... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

CHESNIER-DUCHENE (C.). Les Hiéroglyphes français, 1843

une cabbale hiéroglyphique
CHESNIER-DUCHENE (C.). Les Hiéroglyphes français, ou méthode figurative appliquée à l'instruction primaire, contenant en outre: 1° un essai sur la prononciation des langues étrangères, 2° la plus simple des sténographies, 3° un nouveau système du blason, 4° l'art d'écrire avec des points, et de transmettre la pensée par la seule indication de quelques hiéroglyphes. P., Roret, 1843, gd. in 8°, de XVIII-134pp.-2ff., ill. d'un front. et de 10 planches gravées h. t., d'un calque transparent et de très nbr. hiéroglyphes in t., cart. papier marbré moderne genre ancien, couv. ill. cons., cachet, restauration en marge des 8 derniers ff. Envoi de l'auteur au verso de la couv. "à Monsieur du Taya, hommage de l'auteur" 

Rarissime ouvrage dédié à Charles Nodier, et dont la méthode hiéroglyphique se rapproche beaucoup de ce que les spécialistes qualifieraient de "cabbale phonétique" par le procédé dit du "rébus à transfert". Son mystérieux auteur qui après une carrière militaire mourut à Lyon en 1851, a été fréquemment assimilé au nom moins mystérieux militaire dont il est question dans les ouvrages hermétiques de Fulcanelli, et qui enseignait un système mnémotechnique à base d'idéogrammes fonctionnants par cabbale phonétique. Ce procédé du rébus à transfert, à savoir que le même idéogramme peut servir à représenter un mot concret ou un autre mot ou partie de mot homophone, revêt un importance capitale dans de nombreuses écritures idéographiques dont l'égyptienne, l'aztèque, et la chinoise. Chesnier-Duchêne applique cette méthode à la construction d'un écriture hiéroglyphique française, qu'il dit pouvoir rénover nos moyens actuels d'expression... En dehors de son aspect ésotérique la démarche reste fascinante et l'ouvrage peut-être regardé comme une véritable curiosité bibliophilique dont la rareté est indéniable. ¶ Noël Arnaud consacre quelques longues pages à ce traité dans son article "Vers une Littérature illettrée" paru dans le N° spécial "Littérature illettrée" de la Revue Bizarre, 32/33 de 1964 - Caillet n°2326 "très curieux ouvrage.." - aussi Blavier Fous littéraires p.200.
1.300 




NOGARET (Félix). L'Isle des Sages, 1785

Frédéric II franc-maçon
NOGARET (Félix). L'Isle des Sages, ou le sceptre donné par les Graces; esquisse anecdotique, mise en lumière par le F.: Apo-Carlo-Diplo-Fel. Nogaret, Polémarque de la R.: L.: Ec.: du Pariotisme, à l'O.: de la Cour... aux Champs Elisées, chez les FF.: Castor & Pollux, 5785-(1785), in 12, de XXIV-214pp., texte avec un encadrement, - Suivi de :  Gédéon ou l'amour de l'égalité, poème lyrique-hébraïque 20pp., demi-vélin époque, plat papier marbré bleu, mouillure claire aux derniers ff., bon exemplaire.  

Très rare fiction utopico-maçonnique de Félix Nogaret ancien Vénérable de la Loge du Patriotisme à Versailles et bibliothécaire de la Comtesse d'Artois. Il est nommé par Lucien Bonaparte, censeur dramatique, mais Fouché le destitue en 1807. On trouve à la fin de cette fiction utopique plusieurs textes curieux dont : Des caractères maçonniques, avantages en résultans, des colonnes et pilliers, du Roi de Prusse comme Maçon... Ce témoignage sur Frédéric II franc-maçon est du plus grand intérêt, car il est entre autre écrit que "Sa Majesté Prussienne vient d’établir de nouveaux règlements pour la société des Francs-Maçons...", bien entendu certains y voient une allusion claire aux Grandes Constitutions de 1786.  ¶  Cat. maç. de la Bibl de Lyon n°117 (fiction maçonnique du F. Nogaret...) - Fesch 1012 - Hartig & Soboul Hist. utopie p. 68 (classé comme anonyme) - Pas dans le cat. Utopie d'Eluard-Valette - Pas dans Dorbon - Texte inconnu de Quérard Fr. litt.
1.500 





[MANSUET JEUNE (R. P.)]. Histoire critique et apologétique de l'ordre des Chevaliers du Temple de Jérusalem dits Templiers. 1789

[MANSUET JEUNE (R. P.)]. Histoire critique et apologétique de l'ordre des Chevaliers du Temple de Jérusalem dits Templiers. Paris, Guillot, 1789, 2 vol. in 4°, de 2ff. XXX 1f. & XX-390pp. et 2ff. 364-XVpp.(table), front. gravé représentant un templier (et 2 cartes se dépl., qui manquent ici), demi-veau brun époque à coins, dos lisse orné. Bon exemplaire bien complet des ff. d'introduction non mentionnées par Dessubré, et du rare frontispice, sans les cartes, mais avec un ajout de gravures in fine (4 gravures anciennes sur l'ordre de Malte, une gravure du St Sépulcre, 2 gravures de Jérusalem, plan du Temple d'Hérode, un grand plan gravé dépl. de l'île de Malte avec en cartouche les portraits des Grands Maîtres en date de 1662)  

Ouvrage fort rare et important. Le frontispice et les cartes manquent dans la plupart des exemplaires. Le nom de l'auteur n'est pas très fixé et varie suivant les bibliographies (Mansuet jeune, Mansuet le Jeune, Jeune Mansuet etc...). ¶ Dorbon n°2275 (une carte) - Fesch col.778 - Caillet n°5539 (une figure, pas de cartes) "Une des histoires les plus importantes et les plus estimées du célèbre Ordre des Templiers" - Dessubré 541 (ne signale pas l'introduction) - Saffroy 6370 (signale bien l'introduction de 30 pp.) - Wolfstieg 5144 - Kloss 2241 - Cat. Guaïta 1878.
1.200 



LORRIS (Guillaume de) et Jean de MEUNG. Le Roman de la Rose, 1878-80

Exemplaire finement relié par Durvand
LORRIS (Guillaume de) et Jean de MEUNG. Le Roman de la Rose, Edition accompagnée d'une traduction en vers. Précédée d'une introduction, notices historiques et critiques ... notes et glossaire par Pierre Marteau. P., Paul Daffis, 1878-1880, 5 vol. pet. in 12, CLV-324pp. 2-461pp. 478pp. 420pp. &355pp., ill. in fine de 82 figures sur bois à pl. page, demi-maroquin miel époque à coins, dos entièr. orné très lég. foncé, p. de titre brunes, t. dorée, (Durvand). Très bel exemplaire finement relié, 1 des 470 sur papier vergé à toutes marges. (ex-libris gravé André Mariage) 

Belle édition de le Bibliothèque Elzévirienne. Tirage limité à 500 exemplaires dont 470 sur papier vergé. Le dernier volume comprend une grammaire romane, un glossaire par Pierre Marteau (J. Croissandeau), le testament de Jean de Meung, et la reproduction des figures de l'édition de Jean Dupré de 1493.

700 



NICOLAI (Friedrich). Essai sur les accusations intentées aux Templiers, 1783

NICOLAI (Friedrich). Essai sur les accusations intentées aux Templiers, et sur le secret de cet ordre, avec une dissertation sur l’origine de la Franc-Maçonnerie. Ouvrage traduit de l'allemand. Amsterdam, chez D.J. Changuion, 1783, in 12, 2ff. n.ch. 224 pp. et une planche gravée de pentacles, demi-basane bleue XIXe, bon exemplaire.  

Ouvrage très rare, traduit de l’allemand par Beyerlé selon Besuchet, et par Renfner selon Quérard. Nicolaï fait remonter la Franc-maçonnerie à une société de Rose-Croix créée vers 1630 par Robert Fludd, laquelle sous l’influence des événements politiques se serait transformée peu à peu. Cette dissertation contient de nombreux renseignements sur E. Ashmole, V. Andrae et surtout J. Wilkins “ l’homme le plus savant de son siècle et le beau frère de Cromwell”. La planche gravée représente des pentacles et autres talismans attribués aux templiers. ¶ Dorbon n°3243 - Caillet n°7977 - Dessubré n°772 ".. Templiers que l'auteur considère comme les vrais fondateurs des Sociétés secrètes... C'est Nicolaï, qui le premier a mis en circulation le mot de Bafomet... et imaginé la doctrine secrète des Templiers..." - Pas dans Guaïta.
1.200 


[ATREMONT (Sieur d')]. Le Tombeau de la Pauvreté, 1681

[ATREMONT (Sieur d')]. Le Tombeau de la Pauvreté, dans lequel il est traité clairement de la transmutation des métaux, & du moyen qu'on doit tenir pour y parvenir. Seconde édition, reveuë & augmentée  de la clef, ou explication  des mots obscurs. Avec un  songe philosophique sur le sujet de l'art. Paris, chez L. d'Houry, 1681, pet. in 12, de 17ff-163pp. 2ff. de table, pl. vélin époque, légère tache d'encre au titre sinon bel exemplaire.  

Rarissime seconde édition augmentée de ce traité d'alchimie attribué par Lenglet-Dufresnoy au Sieur d'Atremont. Cette seconde édition contient en tête une Clef ou déchiffrement des mots obscurs, qui ne figure pas dans l'originale. ¶ Dorbon 5643 “Très rare seconde édition” - Duveen p. 32 - Ferguson I.54 (missing in the Young collection) - Caillet 500 “Livre rarissime... incompréhensible sans la clef, mais qui devient limpide  grâce à ce moyen de déchiffrement, qui se trouve dans certains exemplaires" ” - Ouvaroff 1226 .
2.000 




PLANIS CAMPY (David de). L'Hydre morbifique exterminée par l'Hercule chimique, 1628

PLANIS CAMPY (David de). L'Hydre morbifique exterminée par l'Hercule chimique, ou les sept maladies tenues pour incurables iusques à présent, rendues guerissables par l'art chimique médical... P., Hervé du Mesnil, 1628, in 8°, de 24 ff. n. ch.-576 pp., ill. d'un joli faux-titre gravé et d'un portrait à pl. page, (qui manque à cet exemplaire) rel. pastiche pl. veau moderne genre XVIIe, avec losange et encadrement à froid sur les plats, qq. petites restaurations en marge de qq. ff. sinon bel exemplaire en reliure pastiche de qualité, mais sans le portrait. 

Edition originale de cet ouvrage spagyrique de la plus grande rareté, donnant les préparations et remèdes spagyriques d'après les principes de Paracelse, dont le chirurgien alchimiste Planis Campy fut un des plus fervents adeptes. ¶ Caillet n°8723 - Guaïta n°843 "Ouvrage de la plus grande rareté orné d'un portrait de l'auteur gravé par Michel L'Asne et d'un beau frontispice par le même artiste, réunissant les portraits de Paracelse, d'Hippocrate et du roi Louis XIII flatteusement désigné par l'épithète Hercules Gallicus" - Duveen suppl. 302 - Dorbon n°6461 "un des plus intéressants ouvrages de médecine ancienne, basée sur l'alchimie et sur l'astrologie..." - Nourry cat. alchimie de 1927 n°381 "ouvrage de la plus grande rareté".

1.500 



DU POTET (Baron). La Magie dévoilée ou principes de science occulte. 1875

DU POTET (Baron). La Magie dévoilée ou principes de science occulte. St Germain, imp. Heutte, 1875, in 4°, de VIII-284pp., et 2 ff. h. t. de 12 gravures sur papier bistre, demi-chagrin vert bronze éditeur, dos orné, plats toile avec encadrement d'un filet doré. Exemplaire avec les figures rajoutées collées dans le texte, certaines manuscrites.  

Rarissime ouvrage hors commerce avec mention en tête "2e tirage fait à très-petit nombre d'exemplaires". Il était réservé aux initiés, et le premier tirage date de 1852. Du Potet le cédait contre la somme énorme de 100 francs or et le serment par écrit de ne pas le communiquer et de ne pas révéler les secrets qu’il contient… Il est précédé d’une intéressante autobiographie de l’auteur. Certains exemplaires possèdent des figures rajoutées de la main de l'auteur et réservées à certains de ses disciples. "Opérations magiques, miroirs, attractions, sympathies et antipathies, flèches, harmonies magiques, magique ivresse, principes et secrets, créations spirituelles, moyens opératoires, préparation du miroir, visions, cercle et miroir visibles et occultes…" ¶ Caillet n°3405 - Dorbon 1387 - Guaïta n°1332.

950 



NECKER (Jacques). Mémoire de M. Necker, au Roi, & Mémoire à Morellet, 1785

NECKER (Jacques). Mémoire de M. Necker, au Roi, sur l'établissement des administrations provinciales,   S.l., 1785, in 8°, de VIII-247pp., ill. de deux grandes cartes aquarellées se dépl. (carte des gabelles & carte des traites), - relié à la suite : Mémoire de M. Necker, en réponse à celui de M. l'abbé Morellet, sur la Compagnie des Indes; imprimé en exécution de la délibération de MM. les actionnaires, prise dans l'assemblée générale du 8 août 1769. Paris, s.n., 1785, 2ff. 90pp.; le tout relié en 1 vol. demi-veau blond époque, dos lisse orné de chaînettes dorées. Bel exemplaire.    

-1) Seconde édition (la première publiée à petit nombre en 1781 pour nuire à Necker) de cette justification de l'établissement des Assemblées Provinciales, destinées à limiter le pouvoir extra-judiciaire des Parlements comme les commissions des intendants. Fondées sur la distinction des Trois Ordres, elles furent établies à titre expérimental en Berry, Haute-Guyenne, Dauphiné et Bourbonnais.  "Necker dresse un réquisitoire contre l'administration versatile et incontrôlée des Commissaires départis dans les provinces, recrutés parmi les Maîtres des requêtes du Conseil d'État. Il dénonce les subdélégués et toute l'armée des commis placés sous la surveillance imparfaite des Intendants. Il distingue la police civile qui doit continuer à être réservée aux commissaires du roi, de la police économique qu'il vaut mieux confier aux représentants des populations." (Jean Egret, Necker, ministre de Louis XVI, pp. 128-129.)  - 2) Seconde édition de cette réponse à Morellet à propos de la Compagnie des Indes. La première avait paru anonymement en 1769. Les deux éditions sont rares.

950 

   



VERLAINE (Paul). Fêtes galantes, eaux-fortes de Léon Lebègue. Paris, 1913

Sur Japon avec 3 états des eaux-fortes
VERLAINE (Paul). Fêtes galantes, dessins et eaux-fortes de Léon Lebègue. Paris, A. & F. Ferroud, 1913, pet. in 4°, de 56pp., 2ff., ill. de 75 compositions in t. et 23 planches gravées à l'eau-forte h.t. en coul., demi-maroquin vieux rose époque à coins, dos richement orné, t. dorée, couv. et dos cons., (E. & A. Maylander). 1 des 54 exemplaires sur Japon impérial avec 3 états des eaux-fortes dont l'eau-forte pure, et le tirage à part en bistre, sur japon à la forme, des entêtes et culs-de-lampe. (second tirage de tête). L'état définitif des eaux-fortes et les en-têtes et culs-de-lampe ont été très soigneusement rehaussés à l'aquarelle. Le bulletin de souscription est relié in fine. Très bel exemplaire finement relié. 

Tirage limité à seulement 512 exemplaires numérotés. ¶  Carteret IV, 393 - Monod 11089.
1.200 





SAINTE-MARTHE (Scévole et Louis de). Histoire généalogique de la maison de La Trémoïlle, 1668

L'exemplaire du Comte Henry Greffulhe
SAINTE-MARTHE (Scévole et Louis de). Histoire généalogique de la maison de La Trémoïlle, justifiée par chartes d'église, arrests du Parlement, titres etc... Paris, chez Simon Piguet, 1668, in 12, de 18ff. 348pp. & 6ff. (le dernier blanc), pl. maroquin bleu XIXe, dos orné, double encadrement de filets sur les plats avec fleurs de lys en angles, dentelle int. , tr. dorées. (Belz-Niédrée). Très bel exemplaitre très frais (ex-libris gravé Comte Greffulhe) Le Comte Henry Greffulhe servit de modèle à Marcel Proust pour le duc de Guermantes dans "À la recherche du temps perdu".  

Edition originale de cette généalogie rédigée par des historiographes du Roi, les deux fils du poète Scévole de Sainte-Marthe, qui fut maire de Poitiers. La Maison de La Trémoille est une famille ducale française qui connut ses plus illustres membres à la fin du Moyen Âge et à la Renaissance. Elle s'est éteinte en 1933 par les hommes et en 1996 par les femmes. Elle fut quatre fois princière et posséda la baronnie de Craon,  le comté de Laval et la baronnie de Vitré. ¶  Brunet V. 65 - Le Long Bibl. Historique p.968 - cf. Éric Legay, Le Comte Henri Greffulhe : un grand notable en Seine-etMarne, 1987 - & Laure Hillerin La comtesse Greffulhe : L'ombre des Guermantes 2014.
1.000 



MALDONAT (R.P. J.). Traicté des anges et démons, 1617

MALDONAT (R.P. J.). Traicté des anges et démons, mis en françois par Maistre François de La Borie [Sieur de l’Arnault] grand Archidiacre & chanoine à Périgueux. à Paris, de l'imprimerie de François Julliot, 1617, pet. in 12, de 6ff. n.ch. &  231ff. ch., demi-basane fin 18e, dos lisse à filets dorés,dos lég. frotté, sinon bon exemplaire (ex-libris gravé début XIXe Bibliothèque de Fénelon-Maleville, château de la famille Salignac de La Mothe Fénelon, puis du comte Ernest de Maleville)  

5e édition de ce rare et célèbre traité de démonomanie et d’angéologie qui traite: des noms de la nature et de la hiérarchie des anges; de leur office et de leurs actions, des démons et de leur distinction et de leur puissance. Si par l’aide des démons les sorciers peuvent se rendre invisibles. Si les démons peuvent abuser des humains pour la paillardise. Si les démons enchanteurs peuvent empêcher l’accouplement etc...  Très recherché. ¶  Caillet n°7043 (autres éditions) "curieux traité..." - Pas dans Dorbon - Guaïta 1575 (2e édition) “rare”- Yve-Plessis sorcellerie n°241 - Coumont p.328

1.300 


[DUCHESNE (Jean)]. Jeux de cartes tarots et de cartes numérales du XIV° au XVIII° siècle, 1844

Tiré à seulement 132 exemplaires
[DUCHESNE (Jean)]. Jeux de cartes tarots et de cartes numérales du XIV° au XVIII° siècle, représentés en 100 planches d'après les originaux avec un précis historique et explicatif, publiés par la société des bibliophiles français. P., imp. de Crapelet, 1844, gd. in f°, de 6ff-22pp-1f., illustré de 100 planches gravées h.t. de Th. Delarue, certaines enluminées d'argent et d'autres aquarellées,  demi-chagrin brun moderne, dos à filets dorés, p. de t. rouge. Un des 100 exemplaires sur papier vergé.  

Magnifique ouvrage de luxe non mis dans le commerce consacré aux tarots anciens, montrant les plus précieux jeux de cartes conservés à la Bibliothèque Royale ou provenant de la collection Duchesne. Avec un précis historique de Jean Duchesne et des notices par Constant Leber et Jérôme Pichon. Publié par souscription pour les membres de la Société des Bibliophiles français, et tiré seulement à 132 exemplaires en tout et pour tout. Rarissime.

2.800 






DESCARTES (René). Les principes de la philosophie, 1668

DESCARTES (René). Les principes de la philosophie, escrits en Latin par René Descartes et traduits en François par un de ses amis. Reveus, & corrigez en cette dernière édition. Paris, Théodore Girard, 1668, in 4°, de 28ff.n.ch., 477pp., 1f., ill. de 91 figures sur bois in t. certaines répétées, dont 21 à pl. page, et une grande planche gravée se dépl., pl. veau brun époque, dos orné, appartenance découpée au f. de titre avec restauration ancienne, sinon bel exemplaire.  

Réédition de l'édition augmentée de 1659. Elle fut partagée entre Michel Bobin, Nicolas Le Gras et Théodore Girard.  Les Principia Philosophiae parurent d'abord en latin en 1644, c'est une des oeuvres majeures de Descartes, et le succès en fut considérable. On se souvient que cette oeuvre importante dans l'histoire de la pensée contient en particulier la célèbre théorie des tourbillons. La version française fut en partie faite par son ami Claude Picot, mais elle comporte aussi des additions qui sont de Descartes lui-même.  ¶  Guibert Descartes 129/130 - "The principia philosophia contains Descartes'famous vortex theory by which he tried to reconcile Copernican astronomy with biblical teaching. It also contains the first scientific theory of magnetism". "The most comprehensive of all Descartes'works... its three treatises embrace the whole of his philosophy... . Descartes'design in this treatise was the elaboration of a general theory which would account for the creation and the structur of the world. At the outset he scorfully rejected the whole apparatus of qualitates occultae, employed so freely by the scholastics, and in its place he tried to substitute a rational explanation of the phenomena of nature grounded upon human intelligence and erected upon the mathematical model. In this way he indicated the only solid path ever pursued by physical science, namely, its reduction to the laws of mathematics... ". (Scott p. 158) -  DSB IV.51

2.000 


CHASTENET DE PUYSEGUR (Mis A.M.J. de). Recherches, expériences ... sur l'homme dans l'état de somnambulisme naturel, 1811

Le somnambulisme artificiel
CHASTENET DE PUYSEGUR (Marquis A.M.J. de). Recherches, expériences et observations physiologiques sur l'homme dans l'état de somnambulisme naturel, et dans le somnambulisme provoqué par l'acte magnétique. Paris, Dentu, 1811, in 8°, de 5ff. XII-430pp. 1f. d'errata, cart. papier marbré bleu moderne genre ancien, bon exemplaire à toutes marges. 


Edition originale d'une des premières études d'importance sur le somnambulisme artificiel et naturel. Importante synthèse des travaux de Puységur, disciple de Mesmer et découvreur du somnambulisme magnétique. Il complète et amplifie ici les annonces faites dans ses "Mémoires" de 1784-86, réaffirme que le différence majeure entre le somnambulisme artificiel et naturel réside dans le phénomène de dépendance du sujet magnétisé par rapport au magnétiseur dans le cas du somnambulisme artificiel. Il constate  qu'en général le somnambulisme naturel est lié à l'état de sommeil. Il observe les modifications de conscience en état de sommeil magnétique, ce qui ouvrira la voie à la notion "d'inconscient". Il donne aussi la description des précieuses techniques que Mesmer refusait de révéler. Après une analyse détaillée de différents cas et manifestations somnambuliques, facultés des somnambules, clairvoyance, vision, etc...  il conclut sur les dangers de l'utilisation du somnambulisme magnétique. ¶ Caillet n°2276 - Crabtree n° 237 "A significant study of natural and magnetic somnambulism by the discoverer of the latter." - Wellcome II.331 - Hirsch IV.691 - Eimas Heirs of Hippocrates n° 1097.
1.200 


[TOLAND (John)]. Pantheisticon, 1720

Le premier livre maçonnique imprimé
[TOLAND (John)]. Pantheisticon, sive fomula Celebrandæ Sodalitatis Socraticae, in Tres Particulas Divisa; quæ Pantheistarum, sive Sodalium, continent I, Mores et Axiomata: II, Numen et Philosophiam: III, Libertatem, et non fallentem  Legem, Neque fallendam. Cosmopoli. [London], 1720, In-8° , de 3 ff. et 89 pp., texte en rouge et noir, pl. veau  brun époque, double encadrement dorés sur les plats avec fleurons d'angles, dos orné (rel. anglaise) rousseurs sinon bel exemplaire.  

Rarissime ouvrage tiré à très petit nombre, qui d'après P. Dujols & E. Nourry servait de rituel à une loge maçonnique dont les tenues appelées "sodalités" avaient lieu dans le secret le plus absolu, et dont l'activité était surtout antichrétienne et dont firent partie Bolinbrooke, Coolins, Tindall, Wolston, David Hume et d'Holbach. D'après le témoignage de Condorcet, Voltaire aurait reçu la lumière dans une de ces Sodalités dès l'âge de 32 ans et donc lors de son affiliation à la Loge des Neufs-Soeurs il était initié depuis longtemps, c'est ce qu'il confirme lui-même dans sa correspondance avec d'Alembert. Deschamps & Janet dans leur ouvrage sur les "Sociétés secrètes" consacrent un chapitre entier à Toland et à son ouvrage qu'ils considèrent comme une vraie révélation des secrets et agissements de la Maçonnerie d'alors. Il est dédié au lectori philomato et philalethi, et Mirabeau le fit adopter par la Loge des "Philalèthes ou amis réunis"“On prétend que cet ouvrage est celui de Toland qui renferme le plus d'impiétés... a un tel degré de perversité que les libertins même en ont été indignés. L'auteur y établit une société qu'il appelle socratique, et lui fait prendre pour hymnes les odes d'Horace" (Peignot, II, 161). "En examinant cette pièce, dit Mosheim, composée d'antiphones, de leçons, de litanies, le tout imprimé en caractères rouges et noirs, on peut difficilement s'empêcher de croire que l'intention de l'auteur n'ait été de tourner en ridicule les liturgies chrétiennes" (Hoefer, 45, 471). C'est celui de tous les ouvrages de Toland qui a causé le plus de scandale. Certains disent qu'il n'en avait fait tirer que 50 exemplaires et le distribuait lui-même mystérieusement à ses amis matérialistes, libres penseurs, libertins. Rappelons qu'il a paru 3 ans après les Constitutions maçonniques de 1717, et que le seul écrit qui fasse allusion à la Grande Loge d'Angleterre, "The Long Lewers", lui est postérieur. Il est qualifié "d'introuvable" par Dujols qui rappelle que Deschamps & Janet n'ont jamais pu s'en procurer un exemplaire, que Nourrisson en parle comme d'un mythe, et Brucker seulement par ouï-dire. Première édition. ¶ Stephen H. Daniel, Toland: his mehtods, manners and mind p.13 "Putting his principle into practice, Toland had very few copies of his Pantheisticon printed, and these he personally gave to his friends" - Albert Lantoine Un précurseur de la Franc-maçonnerie : John Toland (1670-1722), Nourry 1927 - Jammes Bûcher bibliogr. n°677 - Fesch p.1383 - Manque à Caillet et à Dorbon.
4.000 


VALERIAN (J. Pierre). Commentaires hiéroglyphiques, 1576

Aux armes du banquier lyonnais Michel Particelli d'Emery
VALERIAN (J. Pierre). Commentaires hiéroglyphiques, ou images des choses de Jan Pierius Valerian, esquels, comme en un vif tableau, est ingénieusement depeinct et representé l'estat de plusieurs choses antiques : comme de monnoyes, médales, inscriptions et devises, obélisques, pyramides et autres monumens : outre une infinité de diverses et profitables histoires, proverbes et lieux communs : avec la parfaite interpretation des mystères d'Aegypte, et de plusieurs passages de l'Escriture saincte conformes à iceux, plus deux livres de Coelius Curio touchant ce qui est signifié par les diverses images et pourtraits des dieux et des hommes, mis en françois par Gabriel Chappuys, Tourangeau. Lyon, Barthelemy Honorat, 1576, 2 tomes rel en 1 vol. in folio, de 10ff. 548pp, 2ff. 602pp (chiffrées par erreur 402) 21ff. de table, illustré de très nbr. gravures sur bois emblématiques et de lettrines in t., pl. vélin époque, plats frappés aux armes de Michel Particelli d'Emery père, banquier lyonnais, trésorier du Roi, originaire d'Italie et dont le fils Michel Particelli d'Émery (1596-1650) fut conseiller de Richelieu sous Louis XIII (OHR. fer n°1080, variante pour le fils), coiffe sup. anciennement restaurée, tache en haut du premier plat, mouillures sinon bon exemplaire. Ex-libris manuscrit de l'époque : " à Jehan de Billery Sieur de Montuault, huissier et valet de la chambre ordinaire de la Royne, 1576 achepté à Lyon". 

Rare première traduction française de ce célèbre ouvrage sur les symboles et emblèmes hiéroglyphiques dans lequel "l'auteur a rassemblé tout ce que l'on pouvait trouver dans les anciens auteurs sacrés et profanes de relatif à l'histoire naturelle, à la physique et aux phénomènes de la nature caché sous ces ingénieux emblèmes", formant ainsi la plus importante encyclopédie symbolique médiévale. Elle est augmentée de deux livres de Celius Curion.  ¶ Dorbon n°5036 (édition latine de 1604 seulement) - Caillet n°18979 "très recherché" - Brunet V.1041 - Baudrier IV, p.132.
2.500