... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

MARAT (J.P.) Découvertes de M. Marat sur la lumière, 1780




Découvertes de M. Marat sur la lumière, constatées par une suite d'expériences nouvelles qui ont été faites un très-grand nombre de fois sous les yeux de MM. les Commissaires de l'Académie des Sciences. à Londres & Paris, chez Jombert, 1780, in 8°, de 141pp., portrait litho rajouté en front. demi-veau blond XIXe à coins, dos orné de caissons dorés, tr. marbrées, très rares rousseurs. Bel exemplaire avec étiquette d'ex-dono collée en tête au verso du f. de titre "à Monsieur Brak, de la part de l'auteur" 

Edition originale peu commune. Dans sa jeunesse, Marat publia de nombreux travaux scientifiques, sur le feu, l'électricité, la lumière, l'optique.... Plusieurs de ses essais furent couronnés par différentes Académies, il brigua même l'entrée à l'Académie des Sciences. Il ressentit une vive amertume de se voir écarté de cette société, qui prenait assez peu au sérieux ses études qui brillaient plus par leur hardiesse que par leur justesse. ¶ cf. Jacob Louis. Marat physicien. In Revue du Nord, t.29 n°114, 1947. p. 81 - Cabanès Marat inconnu p.191 " Dans ce livre l'auteur s'attache surtout à discuter la doctrine de Newton sur la décomposition de la lumière solaire par le prisme. C'était s'attaquer à une puissance jusqu'alors incontestée. L'ouvrage obtint, dès son apparition, un succès de curiosité. La première édition en fut presque épuisée au bout de quelques semaines..." - Martin & Walter, III. 22851 - Poggendorff II.39 - Sotheran I. n°2816.
2.800 €




CONDILLAC (E. Bonnot Abbé de) Essai sur l'origine des connaissances humaines, 1746

Essai sur l'origine des connaissances humaines, ouvrage où l'on réduit à un seul principe tout ce qui concerne l'entendement humain. à Amsterdam, chez Pierre Mortier, 1746, 2 tomes in 12, de XXX-265pp. & 2ff. 292pp. avec l'errata entre l'introduction et la table (p.XXIV), reliés en 1 vol. pl. veau marbré époque, dos orné, bel exemplaire. 
Véritable édition originale, avec l'errata. C'est le premier ouvrage de l'auteur, qui subit comme ses contemporains l'influence de la pensée anglaise. Mais Condillac entend ici dépasser Locke en appliquant à la psychologie la méthode scientifique de Newton. Cet essai révolutionna la façon dont on concevait l'esprit humain et valut à son auteur une gloire immédiate, et une influence considérable. ¶ Tchemerzine III, 474.

1.400 € 


[LUILLIER] Nouveau voyage aux Grandes Indes, 1742

Nouveau voyage aux Grandes Indes, avec une instruction pour le commerce des Indes orientales ; et la description de plusieurs isles, villes, & rivières, l'histoire des plantes & des animaux qu'on y trouve. Avec un Traité des maladies particulières aux pays orientaux & dans la route, & de leurs remèdes, par Mr. D.L.F.D.E.M. (Charles Dellon). Rotterdam, Ian Hofhout, 1742, in 12, de 3ff. 236pp. &10ff. de table, ill. d'un front. gravé signé D. Coster, demi-veau marbré époque, dos orné, front. remonté et court de marge, qq. rousseurs sinon bon exemplaire. 
3e édition de ce petit ouvrage peu commun. On ne sait pas grand chose de l'auteur, originaire de Tours, qui entreprit ce voyage en Inde pour y accompagner sa cousine, destinée à se marier. Son voyage dura 18 mois, de janvier 1702 à juin 1704, et il contient une description assez fine des pays traversés, et une Instruction pour le commerce des Indes Orientales. La seconde partie ou Traité des maladies particulières aux pays orientaux, avec page de titre séparée, est l'oeuvre du médecin Charles Dellon (v.1650-1710), qui séjourna aux Indes orientales et qui est resté célèbre pour sa Relation de l'Inquisition de Goa (1687). ¶ Chadenat n°2686 (édition de 1705) - Boucher de La Richarderie, V, 23.

1.200 € 



BIGEL (Dr.) Examen théorique et pratique de la méthode curative du Dr. Hahnemann, nommée homéopathie, 1827


Examen théorique et pratique de la méthode curative du Dr. Hahnemann, nommée homéopathie (tomes I et II) - et: Continuation de l'examen théorique et pratique de l'homéopathie, tome III°: Matière médicale pure du Dr. Hahnemann. Varsovie, chez N. Glücksberg, 1827, 3 vol. in 8°. brochés, couv. imprimée, dos très lég. défraîchis avec petits manques aux coiffes, sinon bel exemplaire à toutes marges tel que paru. 

Edition originale très rare d'un des premiers ouvrages en français consacrés à l'homéopathie. Le 3e volume contient la 1ere traduction de la matière médicale homéopathique d'Hahnemann, dont la 1ere édition complète en français ne paraîtra qu'en 1834, dans la traduction d'A. J. L. Jourdan. Ouvrage publié en français à Varsovie et donc très rare. Aucun exemplaire dans les grandes bibliothèques d'homéopathie. Rappelons que la première la Société homéopathique ne sera fondée qu'en 830 à Lyon par le comte Sébastien Des Guidi (1769-1863) considéré comme l'introducteur de l'homéopathie en France. ¶ Rozet A 039.

800 €

MOUNIER (J. J.) De l'influence attribuée aux Philosophes, aux Francs-Maçons 1801



De l'influence attribuée aux Philosophes, aux Francs-Maçons et aux Illuminés sur la Révolution de France. à Tubingen, chez J.G. Cotta, 1801, in 8°, de 254pp. demi-basane bleue XIXe, pièce de titre brune, qq. rares rousseurs, exemplaire grand de marges (ex-libris gravé Bibliothèque du Vte de Pelleport-Burète, Baron d'Empire) Pierre de Pelleport (1773-1855), général d'Empire, fait Baron d'Empire en 1810, nommé Pair de France en 1841, il deviendra Maire de Bordeaux la même année. 


Edition originale rare de ce classique qui est donné comme étant une réfutation des ouvrages de Barruel et de Lefranc. Mounier est le seul qui se soit efforcé, avec la plus grande impartialité, de défendre les illuminés. ¶ Dorbon n°3195 - Fesch p.993 - "Cette œuvre, qui jouit d’une juste réputation, étant donné son caractère impartial et à laquelle on est obligé de se référer constamment pour l’histoire de la F:. M:. est une source de documents précieux. Après avoir traité longuement de l’origine et de la constitution de la F:. M:. l’auteur donne les plus étonnants détails sur de nombreux personnages plus ou moins connus. Aucun nom n’est oublié et on lira avec intérêt ce qui concerne: d’Alembert, Bailly, Barruel, Bode, Cadet Gassicourt, Cagliostro, Frédéric II, de Saint Germain, Knigge, La Harpe, Leibnitz, Louis XVI et XVII, les Martinistes, Mesmer, les Templiers, Voltaire, Weishaupt…" Caillet n°7832 - Wolfstieg 6374 - Kloss 3523 - Monglond, V, 425.
800 € 



[BONNEVILLE (Nicolas de)] Les Jésuites chassés de la Maçonnerie, 1788



Les Jésuites chassés de la Maçonnerie, et leur poignard brisé par les Maçons. (I- la Maçonnerie écossaise comparée avec les trois professions et le secret des Templiers du 14° siècle. II- Mêmeté des quatre vœux de la compagnie de S. Ignace et des quatre grades de la Maçonnerie de S. Jean). Orient de Londres, 1788, 2 parties in 8°, de 4ff. 4pp. 148 pp., 4ff. 136 pp. et 54pp. 1f., ill. d'une planche emblématique gravée h.t., rel. en 1 vol. demi-vélin époque à petis coins, plats papier vert, pièce de titre papier, rousseurs et mouillure claire. Bon exemplaire, un des rares complet de la planche de N. Ransonnette représentant "le poignard des Jésuites retrouvé dans les ténèbres" qui manque la plupart du temps; édition avec pagination séparée pour le texte de Prichard. 


Rarissime ouvrage maçonnique, certainement l'un des plus rares, car en grande partie détruit. En effet, La Mère Loge Ecossaise fut tellement irritée par cet ouvrage qu'elle le brûla le 13 juin 1788. L'auteur y accuse ouvertement les Jésuites d'être les fameux Supérieurs Inconnus et ceci à grand renfort de preuves numérologiques et cryptographiques très curieuses. Transportés en Ecosse par Marie Stuart, les "Adonhiramites" profitèrent des troubles du règne de Charles Ier pour s'infiltrer en Angleterre et dans toute l'Europe. La restauration des Stuart fut bien le règne des Jésuites et ce fut de leur 7° collège "d'Hérodon" que sortit la condamnation de Charles Ier d'Angleterre et de Louis XVI, ainsi que le démontre savamment Grasset d'Orcet dans son étude détaillée de la planche emblématique (cf. "le pacte de famine" in Revue Britannique, Nov. 1890). Ce dernier pense d'ailleurs que l'auteur de cet ouvrage ne serait pas Nicolas de Bonneville mais bien plutôt le fameux Abbé Sicard bienfaiteur des sourds-muets. D'ailleurs l'abbé Le Franc dans la "conjuration contre la religion catholique et les Souverains" distingue très nettement le Bonneville président du cercle social de l'auteur des "Jésuites chassés de la maçonnerie...". Les 2 parties de cet ouvrage sont suivies de la réimpression du très rare texte de Samuel Prichard "Masonry dissected..." présenté comme "le plus ancien Rituel des loges maçonniques en Angleterre", et que la Grande Loge de Londres en 1783 avait refusé de publier. Signalons qu'il y a 2 tirages très différents sous la même date, et que les exemplaires avec pagination séparée pour le texte de Prichard semblent être du 1er tirage. ¶ Fesch col.177 - Wolfstieg n°34-808 - Dorbon 5490 "Très curieux ouvrage, certainement l'un des plus rares sur la Franc-Maçonnerie..." - Grasset d'Orcet "le pacte de famine" in Matériaux cryptographiques, P. B.Allieu 1979 - Cat. maç. de la Bibl. de Lyon n°146.
1.300 €  



[BERAGE] Les plus secrets mystères des hauts grades de la maçonnerie dévoilés, 1768



Les plus secrets mystères des hauts grades de la maçonnerie dévoilés, ou le vrai Rose-Croix, traduit de l'anglois; suivi du Noachite, trad. de l'allemand. Jérusalem, 1768, in 12, de XVI-152 pp., ill. d'un front. gravé et d'une grande planche se dépl. pl. veau porphyre époque, dos lisse orné, tr. marbrées, bel exemplaire. 

3e édition de cet ouvrage rare qui débute par une histoire de la Franc-Maçonnerie et se continue par l'étude détaillée des 7 hauts grades écossais suivants: Parfait maçon élu, élu de P., élu des 15, petit architecte, grand architecte, chevalier de l'épée et de Rose-Croix, Noachite ou chevalier prussien, le tout avec signes, ornements, attouchements etc... Le Noachite est l'oeuvre de Karl Fr. von Köppen. La grande planche dépliante représente 22 emblèmes maçonniques. Beau frontispice. ¶ Caillet n°966 - Guaita n°52 - Fesch col. 158 - Dorbon n°283.


 1.100 €