... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

[GRIMOD DE LA REYNIERE (A.B.L.)]. La Lorgnette philosophique, 1785


Aux armes du Comte Charles de Mandre
[GRIMOD DE LA REYNIERE (A.B.L.)]. La Lorgnette philosophique, trouvée par un R.P. Capucin sous les Arcades du Palais-Royal, & présentée au public, par un célibataire. à Londres, & Paris, chez l'auteur, 1785, 2 parties in 12, de 168 & 168pp., demi-veau époque, dos lisse à filets dorés, petits coins vélin, premier plat frappé aux  armes du Comte Charles de Mandre (1805-1875), avec son ex-libris gravé en tête, qq. rousseurs. 

Seconde édition du texte, mais la première sous ce titre. C'est le second ouvrage imprimé du célèbre gastronome et amphitryon. Restif de La Bretonne le considérait comme excellent. Grimod en faisait la lecture à ses amis lors de ses déjeuners philosophiques du mercredi dits "semi-nutritifs" et qui réunissaient dix-sept convives. De nombreux écrivains assistaient à ces repas extravagants : Restif, Beaumarchais, les Chénier, Palissot, Fontanes, Collin d'Harleville etc...  La postérité l'a retenu comme un des pères fondateurs de la gastronomie occidentale moderne. ¶ Oberlé Fastes de Bacchus & de Comus n°132 - Quérard Fr. litt. III.482.
850 



[LEURECHON (Père Jean)]. Récréations mathématiques, 1680


[LEURECHON (Père Jean)]. Récréations mathématiques, composées de plusieurs problèmes plaisans & facétieux d'arithmétique, géométrie, astrologie, optique,  perspective, mechanique, & autres rares & curieux secrets;  et d'un recueil de plusieurs gentilles & récréatives inventions de feux d'artifices ... avec...  toutes sortes de fusées... Lyon, chez J. Bapt. de Ville, 1680, pet. in 8°, de 216 & 100pp. 7ff. de table, ill. de très nbr. figures sur bois in.t. ou à mi-page de tours de physique amusante,  pl. basane époque, dos orné, qq. ff. lèg. brunis sinon bon exemplaire.  

Edition revue et commentée du célèbre ouvrage du Père Leurechon consacré aux mathématiques et physique amusantes, et dont la vogue au XVII° siècle fut considérable, avec des additions par Claude Mydorge et Denis Henrion. Son succès s'est prolongé jusqu'à la parution de l'ouvrage d'Ozanam. Les sujets traités sont des plus variés et souvent fort curieux. Signalons plus particulièrement la 3e partie consacrée aux feux d'artifices et illustrée de figures curieuses et naïves. Ouvrage rare et très recherché. ¶ Fechner prestidigitation p.467 . 
1.300 



[COLONNE (Fr. M. Pompée)]. Les Secrets les plus cachés de la Philosophie des Anciens, 1722


[COLONNE (Fr. M. Pompée)]. Les Secrets les plus cachés de la Philosophie des Anciens, découverts et expliqués à la suite d’une histoire des plus curieuses Paris, chez d’Houry fils, 1722, in 12, de XVI-336pp. 3 figures gravées sur bois in t., pl. veau brun époque, dos orné, bon exemplaire. 

Edition originale rare de cet ouvrage curieux, attribué par Caillet et Dorbon à Fr. Marie Pompée Colonne, et par Lenglet-Dufresnoy, Ferguson et Duveen à Le Crom, médecin, dont Crosset de la Haumerie ne serait que le pseudonyme. ¶ Dorbon 825 " ouvrage curieux, dû à un célèbre philosophe hermétique qui périt en 1729 dans l'incendie de la maison qu'il habitait à Paris. Des semences métalliques, manière d'extraire les essences séminales des trois règnes, végétal, animal et minéral, pour la médecine; médecine universelle pour toutes sortes de maladies; de la pierre philosophale, etc." - Caillet 2511: "Ces secrets d'alchimie sont encadrés dans un récit." - Ferguson II/15 - Duveen p.345: "Considerable doubt exists as to the true identity of Crosset de La Haumerie: I have followed Ferguson in ascribing the work to Le Crom." - cat. alchimie de Nourry (1927) n°144:  "Expose clairement toute la doctrine spagyrique sans faire le moindre mystère des arcanes que les vieux alchimistes ont plus cachés que dévoilés..."
1.400 

ARCHIMEDE. Oeuvres traduites par F. Peyrard, 1807


ARCHIMEDE. Oeuvres, traduites littéralement avec un commentaire par F. Peyrard; suivies d'un mémoire du traducteur sur un nouveau miroir ardent, et d'un autre mémoire de M. Delambre sur l'arithmétique des Grecs.  Paris, Fr. Buisson, 1807, in 4°, de XLVIII-601pp., ill. d'un tableau du système de numération et de 2 planches gravées se dépl., très nbr. figures géométriques in t., cart. époque demi-vélin à coins, qq. rousseurs et mouillure claire en marge, sinon bon exemplaire à toutes marges. 

Rare première traduction française des oeuvres d'Archimède, et aussi la première dans une langue vivante. Elle est due au mathématicien Fr. Peyrard, et recherchée pour les deux mémoires qui sont joints en appendice, celui de Delambre sur l'arithmétique chez les Grecs et celui de Peyrard sur le miroir ardent.  ¶ Brunet I, 385 - Sotheran Biblioth. Chemico-Mathematica I. 150 "It is much valued for the essays by Delambre and the Translator contained in it"
1.300