... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

La Roque Voyage de l'Arabie heureuse, 1716

Le Yémen et le café
[LA ROQUE (Jean de)]. Voyage de l'Arabie heureuse, par l'Océan oriental, & le détroit de la mer Rouge. Fait par les François, pour la première fois, dans les années 1708, 1709 & 1710. Avec la relation d'un voyage fait du port de Moka à la cour du roy d'Yemen, dans la seconde expédition des années 1711, 1712 & 1713. Un mémoire concernant l'arbre & le fruit du Café... et un traité historique de l'origine & du progrès du Café... & de l'établissement de son usage à Paris. Paris, André Cailleau, 1716, in 12, de 8ff. 403 pp. 6ff., ill. de 3 planches gravées représentant l'arbre à café ou caféier et d'une carte dépl. par De L'isle représentant le Yémen, la mer Rouge et une partie de l'Arabie, pl. chagrin vert bronze début XXe, dos entièrement orné genre 18e, bel exemplaire en reliure pastiche. 

Seconde édition de cette importante relation de l'expédition française au Yémen entre 1708 et 1713, composée de deux navires qui suivent un itinéraire qui passe par Madagascar, Aden, Tagora et Moka. Cette relation est basée sur les lettres du capitaine de La Merville qui dirigea la première expédition de 1708, et de M. de Champloret, agent de la compagnie des Indes. Jean de La Roque, fils d'un négociant marseillais, était particulièrement intéressé par la possibilité d'acheter le café directement au Yemen sans passer par les Anglais ou les Hollandais. L'enjeu commercial pour les Français est alors considérable. La Roque donne une foule de renseignements sur le contrat établi avec le gouverneur du Yémen, mais surtout joint en seconde partie une monographie détaillée sur le café, suivie d'un historique de l'usage du café. Il nous apprend en particulier qu'en 1671 ouvrait à Marseille la première « maison de café » et que « Le concours ne manqua pas d'y être fort grand, surtout de la part des Levantins, outre que les marchands et tous les marins trouvèrent ce lieu-là commode pour conférer de leur commerce et pour s'entretenir sur la navigation : ce qui fit bientôt augmenter le nombre de ces lieux publics. ». Marseille devint alors le port d'importation du café provenant du Levant et principalement du Yemen. ¶ Boucher de La Richarderie IV, 432 - Hage Chahine Levant 2653 - Weber 468 (édit. d'Amsterdam) - Atabey 673 - Cox 1, 222 - vente Aboussouan n°512 (édit. d'Amsterdam) - Muller Kaffee S.180 - Gay Afrique 3680 (édit. 1715) - Bitting 274.  1.200 



Dortous de Mairan, l'aurore boréale 1754, aux armes de Louis XV

En reliure aux armes de Louis XV
DORTOUS DE MAIRAN (J.J.). Traité physique et historique de l'aurore boréale, Suite des Mémoires de l'Académie Royale des Sciences, année 1731, Seconde édition revue & augmentée de plusieurs éclaircissements. P., Imprimerie Royale, 1754, in 4°, de 6ff. 570pp. XXIIpp. de table, ill. de 17 planches gravées se dépl. et 1 tableau h. t., pl. veau marbré époque, dos orné, exemplaire frappé aux armes de Louis XV, et à son chiffre couronné au dos, triple filet doré sur les plats, un mors inf. lég. fendu et qq. traces de mouillure en marges des premiers et derniers feuillets sinon bel exemplaire. (Olivier H. R. , fer N°2495/2) 

Seconde édition très augmentée de 21 chapitres d'éclaircissements et de 2 planches. Ouvrage paru dans les Mémoires de l'Académie Royale des Sciences. Ce phénomène de l'aurore boréale avait suscité de nombreux débats depuis le XVII° siècle. L'auteur tente ici une explication et dénombre aussi chronologiquement les apparitions depuis le V° siècle et recense les nombreux phénomènes étranges qui ont accompagné ces aurores boréales, comme l'apparition d'objets volants ou d'armées célestes. Le traité comporte une liste très complète des aurores qui furent observées jusqu'en 1751. ¶ Poggendorff II/17 - Lalande p.397 - Honeyman 2112 - Wheeler Gift cat. 382 "The chapter on the relation between the aurora and the magnetic declination is of special interest" - DSB IX.33.
1.600 

Vadé (J.J.) Recueil de textes poissards, 1755

Avec une belle provenance
(RECUEIL POISSARD) - [VADÉ (J. J.) & Henry de LECLUSE ]. Le Déjeuné de la Rapée, ou Discours des halles et des ports, Nouvelle édition, revue & augmentée des Etrennes aux Riboteurs, avec un Extrait de l'Inventaire des Meubles & Effets trouvés dans le Magasin d'une des harangères de la Halle. Et une liste des plus rares curiosités trouvés dans le même magasin. à La Grenouillère, de l'imprimerie de Mademoiselle Manon, marchande orangère. [Paris, Duchesne], (1755), in 12, de 48pp., - relié à la suite : [Henry de Lécluse] Les Citrons de Javotte, scène de carnaval, à Amsterdam, 1756, de 30pp. - relié à la suite : Le Boulevard du jour, scènes comiques , S.l.n.d. (v. 1755), de 12pp.  - relié à la suite : Vadé (Jean-Joseph ) Lettres de la Grenouillère entre M. Jerosme Dubois, pêcheux du Gros-Caillou, et Mlle. Nanette Dubut, blanchisseuse de linge fin : suite des quatre bouquets. 3e édition. à La Grenouillère, et se trouvent à Paris Chez Duchesne, 1756 , de 46pp. 1f. de cat., - relié à la suite :  [Hecquet (Marie-Catherine)] Histoire d'une jeune fille sauvage, trouvée dans les bois à l'âge de dix ans . Publiée par madame H....t . à Paris 1755, de 72pp., le tout relié en 1 vol. pl. veau marbré époque, dos orné, bel exemplaire (avec l'ex-libris manuscrit de Jules Bobin daté d'Avril 1889. C'était un libraire, et bibliophile qui avait réuni une importante collection de livres anciens et  rares sur l'occultisme et les curiosités religieuses. C'était un proche de Joris-Karl Huysmans. Et ensuite l'ex-libris gravé de Henri Aymard (1878-1956) qui fut notaire à Loudun. Il constitua une collection importante qui est à l'origine du musée de l'art roman à Loudun.)  

Intéressant recueil de 5 pièces poissardes rares. Vadé , fils d'un cabaretier, est mort en 1757. Esprit railleur, il est néanmoins un observateur profond et attentif du peuple, ce qui lui vaut d’être surtout connu pour être le créateur du genre poissard. La littérature poissarde obtint un succès prodigieux dans les salons de la plus haute société du début du18e  siècle. Les grandes dames de la Cour s’appliquant en effet à imiter le langage et l’accent du bas peuple des halles. Le recueil contient : -1) Texte réimprimé avec les oeuvres poissardes de Vadé. Lieu et date d'édition restitués d'après G. Brunet Imprimeurs imaginaires p.110 - 2) attribué à Lécluse mais aussi au Comte de Caylus, réimprimé par Paul Lacroix en 1868, avec une notice bibliographique -3) pièce de vaudeville anonyme, souvent reliée avec : Le Boulevard de nuit, ou le Triomphe de l'Amour, scène mêlée de vaudevilles - 4) A été également attribué au comte de Caylus, mais contient le catalogue des oeuvres de Vadé in fine. - 5) attribué à Mme Hecquet d'après Barbier II. 661 et Quérard qui citent également une attribution à Ch.-Marie de La Condamine.  Imprimé en France d'après les matériel et usages typographiques. Cat. BNF 85, col. 107.           750 

Parmentier le maïs, 1812 - L'exemplaire de B. Delessert

L'exemplaire de Benjamin Delessert, un proche de Parmentier
PARMENTIER (A. A.). Le Maïs ou blé de Turquie, apprécié sous tous ses rapports, mémoire couronné le 25 août 1784 par l'Académie royale des Sciences, Belles Lettres & Arts de Bordeaux. Nouvelle édition revue & corrigée, imprimée par ordre du Gouvernement. Paris, impr. Impériale, 1812, in 8°, de VIII-303pp., pl. basane racinée époque, dos lisse orné, qq. rousseurs sinon bel exemplaire avec en tête un envoi à "M. Benj(amin) Delesser(t) de la part de Son (Excellence) le Ministre des Manufactures" (à l'époque le Comte Collin de Sussy), envoi en partie coupé. Précieuse provenance. 

Seconde édition augmentée, mais en fait la première destinée à la vente. Comme Parmentier le dit lui-même dans son avertissement, il avait fait édité ce texte une première fois en 1785 mais à si petit nombre que personne n'a pu le lire ! C'est le premier ouvrage consacré au maïs en Europe. Le pharmacien Parmentier est un nutritionniste et un hygiéniste, traitant aussi bien des fécules, que du pain ou du sucre. Il est l’un des créateurs de l’École de boulangerie en France en 1800. C’est aussi grâce à Parmentier que la première raffinerie de sucre de betterave fut mise en service par Delessert en 1801. Benjamin Delessert (1773 - 1847) homme d'affaires, naturaliste et philanthrope, fonde en 1812 une fabrique de sucre de betterave où il introduit des procédés nouveaux. Lors du blocus de la France, c’est Delessert qui, en se basant sur les recherches du chimiste allemand Franz Karl Achard (1753-1821), met au point la méthode d’extraction du sucre à partir de la betterave, méthode qu’il nomme Bonmatin. Vers 1800, il fonde aussi des soupes populaires qui distribuent, durant certains hivers, jusqu’à quatre millions de repas. Il participe en 1818 à la création des Caisses d’épargne et de prévoyance dans l'optique de secourir les plus démunis ; il les dirige durant près de vingt ans et y fonde le livret A. Il offre le contrôle de l’établissement au gouvernement en 1835. A sa mort, il existait en France 350 caisses d’épargne ayant récolté quatre cent millions de francs. Fervent propagateur de l'instruction primaire, il est le patron des salles d'asile. Surnommé le « père des ouvriers », il lègue 160 000 francs à la Caisse d'épargne, à charge de donner des livrets de cinquante francs à trois mille ouvriers choisis chaque année. ¶ Oberlé fastes de Bacchus n°816.
1.000 

Baronne de Krüdener, Valérie roman épistolaire, 1804

KRÜDENER (B. J. Baronne de). Valérie, ou Lettres de Gustave de Linar à Ernest de G...  De l' imprimerie de Giguet et Michaud. A Paris, chez Heinrichs, 1804, 2 vol. in 12, de VIII-261 pp et 208 pp., (sans le f. d'errata) pl. veau marbré époque, dos orné, bon exemplaire. 

Edition originale très rare de ce roman épistolaire autobiographique rédigé en français dont le succès fut considérable. La baronne de Krüdener, d'origine livonienne et à la vie aventureuse, vécut à Paris pendant la Révolution, influença Bernardin de St Pierre, et se lia avec Mme de Staël, Mme Récamier et Chateaubriand. Devenue mystique, elle se pénétra de l'oeuvre de Swedenborg et subjugua le Tsar par son exaltation religieuse. Inspiré de sa liaison avec Alexandre de Skatieff, ce roman sentimental et frénétique est unanimement reconnu comme un des chefs d'oeuvres du pré-romantisme. C'est la seule oeuvre romanesque de Mme de Krüdener.¶ Carteret I, 459 - Vicaire IV, 723 - Escoffier mouvement romantique n°145 "le tome 1er n'a pas et ne doit pas avoir de faux-titre. Le nom du libraire Heinrichs a disparu au titre du tome II.... le feuillet d'errata manque souvent... livre rare.." - Oberlé cat. romans noirs n° 453 "d'une grande rareté..."
750 

Newton les leçons d'algèbre, rare première édition française

NEWTON (Isaac). Arithmétique universelle, traduite du Latin en Francais, avec des notes explicatives par Noel BeaudeuxParis, chez Bernard, 1802, 2 parties in 4°, de 2ff. XXIV-252pp. & 2ff. 257pp. 1f., ill. de 14 planches gravées h.t., 2ff. de cat. de l'éditeur, reliés en 1 vol. demi-veau blond époque, coins vélin, plats papier marbré,  qq. infimes rousseurs sinon très bel exemplaire.

Rare première édition française de cet ouvrage fondamental. Ces leçons d'algèbre données par Newton à Cambridge entre 1673 et 1683 furent publiées pour la première fois par son assistant William Whiston en 1707. Parmi quelques nouveaux théorèmes et divers points d'algèbre, plus une théorie des équations, on note surtout dans ce traité de très  importants résultats: comme le groupement par couple des racines imaginaires d'une équation, la détermination des valeurs approchées des racines numériques, la formation de la somme des mêmes puissances des racines, et le fondement de la théorie des fonctions symétriques de ces racines, enfin une intéressante mais incomplète discussion du nombre des racines imaginaires, problème qui stimulera les réponses de Gravesande et de Maclaurin. ¶ Daumas Hist. science p.581 - Gray Newton 286 - Manque à la Babson collection, pas dans Sotheran.                     2.000 

Thomin (Marc) L'optique mécanique, 1749

THOMIN (Marc). Traité d'optique méchanique, dans lequel on donne les règles & les proportions qu'il faut observer pour faire toutes sortes de lunettes d'approche, microscopes simples & composés, & autres ouvrages qui dépendent de l'art. Avec une instruction sur l'usage des Lunettes ou Conserves pour toutes sortes de vûes. Paris, Jean-Baptiste Coignard, Antoine Boudet, 1749, in 8°, de XII-372pp. 2ff., ill. de 4 planches gravées se dépl. d'instruments d'optique, pl. veau marbré époque, dos orné, infime trou de ver traversant en marge de part en part, et qq. corrigenda de l'époque, sinon bel exemplaire frais.

Rare édition originale, et unique édition. Thomin était ingénieur en optique, il fabriquait et commercialisait toutes sortes d'objets d'optique (lunettes, télescopes, miroirs, microscopes, lanternes magiques ...) dont le détail figure à la fin de son livre p.345 à 348. Il y décrit soigneusement les techniques pour tailler et polir les verres, fabriquer toutes sortes de télescopes, microscopes et autres lanternes magiques. Son traité lui attira la renommée, et il fut protégé par le chancelier d'Aguesseau et a Reine Marie Leczinska. C'est un des meilleurs traités d'optique appliquée de son époque, avec une importante partie sur l'usage et la fabrication des lunettes et des verres de couleur. ¶ Poggendorff II, 1097 - pas dans la coll. Honeyman.              1.600 





Fauchard le chirurgien dentiste, 1786

Le livre fondateur de la dentisterie moderne
FAUCHARD (Pierre). Le chirurgien dentiste, ou traité des dents, où l'on enseigne les moyens de les entretenir propres & saines, de les embellir, d'en réparer la perte & de remédier à leurs maladies, à celles des gencives ... 3e édition, revue, corrigée & considérablement augmentée. Paris, chez Servieres, 1786, 2 vol. in 12, de XXIV-494 pp. 4ff. de table & 6ff. 424pp., ill. d'un portrait gravé par Scotin et de 42 planches h. t. d'appareils et dentitions, pl. veau marbré époque, dos orné, tr. marbrées, bel exemplaire.

Le livre le plus important de l'histoire de la stomatologie, par le "fondateur de la dentisterie moderne". Il est rare et très recherché. Cette 3e édition définitive très augmentée, est parue après sa mort, et elle comprend la première description de la pyorrhée alvéolaire (maladie de Fauchard), ajoutée dans la 2e édition. ¶ En français dans le texte n°142 "Un livre pionnier de première importance... les apports de Fauchard à l'art dentaire sont essentiels..." - Printing & M.M. n°186 "Fauchard describes in the fullest detail the procedure in operative dentistry... He was the true pioneer of dental surgery." - Garrison-Morton 3671 "Pierre Fauchard has been called the father of Dentistry, his comprehensive and scientific account... is one of the greatest books in the history of the subject" - Cat. Norman n°768 - Waller n°10621 - Blake p. 144 - David p.113 - Poletti 72 - Grolier 100 Books Famous in Medicine, 40 - Le Fanu Notable medical books p. 111              3.800 



Nuysement, Réunion de 4 textes alchimiques de la plus insigne rareté

NUYSEMENT (Clovis Hesteau, sieur de). Traittez de l'Harmonie, et Constitution Generalle du Vray Sel, Secret des Philosophes, et de l’esprit universel du monde, suivant le troisième principe du Cosmopolite. Oeuvre non mois curieux que profitable, traittant de la connaissance de la vraye médecine chimique. - et:  Poëme philosophique de la vérité de la physique minérale, où sont réfutées les objections que peuvent faire les incrédules et ennemis de cet art.  Auquel est naïvement et véritablement dépeinte la vraye matière des philosophes.    - Suivi de: (SENDIVOGIUS M.) Cosmopolite, ou nouvelle lumière de la physique naturelle. Traittant de la constitution générale des éléments simples et des composés. Traduit nouvellement de latin en françois par de Bosnay.  - et:  Tracté du soulphre, second principe de la nature.  Faict par le mesme Autheur, qui par cy devant a mis en lumière le premier principe, intitulé le Cosmopolite. Traduit de latin en françois par F. Guiraud. La Haye, Th. Maire, 1639, 4 textes en 1 vol. in 12, de 12 ff-115 pp.1 grand bois gravé à pl. page,  et 57 pp. et 7ff-58 pp. et 4 ff-49 pp.,  pl. veau brun ancien, dos muet avec filets à froid, tr. marbrées, reliure anglaise (Dulau & Co, London). Brunissures à qq. feuillets sinon bon exemplaire.

Réunion de 4 textes alchimiques de la plus insigne rareté nous dit Dorbon, édités ensemble par Maire.  Les deux traités de Nuysement (spécialement rares) ont été respectivement publiés pour la 1ere fois en 1621 et 1620. A la suite du "poème philosophique" figurent aussi les "Stances" et les "Visions hermétiques". Les deux traités de Sendivogius ont été publiés pour la première fois à Paris en 1628. Selon A. M. Schmidt (la poésie scientifique au XVIe siècle p.340 et sq.) dans ses Visions hermétiques "Nuysement s'efforce ici de défendre l'art auquel il a voué sa vieillesse" et cela entre autres contre les allégations de Du Gault contre l'alchimie. Il qualifie aussi le poème des "Visions hermétiques" de "chef-d'oeuvre de la poésie alchimique française" (p.377). Cette édition du Cosmopolite est complétée de “l’énigme philosophique” et du “dialogue de Mercure, de l’alchymiste et de Nature”.  La présente édition réunissant les 4 plus célèbres textes alchimiques de l’époque est très rare. ¶ Dorbon 6366 "réunion ... de la plus insigne rareté..." - Duveen pp.437  - Caillet n°8111 (avec un titre général à la date de 1640) - Ferguson II-147 (ne cite que les deux premiers textes) - Pas dans le cat. Alchimie de Nourry (1927).         3.800 

Du Verney, les fonctions et les maladies de l’oreille, 1731

Le père de l'otologie
DU VERNEY (Guichard Joseph). Traité de l’organe de l’ouie, contenant la structure, les usages & les maladies de toutes les parties de l’oreille. Nouvelle édition. à Leide, chez Joh. Arn. Langerak, 1731, in 12, de 12ff-196pp. 4ff., illustré de 16 planches gravées dépliantes par Blokh d'après Sébastien Le Clerc, pl. veau marbré époque, dos orné, tr. marbrées, bel exemplaire. 

Rare seconde édition revue par l'auteur avant sa mort, du premier traité scientifique sur la structure, les fonctions et les maladies de l’oreille. La préface rappelle la rareté de l'édition originale de 1683 : " la rareté extrême du livre qu’on ne pouvait plus trouver à aucun prix… ". Célèbre anatomiste, Du Verney fit ses études médecine à Avignon puis se rendit à Paris où ses leçons devinrent vite à la mode. Devenu membre de l’Académie Royale des sciences, il fut nommé professeur d’anatomie du Dauphin puis obtint la chaire d’anatomie du Jardin du Roi, et consacra toute sa vie à l’anatomie et à des recherches d’histoire naturelle. Il est considéré comme le père de l'otologie, et le premier à suggérer la théorie de l'audition démontrée plus tard par Helmholtz. Son traité de l’ouïe décrit pour la première fois la communication de la caisse du tympan avec les cellules mastoïdiennes et montre que la corde du tambour est un nerf provenant de la 5e paire, qui traverse la caisse, et s’anastomose ensuite avec la portion dure de la 7e paire. Il y donne une description parfaite des canaux demi-circulaires et du limaçon, de même que de la distribution de la portion molle du nerf acoustique dans ces cavités, et de la membrane qui les tapisse. Il expose avec beaucoup de précisions les différences de structure de ces diverses parties chez le fœtus et l’adulte. C’est dans le labyrinthe qu’il place l’organe immédiat de l’ouie. Les planches sont d'une grande précision. Il travaillait avec Winslow, son élève, à cette seconde édition lorsque la mort le frappa en 1730. La traduction anglaise n'a paru qu'en 1737. ¶ Dezeimeris II/p.168 - Garrison-Morton n°1545 (édit. orig.) - Blake p.130  - Hirsch II.249 - Grolier medicine 36.             2.000 





Barbé (S.) Le parfumeur françois, l'exemplaire du chimiste Denis Duveen

The copy of the chemist Denis Duveen
BARBE (Simon, parfumeur). Le parfumeur françois, qui enseigne toutes les manières de tirer les Odeurs des Fleurs; & à faire toutes sortes de compositions de Parfums. Avec le secret de purger le Tabac en poudre; & le parfumer de toutes sortes d'Odeurs. Pour le divertissement de la Noblesse, l'utilité des personnes Religieuses & necessaire aux Baigneurs et Perruquiers. Par le Sr Barbe Parfumeur. Lyon, Hilaire Baritel, Jacques Guerrier, Jacques Lyons, 1698, in 12, de 23ff. 134pp. 5ff. de table, pl. vélin ivoire XIXe à recouvrement, Petite restauration à l'angle inférieur du titre, et lég. mouillure claire en marge de qq. ff. Bon exemplaire (ex-libris Denis Duveen et G. Mazuyer )   

Très rare édition du XVIIe siècle, sans doute la 3e, de ce fameux traité de parfumerie. En fait il contient plusieurs traités : "celui des poudres pour les cheveux, celui des savonnettes. Suivent des chapitres sur les essences et huiles parfumées, les pommades, les eaux dentifrices, les eaux de toilette, les pastilles à brûler, les poudres et sachets odorants pour le linge". Les pp. 114 à 132 "sont entièrement consacrées au tabac : comment le réduire en poudre, le purger, le teinter, le parfumer (bergamote, musqué, ambré, etc.)". ¶ Oberlé fastes de Bacchus n°1145 (c'est ce même exemplaire Duveen vendu en 1990) - Krisvatsy p. 68 (édit. de 1693) - Wellcome II.97 - Ferschl 21. 

Denis Duveen (1910-1992) began collecting books on alchemy and early chemistry while he was a student at Oxford. Initially his collection covered all areas of chemistry and especially alchemy, but during his time in Paris he took a special interest in the works of Antoine Lavoisier and other French chemists. Duveen was actively engaged in chemical research between1936–1940 and published nearly 20 papers dealing with the synthesis and study of optically active compounds. After the war, Duveen concentrated on historical and bibliographic research. Between 1946 and 1960 he published more than 60 papers, the majority dealing with the works of Lavoisier.                      2.000 

  



                 




Reisser (aîné) Avis sur l'art de fabriquer des corsets, 1770

Les corsets & les corps baleinés
REISSER (aîné). Avis important au sexe, ou essai sur les corps baleinés, pour former & conserver la taille aux jeunes personnes. Par M. Reisser l’aîné, Allemand, tailleur pour femmes à Lyon. Et traduit en François par M.*** Lyon, chez V. Reguilliat, 1770, in 12, de XVI-147pp., 1 grande planche gravée se dépl. contenant 5 modèles de corsets ou de suspensoirs,  petite restauration au verso de la planche dépl., demi-maroquin rouge XIXe à coins, dos orné (ex-libris XIXe Joseph Nouvelet, Ain)

Rare et curieux traité technique sur les corsets, avec l'exposé des dangers pour les enfants et pour les femmes de porter des corsets mal conçus pouvant provoquer des déformations graves. L’auteur, tailleur pour femmes à Lyon, a dédié son ouvrage au Dr. Claude Pouteau, chirurgien de l’Académie de Lyon. On y trouve aussi : le sentiment de M. Rousseau de Genève sur les corps baleinés, de M. Winslow, sentiment de M. de Jaucour, consultations de M. Le Dran, etc... des corsets à plastron, de la construction mécanique des corps baleinés, des oeillets de derrière, etc...                   850 



     


Gavarni Perles & parures, exemplaire de tête finement relié

Exceptionnel exemplaire avec deux états des gravures
GAVARNI et J. MERY. Perles et Parures, Les Joyaux, fantaisie par Gavarni, texte par Méry. Minéralogie des dames par le Cte Fœlix. - suivi de: Les Parures, fantaisie par Gavarni, texte par Méry. Histoire de la mode par le Cte Fœlix. Paris, G. de Gonet, Martinon, Vve L. Janet, à Leipzig, chez Ch. Twietmeyer, (1850), 2 vol. gd in 8°, de 300pp. & 316pp., avec un frontispice répété et 30 ravissantes planches gravées sur acier par Geoffroy h. t. d'après Gavarni le tout finement aquarellé, augmenté d'un second état des planches en noir, demi-maroquin brun à coins, dos orné et mosaïqué d'une rose claire, t. dorée, couv. ill. et dos cons., ainsi que le prospectus de souscription de 4pp. sur papier bleu pour chaque volume, (V. Champs). Exceptionnel exemplaire de tête dans le tirage de luxe sur papier vélin et avec deux états des planches, un état  aquarellé tiré dans de beaux encadrements gaufrés et découpés en dentelle, et un état en noir tiré sur chine collé, qq. infimes rousseurs dans les marges des dentelles sinon très bel exemplaire à toutes marges finement relié avec les couvertures et le prospectus. 

Exemplaire de luxe du premier tirage, imprimé sur vélin avec un double état des planches. ¶ Carteret III, 461 "La réunion des deux ouvrages avec les gravures à marges de dentelles est assez rare à rencontrer" - Brivois, pp. 318-9 - Vicaire V.771 "les planches sont tirées sur chine monté... il y a des ex. sur papier vélin coloriés et découpés en dentelle.." (Vicaire ne signale qu'un seul ex. avec deux états des planches, aussi relié par Champs)            2.600 
   

Perret (J. J.) L'art de se raser soi-même, 1769

Le rasoir à rabot inventé par Perret
PERRET (Jean Jacques). La pogonotomie, ou l'art d'apprendre à se raser soi-même, avec la manière de connoître toutes sortes de pierres propres à affiler tous les outils ou instrumens… suivi d'une observation importante sur la saignée. Paris, chez Dufour, 1769, in 12, de XXIV-2 ff-197 pp. 3 ff., ill. de deux grandes planches gravées d'instruments se dépl. , pl. veau marbré époque, dos lisse orné. Très bel exemplaire très frais, condition rare.

Edition originale de ce rare et très curieux ouvrage dû à un maître et marchand coutelier, fabriquant d'instruments de chirurgie et inventeur du "rasoir à rabot" décrit dans l'ouvrage. Fils d'un coutelier, après son tour de France de compagnon, iI se spécialise dans les instruments de chirurgie et étudie l'anatomie, sur les conseils de Lecat qui voit en lui un futur chirurgien. Perret devint prévôt des couteliers de Paris. Il inventa le "rasoir à rabot" et aussi un instrument pour sectionner la cornée dans l'opération de la cataracte. Il améliore le procédé de polissage de l'acier et reçoit les éloges de l'académie des sciences en 1769.¶    " Who was the first to devise a safer razor?   It is believed the honor goes to J. J. Perret (1730-1784) of Paris, a master cutler and famed author of Pogonotomie (1769)" R. K. Waits -  Lipperheide, 1672.                       1.100 



Sallengre Eloge de l'ivresse, La Haye 1715


SALLENGRE (Albert Henri). L'éloge de l'yvresse, Nouvelle éd. revue, corrigée & augmentée. à La Haye, chez Adrian Moetjens, 1715, in 12, de 4ff. 216pp. 2ff. de table, ill. d'un joli faux-titre gravé, pl. veau brun époque, dos orné, bon exemplaire.  

Rare 3e édition augmentée de cet ouvrage historique très documenté. Sallengre était avocat à la Cour de Hollande, il mourut de la petite vérole à La Haye en 1723. ¶ Vicaire gastronomie p.326 - Bitting p.415 "the text gives the history of drinking in various countries with copious references rather than an eulogy of drinking" - Quérard Fr. litt. VIII.406 - Pas dans Oberlé les Fastes de Bacchus.

600 


Cardan (Jérôme) Physiognomonie et morpho-psychologie, 1658

Un pionnier de la morpho-psychologie
CARDAN (Jérôme). La métoposcopie, comprise en treize livres, et huit cens figures de la face humaine: à laquelle a esté adjousté le traicté des marques naturelles du corps par Melampus antien autheur grec; le tout traduit en françois par le sieur C.M. de Lavrendière... Paris, Thomas Jolly, 1658, in folio, de 4ff. VIII-225pp. & 2ff., illustré de 800 belles figures gravées sur bois de physiognomonie dont certaines à pl. page, pl. vélin souple époque, trou de ver peu visible en marge int. de qq. feuillets, qq. petites restaurations en marge et qq. infimes rousseurs éparses sinon bel exemplaire. 

Edition originale très rare de ce magnifique traité de métoposcopie et de physiognomonie. L'édition latine et la française parurent en même temps chez le même éditeur, mais d'après Osler la française serait la première. L'étude des caractères, tempéraments, penchants, et types morphologiques faite par Cardan repose sur 800 belles figures de la face humaine, des rides du front, des mains etc... Mais la méthode métoposcopique de Cardan repose beaucoup plus sur l'étude des rides et de leurs rapports aux signes astrologiques que les méthodes physiognomoniques classiques. Grillot de Givry rapproche la méthode de Cardan de la Chiromancie et qualifie l'ouvrage de "monument imposant de patience et de sagacité" et l'édition "d'à peu près introuvable". ¶ Dorbon n°622 "Ce rarissime traité, qui ne se trouve pas dans la collection des oeuvres de Cardan, est d'ailleurs l'un des meilleurs que l'on ait sur la physiognomonie..." - Krivatsy 2149 - Caillet n°2019 "Traité fort rare..." - Guaïta n°1227 - Osler 2242 - Thorndike V. chap.26 - cat. CCFR seulement 4 ex. (BNF, Arsenal, Dijon, Ste Geneviève).


3.800 €