... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

AGNESI (Maria Gaetana). Traités élémentaires de Calcul Différentiel et de Calcul Intégral, 1775

La première femme mathématicienne
AGNESI (Maria Gaetana). Traités élémentaires de Calcul Différentiel et de Calcul Intégral, Traduits de l'Italien de Mademoiselle Agnesi, avec des Additions. Paris, Claude-Antoine Jombert fils aîné, 1775, in 8°, de IV-500pp. ill. de 6 planches gravées se dépl., pl. basane marbrée époque, dos orné, premier plat frappé au fer de l'Hôtel de l'Ecole Royale Militaire avec la mention "Proemium et Incitamentum Laboris" (ex-libris mss. 18e Picot de Moras), qq. taches en marge des planches sinon bon exemplaire.  

Rare première édition française. Mathématicienne italienne, Maria G. Agnesi est considérée comme la première femme occidentale à s'être fait connaître dans le domaine des mathématiques. En France, l'Académie des sciences déclare n'avoir « connaissance d'aucun ouvrage de ce type qui soit plus clair, plus méthodique, plus complet » et en commande la traduction. D'Alembert, Condorcet et Vandermonde autorisèrent donc sa publication sous le privilège de l'académie des sciences. La traduction est d'Antelmy avec des notes de Bossut. Le recueil traite du calcul différentiel et intégral, ainsi que des séries infinies, et de la résolution des équations différentielles élémentaires. Le Pape Benoit XIV lui proposa d'enseigner a l'Université de Bologne, cela aurait fait d'elle la première femme à occuper une telle fonction, mais elle refusa. Plus tard elle entra dans les ordres et devint supérieure de l'hospice de la Pio Albergo Trivulzio. ¶ DSB I, 75 "The first woman in the Western world who can accurately be called a mathematician" - Riccardi 8. 
1.400 


BOSSE (Abraham). Traité des pratiques géometrales et perspectives, 1665

BOSSE (Abraham). Traité des pratiques géometrales et perspectives, enseignées dans l'Académie royale de la peinture et sculpture... où il faut employer la règle et le compas. Paris, chez l'auteur, 1665, in 8°, de 8ff. 140pp., ill. d'un front. gravé, de deux figures à pl. page (dédicace et titre gravé) et de 67 planches gravées h.t. dont une en double page et une planche à système avec figure mobile, pl. vélin époque, qq. mouillure sen marge et qq. restaurations en marge intérieure sinon bon exemplaire (ex-libris gravé d'Antoine de Mareste seigneur d’Alge et avocat général de la Cour des Aides de Normandie, célèbre bibliophile, avec sa signature).   

Édition originale de ce rare manuel illustré de perspective. Abraham Bosse donne ici des règles de bas-relief qu’il dit tenir de son ami le géomètre et ingénieur G. Desargues, dont il suivit les cours. Girard Desargues ouvre en effet à partir de 1639, un cours privé pour enseigner aux artisans (tailleurs de pierre, charpentiers, graveurs, fabricants d'instruments) les applications de sa technique de perspective linéaire, qui introduit implicitement (par le fait que les fuyantes parallèles concourent à l'infini) et pour la première fois l'idée d'un point à l'infini. Toutefois sa méthode est contesté, entre autre par le maître maçon tailleur de pierres Jacques Curabelle qui conteste surtout la faisabilité de la méthode. Bosse qui soutient Desargues contre Charles Le Brun est finalement exclu de l'Académie en 1661, mais ouvre une école privée qui est fermée par arrêt royale en 1662, ce qui ne l'empêche pas de publier le présent traité en 1665. «Livre recherché comme tout ce qui émane du célèbre artiste Abraham Bosse. On remarque dans ce volume le frontispice, la gravure de l’épître dédicatoire à M. de Croismare et une foule de petites figures toutes burinées habilement par Bosse ». (Cat. A. Dinaux, 217) - Brunet I, 1127.
1.500 




CHARAS (Moyse, apothicaire). Nouvelles expériences sur la vipère, 1672

L'exemplaire de l'abbé Sepher
CHARAS (Moyse, apothicaire). Nouvelles expériences sur la vipère, ou l'on verra une description exacte de toutes ses parties, la source de son venin, ses divers effets, & les remèdes exquis... Avec une suite des nouvelles expériences sur la vipère et une dissertation sur son venin... P., J. d'Houry, l'auteur, 1672, in 8°, de 6ff.-200pp. & 3ff. puis de 203 à 278 & de 201à 218pp.-3ff. de table, illustré d'un beau faux-titre gravé et de 3 grandes planches gravées se dépl., pl. veau brun époque, dos orné, bon exemplaire provenant de la bibliothèque de l'abbé Sepher, avec son ex-libris mss., une longue note de sa main en tête et l'étiquette de la vente n°3376bis du catalogue du 6 mars 1786. Il était Docteur en Sorbonne et vice-chancelier de l'Université de Paris. Il est resté célèbre comme bilomane amateur de livres hétérodoxes, d'occultisme et de magie. Le catalogue de la vente comporte plus de 7200 titres, mais en réalité la bibliothèque complète comportait près de 30 000 volumes. Quérard, le considérait même comme «l’un des plus grands bibliophiles du 18e siècle» (Supercheries littéraires 1847, II, p.173), mais c'est exagéré. 

Seconde édition augmentée. Ouvrage rare. Rappelons pour l'anecdote, que ce traité valut à ce célèbre pharmacien un séjour de plusieurs mois dans les cachots de l'Inquisition espagnole, celui-ci ayant osé affirmer que les morsures de vipère étaient aussi dangereuses en Castille que dans le reste de l'Europe. Il avait alors 72 ans. ¶ Krivatsy n°2368. "reissue with additions" - Wellcome p.327 - Waller 11793 (édit. 1694) - Osler n°2279 (trad. angl.) - Dezeimeris II. 668.
1.400 





[MARECHAL (Sylvain)]. Voyages de Pythagore en Egypte, 1799

[MARECHAL (Sylvain)]. Voyages de Pythagore en Egypte, dans la Chaldée, dans l'Inde, en Crète, à Sparte, en Sicile, à Rome, à Carthage, à Marseille et dans les Gaules, suivis de ses lois politiques et morales. P., Deterville, an VII-1799, 6 vol. in 8°, ill. de 6 beaux front. gravés d'après Maréchal et Monnet et d'une très grande carte se dépl. qui manque souvent, rel. pl. veau marbré époque, dos lisse orné, p. de t. rouge et grise, tr. marbrées, bel exemplaire bien complet de la carte. 

Edition originale rare surtout complet de la carte. Les lois de Pythagore, les symboles, Hermès, les litanies de Vénus, l'enseignement des prêtres de Memphis, la science des nombres, initiation et épreuves de Pythagore, culte d'Isis, culte de Mithra, Pythagore chez les mages, chez les Druides etc... ¶ "Ouvrage le plus important sur Pythagore et ses doctrines, le tome 6 est entièrement consacré aux symboles et lois de Pythagore..." Caillet n°7126 - "Ouvrage fort intéressant et des plus recherchés" St. de Guaïta n°1593 - "Rare..." Dorbon Bibl. Esoterica, n°2949 "Rare...".
2.000 



LAVOISIER (A. L.). Opuscules physiques et chimiques, 1801

LAVOISIER (A. L.). Opuscules physiques et chimiques, Seconde édition. Paris, Deterville, an IX-1801, in 8°, de XXX-1f. 443 pp., ill. de 3 planches gravées se dépl., pl. veau moucheté époque, dos lisse orné, p. de t. orangée, bel exemplaire. 

Édition entièrement nouvelle de la "seconde édition". Deterville a recomposé l'intégralité du livre, avec l'errata corrigé dans le texte et les planches regravées par Tardieu ... Il s'agit de la première nouvelle édition des "Opuscules" depuis la mort de l'auteur. Un avertissement en tête signale que l'ouvrage a été" imprimé pendant la détention du citoyen Lavoisier". C'est dans ce texte paru en 1774 que Lavoisier donna les premières conclusions de ses travaux fondamentaux sur la combustion et sur la nature composée de l'air. ¶  Cole 770 - Duveen & Klickstein n°123. "the first new printing of the Opuscules since Lavoisier's death in 1794." -  Neville, II, p. 19-"It exerted a tremendous influence on continental chemists..."
950 





BEUDANT (François S.). Traité élémentaire de minéralogie. 1824

BEUDANT (François S.). Traité élémentaire de minéralogie. P., Verdière, 1824, in 8°, de VI-856pp., ill. de 10 planches gravées se dépl. et d'un très grand tableau dépl., demi-veau raciné époque, dos lisse à fleurons et dentelles dorées, tr. jaunes. Très bel exemplaire très frais.  
Edition originale rare de ce traité devenu très rapidement un classique de la minéralogie. Beudant succéda à Haüy, son maître, à la chaire de minéralogie de la faculté des sciences de Paris en 1822. On sait qu'il confirma les observations de Mitscherlich sur les cristaux  isomorphes, et en exprima le résultat par la loi connue maintenant comme "loi de Beudant". ¶  Daumas Hist. science p.956. - DSB II.106 "Mineralogical investigations, particulary experiments with carbonates and other salts, revealed to Beudant a principle of the combination of mineral substance that he expressed in Beudant's law. Essentially, he found that some compounds dissolved in the same solution would precipitate together, forming a crystal whose properties they determined in common."
850 




[DUFOURNEL]. La Nature dévoilée ou théorie de la nature, 1772

Très rare traité hermétique rosicrucien
[DUFOURNEL]. La Nature dévoilée ou théorie de la nature, Dans laquelle on démontre, par une analyse exacte de ses opérations, comment & de quoi toutes choses prennent naissance, comment elles se conservent, se détruisent & se réduisent de nouveau en leur essence primordiale. [d'après Kirchweger] Paris, chez Edme, 1772, 2 vol. in 12, de IV-378pp. 2ff. & 304 pp., pl. veau marbré époque, dos orné, p. de t. jaune et verte, coiffes anciennement restaurées, (cachet ex-libris XIXe, couronne de marquis) 

Cette adaptation en français par la médecin Dufournel de "l’Aurea Catena Homeri" d'A. J. Kirchweger est de la plus grande rareté. ¶ Duveen p. 183 "This is an adaptation of Aurea Catena Homeri... Ferguson had not seen this book."- cat. Ouvaroff n°1447 - Caillet n°3332 - cat. Guaïta n°257 - manque à Ferguson - pas dans Dorbon - Nourry cat. alchimie 29 (1927), n°239 "... ce livre est sorti de l'officine des Rose-Croix, il est l'oeuvre d'un initié aux doctrines hermétiques les plus secrètes. Et lorsque Goethe s'occupa d'alchimie ce fut un des livres qu'il utilisa. L'ouvrage violemment attaqué par Fictuld, fut d'autre part porté aux nues...", mais il admis pourtant qu'il suivait les mêmes préceptes que son maître Sincerus Renatus - Ritman Libr. 500 years of gnosis p.233 "Aurea catena Homeri... was considered by contemporaries to be one of the basic texts of the later Rosicrucians".
2.000