENGO (Théophile). Opus macaronicorum, poetae mantuani macaronicorum. Amstelodami (Amsterdam), Abraham à Someren, 1692, pet. in 8°, de 16ff. dont le portrait gravé de l'auteur, 419pp. 2ff., ill. de 25 fines vignettes gravées sur cuivre à mi-page, lettrines sur bois in t., pl. maroquin rouge à grain long Empire, dos lisse orné de filets et fleurons, plats avec encadrement de dentelle dorée, frappés au centre au chiffre J couronné de l'Impératrice Joséphine, dentelle int., tr. dorées, très bel exemplaire très frais.

5 000 €

Belle édition illustrée des oeuvres macaroniques de Merlin Coccaïe. Elle a été faite sur celle de 1521, dont elle reproduit le titre et l'Hexastichon Joannis Baricocolæ au verso, ainsi que les pièces liminaires, précédées d'une vie de l'auteur tirée de Giacomo Filippo Tomasini, mais pas l'épître à Paganino et les autres pièces qui terminent l'édition de 1521. Certains bibliographes, tel Ch. Nodier, estiment qu'elle a été imprimée à Naples. Teofilo Folengo est le créateur du genre macaronique. Le récit mélange latin de cuisine et patois mantouan, parsemé de gros mots italiens et de tournures populaires du XVIe siècle toscan. Cette œuvre qui narre les aventures du géant Fracasse et du fourbe Cingar a probablement servi de source à François Rabelais. ¶ Brunet II. 1319 - Gay Amour, femmes III. 580 (autres éditions) - Précieux exemplaire au chiffre de Joséphine de Beauharnais qui a figuré au cat. 47 de la Lie Henner sous le n°44. "Provenance de la plus grande rareté".

 





RACINE (Jean). Oeuvres. Paris 1687

 

RACINE (Jean). Oeuvres. Paris, Chez Pierre Trabouillet, 1687, 2 vol. in 12, de 372pp. et 434pp. 2ff., illustré de deux front. dont un d'après Lebrun et de 10 figures h.t. gravées par Fr. Chauveau, plein maroquin rouge vermillon, triple filet doré sur les plats, dos à nerfs orné, tr. dorées, double filet doré sur les coupes, dentelle intérieure. (Hardy-Dumesnil). Très bel exemplaire.

 

Seconde édition originale collective, la première avec Phèdre à pagination continue. Importante édition pour les variantes qu’elle offre avec la première édition collective de 1676 : elle contient donc Phèdre pour la première fois avec pagination continue. Paraissent ici en éditions originales : le Discours prononcé par Racine à l’Académie Française à la réception de Mrs Corneille et Bergeret, le 2 janvier 1685, ainsi que l'Idylle sur la paix. ¶  Guibert, Biblio. Racine, pp.150-153. 

 

3 500 €

 



CATTAN (Christophe de). La géomance, 1571, en maroquin

 

Le traité le plus complet de géomancie, en maroquin rouge

 

CATTAN (Christophe de). La géomance, du Seigneur Christofe de Cattan gentilhomme genevois… pour sçavoir toutes choses présentes, passées et à advenir. Avec la Roüe de Pythagoras. Le tout mis en lumière par Gabriel du Préau…P., Gilles Gilles, 1571, in 4°, de 145ff. ch., 2ff. de table, et 1f. bl., très nbr. tableaux et figures astronomiques et astrologiques in t. certaines attribuées à Oronce Finé, joli titre avec encadrement gravé sur bois de Jean Cousin, exemplaire soigneusement lavé et établi par J.P. Laurenchet et relié en pl. maroquin rouge genre ancien, dos orné, double encadrement doré sur les plats avec fleurons d'angle, dentelle int., tr. dorées. (J.P. Laurenchet). Bel exemplaire.

3 500 €

Rare 3e édition de cet ouvrage très estimé. C'est peut-être le traité le plus complet de géomancie, il comprend aussi de nombreux passages sur l'astrologie et la divination. Débutant par le symbolisme du zodiaque et la divination par les constellations d'étoiles, l'ouvrage poursuit avec l'exposition du système de géomancie, puis se termine par la divination à l'aide de la roue de fortune de Pythagore. Cette traduction française est due à Gabriel Dupréau, d'après un manuscrit du Génois Cristoforo Cattaneo qu'il s'était procuré. Cattan cite trois sources majeures pour sa géomancie : un traité traduit de l'arabe par Hugo de Santalla, un traité de la sphère de Bartolomeo da Parma rédigé en 1288, et un traité hébreu anonyme. ¶ Caillet 2093 - Dorbon 646 (e.o. de 1558) "ne se rencontre que fort rarement" - Sabattini, biblio. chiromanzia n°60 - Cat. Bibl. Guaita n°140 (seulement la 4e édition de 1577) - Brun livre ill. Renaissance p.150 (édit. de 1558)

 






NICERON (Jean François) et R.P. Marin MERSENNE. La Perspective curieuse, 1663-1651

 

NICERON (Jean François) et R.P. Marin MERSENNE. La Perspective curieuse, du Rév. P. Niceron minime, divisé en quatre livres. Avec l’Optique et la Catoptrique du R. P. Mersenne. Oeuvres très utile aux peintres, architectes, sculpteurs, graveurs et à tous autres qui se meslent du dessein. Paris, Jean Du Puis, & Vve F. Langlois, 1663-1651, 2 parties in folio, d'un front. gravé, 6ff., 1 portrait gravé, 50 planches gravées h. t. dont une en double page, 191pp., ill. de 7 figures géométriques sur bois in t.; & 6ff., 134 pp., ill. de 27 figures géométriques sur bois in t., pl. veau brun époque, dos à nerfs orné, dorures lég. passées, coiffes et dernier caisson restaurés, manque de dorure en queue, quelques taches éparses.

4 500 €

3e édition de ce remarquable traité de perspective consacré en grande partie aux anamorphoses par le mathématicien Jean-François Niceron (1613-1646), suivie de l'édition originale posthume de l'optique du mathématicien et astronome Marin Mersenne (1588-1648). L’ouvrage de Niceron fut publié une première fois en 1638. Le Père Niceron mort à 33 ans publia de son vivant deux ouvrages d'un grand intérêt sur la perspective, très remarqués des milieux cartésiens. Le Père Mersenne, fût son maître et l’une des figures les plus influentes de la science du XVIIe siècle. Toute sa vie, Mersenne a entretenu une riche correspondance avec les savants de son temps : Fermat, Pascal, Gassendi, Descartes, Torricelli, Desargues,...  Le premier livre du recueil est un traité de perspective dans lequel on retrouve les jugements et la querelle qui opposa Niceron à Girard Desargues; le second livre très augmenté est consacré aux anamorphoses résultant de perspectives dépravées; le 3e livre est un traité des anamorphoses catoptriques utilisant les miroirs plans, cylindriques ou coniques pour déformer mais surtout redresser les images dénaturées; le 4e livre expose un procédé de dioptrique à l'aide d'une lunette convenablement taillée. La seconde partie du recueil est du Père Mersenne et porte la date de 1651; on y trouve deux petits traités d'optique et de catoptrique ainsi que qu'une mise au point de G. P. de Roberval (l'éditeur de cet ensemble posthume) sur la quadrature du cercle. ¶ Brunet 8408 - Graesse IV-667 - Caillet 7971-7972 - DSB IX. 319 & X.103 "perhaps the first published reference to Descartes' derivation of the law of refraction... Niceron's major work, however, dealt with perspective and geometrical optics. Sympathetic to the natural magic still current in his time, he tended to view optics as the art of illusion rather then the science of light" - Millard French, 124 (édit. de 1663) "Scarce edition of this important treatise on perspective by the most scientifically rigorous of 17th century French theorists, of particular interest for its contention that the illustrations to earlier treatises were often defective... For Niceron perspective was the first among the sciences, because it was concerned with the effects of light and expressed solid figures which «deceive the eye and the reason»”.







 

GAULTIER-GARGUILLE (Hugues Guéru, dit...). Les Chansons de Gaultier Garguille, 1658

 

L'exemplaire du Baron Double

 

GAULTIER-GARGUILLE (Hugues Guéru, dit...). Les Chansons de Gaultier Garguille, Nouvelle édition suivant la copie imprimée à Paris en 1631. à Londres, , 1658, (1758), pet. in 12, d'un front gravé représentant Gaultier-Garguille en costume de scène et les têtes de ses deux compères Gros Guillaume et Turlupin, 7ff. 123pp. 2ff., pl. maroquin rouge XIXe, dos finement orné, triple encadr. doré sur les plats,, dentelle int. (Bauzonnet-Trautz). Très bel exemplaire du Baron Eugène J.-L. Double célèbre bibliophile (1846-1895), et l'ex-libris du XIXe siècle au monogramme MDC et la devise "Haud immemor", puis celui de Bruno Monnier château de Mantry (Jura).

Rare 5e édition ancienne d'après Gay. En réalité il s'agirait d'une contrefaçon du 18e siècle (1758). Ces chansons paillardes sont du bateleur caennais Hugues Géru dit Fléchelles, qui était lié par le mariage au célèbre Tabarin. Dans les farces qu’il représentait, il introduisait souvent des couplets grivois de sa composition. Plusieurs farces de Gaultier-Garguille furent reprises par Molière. ¶ Gay amour, femmes I. 545 - Cat. Viollet-le-duc p.13 "Livre rare et recherché. Hugues Guéru, dit Gaultier Garguille, était un acteur comique de l'hôtel de Bourgogne, qui, dans les entr'actes, chantait de ses chansons... La naïveté des chansons de Gaultier Garguille ne voile pas toujours suffisamment la grossièreté de leurs sujets, mais nos aïeux avaient les oreilles moins délicates que les nôtres, et parmi ces chansons sans art, il y en a d'excellentes" - cf. A. Canel Deux farceurs normands : Gros-Guillaume & Gaultier Garguille. 1862. - Cat. CCFR seulement 4ex. (BNF, Chantilly "ex. du Duc d'Aumale", Reims, Dôle)

1 500 €

 


NERVAL (Gérard de). Petits châteaux de Bohème, 1853

 

NERVAL (Gérard de). Petits châteaux de Bohème, Prose et poésie. Paris, Eugène Didier, 1853, in 16, de 96pp., pl. maroquin bleu, plats ornés d’un large encadrement de 8 filets dorés dont un au pointillé avec fleurons d’angle, dos orné, encadrement int. de 8 filets dorés, doublures et gardes de soie moirée rouge, tr. dorées sur témoins, couverture et dos conservés. (E. Maylander). très bel exemplaire.

Edition originale. Il n'est pas d'oeuvre plus hétéroclite que celle-ci dans la production de Nerval : s'y côtoient en effet des souvenirs parus en feuilleton sous le titre La Bohème galante et des poèmes qui entreront plus tard dans Les Chimères ou dans les Odelettes. L'ensemble se présente comme une anthologie destinée à illustrer les différentes phases de la vie du poète. Nerval cherche, à sa manière, à innover et à sortir des normes classiques, reflétant ainsi les recherches formelles qui caractérisent la mouvance fantaisiste, la recherche d’originalité, au double sens de la nouveauté et de l’étrangeté, voire de la bizarrerie. ¶ Vicaire VI, 57. A. Marie Biblio Nerval n°235 p.129.

2 000 €

 




GOBINEAU (Cte de). Essai sur l'inégalité des races humaines, 1853-55

 

GOBINEAU (Cte de). Essai sur l'inégalité des races humaines. Paris, Librairie de Firmin Didot frères, 1853-1855, 4 vol. in 8°. demi-veau blond fin XIXe, p. de t. brune et tomaison losangée noire, couv. cons., petites taches au 1er plat d'un volume et nombreuses rousseurs habituelles sinon bel exemplaire.

Très rare édition originale, tirée à seulement 500 exemplaires aux frais de l'’auteur. Joseph Arthur de Gobineau entra dans la carrière diplomatique grâce à la protection de Tocqueville, et c'est pendant son séjour à Berne comme secrétaire de la légation française qu’'il composa ce livre controversé, qui est fondé sur une érudition trompeuse d’'autodidacte, mêlant assertions scientifiques et préjugés populaires. Toutefois il est emprunt d'une forte charge littéraire. L'ouvrage influença beaucoup les théoriciens modernes du racisme. L'idée directrice de Gobineau était la grande influence des mélanges ethniques, l'altération de la pureté originelle de la race étant un facteur essentiel de décadence. Il analyse chaque peuple depuis l'antiquité en expliquant ses réussites ou ses échecs selon la prédominance de tel ou tel élément ethnique en son sein ; en réalité, sa vision ethnologique est marquée par une hiérarchie des races non dissimulée. Opposé à l'idée de l'émergence de plusieurs races humaines, Gobineau pose une origine commune à une époque adamique. Il conclut sur un tableau pessimiste : la race blanche est pour lui le principe vivifiant qui met en contact les races et permet la civilisation; et l'homme contemporain est un homme de la décadence, un dégénéré. Il insiste sur les qualités de la race Aryenne, et sur l'aryanisme de la race germanique. On comprend pourquoi son "Essai" fut très prisé Outre-Rhin, et peu dans les pays latins. Pour Viktor Klemperer, Gobineau a établi une rupture dans les conceptions prévalentes en basant les nationalismes sur des questions raciales et en minorant l'idée jusqu'alors dominante d'une race humaine commune tout en radicalisant les différences entre races. ¶ La théorie de Gobineau est qualifiée de "racialisme" par Pierre-André Taguieff, in "le Racisme" p.31 & 115 - En Français dans le Texte, 271 - Printing and the Mind of Man, 335.

4 800 €

 



(NECKER, Jacques). Collection Complette de tous les Ouvrages pour et contre M. Necker, 1782

 

(NECKER, Jacques). Collection Complette de tous les Ouvrages pour et contre M. Necker, Avec des notes critiques, politiques et secrètes... enrichi du Portrait de M. Necker, & d'une belle gravure représentant la Princesse de P..., avec Madame Necker. Utrecht, , 1782, 3 tomes in 12, de 2ff. 112-88 pp. 2ff. 171pp. 1f. 132pp., ill. de 2 portraits gravés h.t., reliés en 1 vol. pl. basane marbrée époque, dos orné, tr. rouges, bel exemplaire. (Etiquette XIXe "Ex Bibliotheca minoris seminarii aeduensis ad usum professorum")


Seconde édition. L'originale fut publiée en 1780-1781. Important recueil peu commun. « L'immense succès de Necker ne pouvait manquer de provoquer une réaction violente. Cette réaction se traduisit, au sein du pays, dès son premier ministère, par une éclosion de libelles, contenant les plus violentes attaques contre l'homme et contre le ministère. La plupart d'entre ces libelles sont anonymes ou signés de noms peu connus, quelques-uns cependant inspirés, dit-on, par de hauts personnages » (Stourm). Contient : - Tome I : Lettre de M. Turgot à M. Necker ; Sur l'Administration de M. Necker, par un citoyen français (par J.M. Augeard) ; Suite des Observations du Citoyen ; Réponse à la Lettre de M. Turgot à M. Necker ; La Liégeoise, ou lettre à M. Necker, Directeur général des Finances ; Seconde suite des Observations du Citoyen. - Tome II : Compte rendu au Roi par M. Necker, avec les Cartes & les Tableaux ; Lettre d'un Ami à M. Necker ; Les Comments ; Troisième Suite des Observations du Citoyen, appellée vulgairement les Pourquoi, ou la Réponse Verte, suivie du Compte rendu au Roi, par M. l'Abbé Terray, & de son Etat des revenus du Roi, pour l'année 1775 ; La Gazette Angloise. - Tome III : Conversation de Madame la Princesse de P..., avec Madame Necker ; Mémoire présenté au Roi sur les Administrations Provinciales ; Lettre d'un bon François ; Lettre de M. de Caraccioli à M. d'Alembert ; Observations modestes d'un Citoyen, en faveur des Opérations de Finance de M. Necker ; Lettre de M. le Marquis de Vilette ; Requête au Roi, sur la Retraite de M. Necker, par un ancien Résident à la Cour de France ; Lettre de M. Necker au Roi. ¶ Le catalogue de la BNF indique que plusieurs de ces pièces sont dues à la plume d’Augeard, mais aussi de Turgot, de l’Abbé Terray, etc... - Stourm, p.127 - Einaudi, 1178 - Kress, B 452.

1 200 €


 

 

FOURCROY (A. F.). Elémens d'histoire naturelle et de chimie, 1786

 

FOURCROY (A. F.). Elémens d'histoire naturelle et de chimie, Seconde édition des Leçons élémentaires sur ces deux sciences publiées en 1782. Paris, Cuchet, 1786, 4 vol. in 8°, avec 8 grands tableaux méthodiques se dépl. in fine, pl. basane marbrée époque, dos orné, p. de t. rouge et verte, qq. rousseurs sinon bel exemplaire. (94).
Seconde édition entièrement remaniée et très augmentée, mais en fait la première sous ce titre des "Leçons élémentaires d'histoire naturelle et de chimie" parues en 1782 en 2 volumes seulement. Comme l'indique Fourcroy dans son avertissement "ce n'est pas seulement par le nombre des volumes et par une répartition plus égale des matières ... le changement total d'un grand nombre d'articles, des Additions multipliées à ceux dont on a laissé subsister le fond, et des détails beaucoup plus étendus sur plusieurs objets qui n'étaient traités que très succinctement dans les Leçons Elémentaires..., en font un ouvrage absolument différent de ce qu'il étoit...". Cet élève de Macquer était à la fois naturaliste et chimiste, ces "Leçons" sont tirées du cours qu'il donnait dans son laboratoire. C'est l'ouvrage qui consacre son passage aux "théories modernes" de la chimie, dans la droite ligne des travaux de Lavoisier, Scheele et Bergman: Division des corps naturels, affinités chimiques, propriété de l'air, de l'eau, classes des minéraux, sels et acides, métaux, analyse des plantes, du charbon, fonctions des animaux etc... ¶ Bolton I.447 - Hoefer II.557 - Duveen p.225 - Smeaton Fourcroy p.180/82 - Wellcome III. 47.

900 €

 



BEZE (Theodore de). Les vrais pourtraits des hommes illustres, 1581

 

BEZE (Theodore de). Les vrais pourtraits des hommes illustres, en piété et doctrine, du travail desquels Dieu s'est servi en ces derniers temps, pour remettre sus la vraye Religion en divers pays de la Chrétienté. Avec les descriptions de leur vie & de leurs faits plus mémorables. Plus, quarante quatre Emblèmes chrestiens. (à Genève), Jean de Laon, 1581, in 8°, de 4ff. 284pp. 2ff., ill. de 48 portraits d'humanistes dans de jolis encadrements, et de 44 emblèmes sur bois à mi-page, pl. vélin à recouvrement, dos lisse, titre doré, (V. Champs). bel exemplaire soigneusement établi et grand de marges, un emblème avec commentaire mss. en latin en marge.  

Édition originale de la traduction française, par Simon Goulart, parue un an après l'originale latine. Elle est ornée de quarante-huit portraits de réformateurs et d'humanistes dans de très jolis encadrements; dix d'entre eux, dont les médaillons qui étaient restés blancs dans l'édition latine, sont ici en premier tirage. Suivent quarante-quatre vignettes emblématiques gravées sur bois. ¶ R. Brun livre français illustré Renaissance, p. 123 "Edition augmentée de 10 portraits" - Adams Rawles & Saunders Bibliography of French Emblem Books Genève, F. 105 - Chaix Dufour & Moeckli livres imprimés à Genève p.100 "l'ex. de la Bibl. Rothschild porte à Genève"

3 000 €

 







ANVILLE (J. B. Bourguignon d') Traité des mesures itinéraires anciennes et modernes, 1769

Paris, de l'Imprimerie royale, 1769, in 8°, de VI-195 pp. pl. veau fauve époque, dos lisse orné d'une abeille dorée, encadrement d'un triple filet doré sur les plats, tr. marbrée. Exemplaire provenant de la bibliothèque de Louis-Paul Abeille, économiste physiocrate, relié à son fer à l'abeille, avec un envoi autographe signé de l'auteur en tête: "Pour M. Abeille d'Anville". (Ex-libris G. Lenfant n°11726 XIXe. Cachet de la bibliothèque du Roi Louis-Philippe au Palais-Royal.) cf. Catalogue de livres provenant des bibliothèques du feu roi Louis-Philippe du Palais-Royal et de Neuilly (1852), n°1298.

Edition originale. Nommé premier géographe du roi à 21 ans. Il est l'auteur de 211 cartes ou plans et de 78 mémoires imprimés. Son "Traité des mesures itinéraires anciennes et modernes" est un de ses ouvrages importants. L’étude des mesures comparées, ancienne et moderne, et de tous pays, est l’une des pierres angulaires de la méthode d’Anville, permettant de connaître toutes les mesures de distances anciennes et leurs correspondances: le pied romain & grec, la coudée, la lieue gauloise, le mille romain, le schêne égyptien, du Li chinois, la lieue d'Amérique etc. Il fut aussi l'un des initiateurs d'une vaste entreprise: mesurer précisément la forme de la terre, exprimée dans sa "Proposition pour une mesure de la Terre" (1735). ¶ DSB I.176 -Quérard Fr. litt. I.76.

 1.200 €