... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares, curieux et précieux ... ...

POULLAIN de ST-FOIX (G. Fr.) Catalogue des chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit, 1760

Dans la reliure aux emblèmes de l'ordre
POULLAIN DE SAINT-FOIX (Germain Fr.). Catalogue des chevaliers, commandeurs et officiers de l'ordre du Saint-Esprit, avec leurs noms et qualités, depuis l'institution jusqu'à présent. Paris, Ballard, 1760, in folio, de 4ff.-IV 568 pp., ill. d'un front. gravé par L. Cars d'après Boucher, de 79 vignettes, fleurons & lettres ornées in t. d'après Gravelot, et de 880 blasons gravé à mi-page (un pour chaque chevalier), pl. veau marbré époque, dos orné de caissons au fer à la croix et à la colombe de l'ordre, plats orné d'un large médaillon central à la colombe du St Esprit entouré du collier de l'ordre, avec dans les angles un H couronné répété, tr. dorées, (Bonnet).   qq. ff. lég. brunis sinon bel exemplaire dont le dos a été finement restauré et remonté. 
Très beau tirage de luxe sur papier fort. L’ordre du Saint-Esprit , fondé le 31 décembre 1578 par Henri III, fut pendant deux siècles et demi l’ordre de chevalerie le plus prestigieux de la monarchie française. Tous les chevaliers du Saint-Esprit étaient faits chevalier de l'ordre de Saint-Michel avant leur réception et portaient de ce fait le titre de «  chevaliers des ordres du roi  ». Supprimé en 1791, l’ordre fut rétabli en 1814, et Charles X en restaura les cérémonies. A partir de 1830, délaissé par le roi Louis-Philippe, il devint un ordre dynastique, seulement porté par divers prétendants au trône de France. ¶ Saffroy 4919 "Ouvrage d'un grand luxe typographique et qui se présente toujours dans une reliure décorée de la colombe du St Esprit sur les plats et d'H couronnés dans les angles, reliure due au relieur Bonnet" - cf. Olivier, Hermal et Roton fers n°2494 - 2495 et 2496 .
2.700 




RESTIF DE LA BRETONNE (N.). Les Françaises, 1786

Les différentes étapes de la vie d'un femme
RESTIF DE LA BRETONNE (N.). Les Françaises, ou XXXIV Exemples choisis dans les moeurs actuelles, propres à diriger les filles, les femmes, les épouses & les mères. à Neuchâtel & Paris, chés Guillot, 1786, 4 vol. in 12, de 272pp. 312pp. 312pp. & 324 pp., ill. de 34 planches gravées h.t. de Binet, auxquelles ont été rajoutées 5 gravures en double dans un meilleur tirage, fine reliure pastiche pl. veau blond moderne genre 18e, dos orné, p. de t. rouge et verte, couv. grise d'origine cons., bel exemplaire à toutes marges, qq. ff. lég. brunis, bien complet des 8 ff. non chiffrés in fine donnant la table de Contemporaines et la liste des livres de l'auteur.  

Edition originale rare. Ce recueil de 34 nouvelles s'inscrit dans le cycle des "Contemporaines" mettant en scène  les différentes étapes de la vie d'un femme. L'auteur y a aussi inscrit différentes digressions qui sont autant d'essais : sur le luxe, l'éducation, les romans, les spectacles, ainsi que deux pièces de théâtre. Restif avait exigé que l'illustrateur représentât les jeunes filles et les garçons comme des poupées à ressort. On retrouve la prédilection de ce dernier pour les petits pieds et la finesse des tailles des femmes. Le portrait de Grimod de La Reynière est particulièrement ressemblant parmi les convives de la planche "La Femme d'ivrogne". ¶ Cohen p 87 - Paul Lacroix Bibliographie de Restif p.243 " Cet ouvrage est fort rare... les figures, la plupart gravées finement... parmi lesquelles se trouvent de nombreux portraits authentiques " - Rives Childes Restif p.296 "Nous avons maintenant que c'est précisément Binet qui a dessiné les estampes des Françaises..." - Courbin, Catalogue Restif, Lie Rousseau-Girard, no 1434 "Restif prophétise tout à la fois la Révolution, et les réformes à venir au XIXe et XXe siècles..."
3.000 






[LACLOS (P. A. F., Choderlos de)]. Les Liaisons dangereuses, 1782

[LACLOS (P. A. F., Choderlos de)]. Les Liaisons dangereuses, ou lettres recueillies dans une Société, & publiées pour l'instruction de quelques autres. Par M. C..... De L... Amsterdam, et se trouve à Paris, chez Durand Neveu, 1782, 4 parties en 2 vol., de 248pp., 242pp., 231pp., et 257pp., pl. veau moucheté époque, dos lisse orné de caissons dorés, p. de t. rouge et verte, rousseurs sinon bel exemplaire en reliure d'époque.  

Edition originale du type B, qui est rare et qui a suivi de très près l'originale (dite du type A). Exemplaire correspondant aux particularités du type B décrit par Max Brun. Un chef d'oeuvre du roman d'analyse dont Baudelaire écrira en 1855 : "Ce livre, s'il brûle, ne peut le faire qu'à la manière d'un glaçon".  ¶ Ducup de St-Paul Essai bibliographique p.15 - Max Brun, Contribution bibliographique à l'étude des éditions des Liaisons dangereuses… p. 10 à 13 "B est la véritable seconde édition des Liaisons. Elle est très rare...". - En français dans le texte n°174 "Bible du libertinage pour certains, le livre s'impose surtout comme chef-d'oeuvre du roman d'analyse, comme un des romans les plus abstraits et les plus intelligents...."
4.000 


HUGO (Victor). Les feuilles d'automne. 1832

Bel exemplaire en maroquin aux armes
HUGO (Victor). Les feuilles d'automne. P., Renduel, 1832, in 8°, de XIIIpp. dont le front de Tony Johannot, 387pp. 2ff. de table, pl. maroquin brun fin XIXe, plats frappés aux armes du Comte de Sampigny d'Issoncourt, dentelle int., tr. dorées, qq. rares rousseurs pâles sinon très bel exemplaire finement relié (Amand). Condition rare. 

Edition originale du premier tirage, dit de la "1ere tranche", avec entre autres la p.81 foliotée 18, le faux-titre gravé par Porret d'après Tony Johannot à la date de novembre 1831, et les deux ff. de table. Ce recueil mélancolique renferme quelques-unes des pièces les plus célèbres d'Hugo. ¶ Vicaire IV.p.271 - Clouzot p. 87 "tiré à 500 exemplaire, plus 235 exemplaires de passe. Deux éditions fictives, tirées et mises en vente en même temps que la 1ere tranche, portent les mentions: 2e ou 5e édition…" - Carteret I.p. 403 ''Ouvrage capital parmi les poésies de Victor Hugo, très rare en bel état'' - Bertin, Chronologie livres de V.Hugo, n°64.
3.000 




FLAUBERT (Gustave). Salammbô, 1900

FLAUBERT (Gustave). Salammbô, préface de Léon Hennique. Paris, A. Ferroud, 1900, 2 vol. gd. in 8°, de 4ff. XXIV-186pp. 1f. de table 2ff. bl. et 4ff. 232pp. 1f. de table 2ff. bl., illustré de 52 compositions de Georges Rochegrosse gravées à l'eau-forte par Champollion dont 20 h.t., demi-maroquin brun époque à coins, dos orné d'une fleur de lotus mosaïquée et de caissons dorés, t. dor., couv. ill. et dos cons., (Durvand). Bel exemplaire sur vélin d'arches à toutes marges avec jont in fine : Le Catalogue de la vente par la Galerie Georges Petit des aquarelles de Georges Rochegrosse pour l'illustration de Salammbô de Flaubert édité par A. Ferroud, P. Duchesne et Petit 1900, plaq. gd in 8° de 14pp. ill. de 4 eaux-fortes de Rochegrosse dont 2 h.t., avec in fine la liste manuscrite des adjudications sur papier à en-tête de la Lie Ferroud, et le carton d'invitation.  

Belle dition illustrée. Tirage limité à 600 exemplaires numérotés. Un des 400 exemplaires sur papier vélin d'Arches.
1.400 
       



SENANCOUR (E. Pivert de). De l'amour, 1808

SENANCOUR (E. Pivert de). De l'amour, considéré dans les lois réelles et dans les formes sociales de l'union des sexes. 2e édition avec des additions et des changemens considérables. Paris, J. de La Tynna, A. Bailleul & Latour, 1808, in 8°, de 2ff. 296pp., joli front. gravé de Jean-Fr. Tourcaty, demi-maroquin bleu fin XIXe à coins, dos très orné, t. dorée, page de titre plus courte sinon bel exemplaire grand de marges.  

Rare seconde édition en partie originale et très remaniée par l'auteur. Senancour ayant toujours eu l'habitude de corriger ses textes et d'en donner des versions à chaque fois différentes. Relativement oublié de nos jours, l'ouvrage eut son importance dans le mouvement philosophique français du début du XIXe siècle. Dans un style d'un élégante simplicité il étudie, sans idées préconçues, l'amour et les notions qui s'y rattachent comme le plaisir, la chasteté, l'adultère... La cause du divorce, en particulier, y est plaidée avec talent. A tel point que sous l'aspect de la morale ont peut même le considérer comme précurseur du socialisme, ce qui pour l'émigré qu'il était est assez surprenant. ¶ Escoffier, Le Mouvement romantique (pour la 1ère et 4e édit. n°163 et 1065 ) - Quérard Fr. litt. IX.49 - Clouzot p.147.
650