... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

FLAMEL (Nicolas). Manuscrit intitulé, Livre manuscrit tiré sur l'original de Flamel phil. parisien sortant de la bibliothèque de l'autheur, 1700

Manuscrit du "livre des laveures" vers 1700
FLAMEL (Nicolas). Manuscrit intitulé, Livre manuscrit tiré sur l'original de Flamel phil. parisien sortant de la bibliothèque de l'autheur, transmise en celle de Vangoulin, doctor Sorbonicus a Paris, en isse escrit dans la dernière demeure dudit Flamel à Paris addressé à Gaspard Jean Baptiste Norleius parisien, en 1700. Cy commence  la vraye pratique de la noble science de phi(losophi)e, le désir désiré et le prix que nul de peut priser de tous les anciens... et faire que ce livre est nomé vraye pratiq. d'alchimie... " - (et au colophon) "Ce livre appartient au sieur Nicolas Flamel de la paroisse de St-Jacques de la Boucherie qu' il a escrit et relié de sa propre main et paraffé d'un trefle, et plus bas il y a ainsi ce livre a esté transcrit sur l'original corrigé sur iceluy de mot à mot, Dieu veuille qu'il en soit faict selon la volonté de l'autheur, ainsy soit il , ainsy signé de son nom dela fon. Je luy transcript fidèlement sur ladite copie y ayant laissé toutes les erreures et autres q. j'y ay trouvés, faict ce 6 mars 1663 dennihel." S.l., (v.1700), pet. in 8°, de 77 ff. n.ch. d'une écriture ronde ancienne très lisible, orthographe archaïque,  pl. vélin moderne genre ancien sous emboitage basane brune doublée de suédine beige, papier lég. bruni sinon bon exemplaire. 

Rare copie manuscrite du "livre des laveures" ou la vraie pratique de la noble science d'alchimie, texte alchimique attribué anciennement à Nicolas Flamel, mais qui n'est sans doute pas de lui, comme la plupart des textes de Flamel. Ce texte est souvent confondu avec le "désir désiré" qui est mentionné au titre, mais le texte énumère bien des "laveures" et non les "6 paroles des philosophes" comme dans le "désir désiré". Cette copie a été sans doute réalisée vers 1700 sur un original datant de 1663. Le papier et l'écriture semblent d'ailleurs plutôt fin XVIIe. Ce manuscrit est assez proche du Ms 2143 du Muséum d'histoire naturelle, qui est daté du XVIIe siècle. La plus ancienne version française connue de ce texte date du XVe siècle (Ms. fr. 19978). Comme l'on sait Flamel, bourgeois parisien du XIVe siècle, était écrivain public, copiste et libraire-juré. Sa carrière prospère, son mariage avec une riche veuve, et ses spéculations immobilières lui assurèrent une fortune confortable, qu'il consacra, à la fin de sa vie, à des fondations pieuses. Cette fortune, que la rumeur amplifia, est à l'origine du mythe qui fit de lui un alchimiste ayant réussi la pierre. Ainsi plusieurs traités alchimiques lui furent attribués, de la fin du XVe siècle au XVIIe siècle. “¶  cf. Didier Kahn Un témoin précoce du mythe de Flamel alchimiste (Chrysopeia V. p.387) et préface aux écrits alchimiques de Flamel, Belles Lettres 2007  (p.111-112)"Une tradition manuscrite fluctuante attribuait tantôt à Arnaud de Villeneuve, tantôt à Flamel, un texte aujourd'hui connu sous le nom de livre des laveures. intitulé le plus souvent dans les manuscrits  La vraie pratique de la noble science d'alchimie, ce traité n'est autre q'une traduction du Rosarius du XIVe siècle attribué dans les manuscrits latins à John Dastin, alchimiste du même siècle dont on ne sait presque rien. L'attribution de cette version française à Flamel est le fait d'un faussaire qui, sur un manuscrit du XVe siècle aujourd'hui conservé à la Bibliothèque Nationale (Ms. fr. 19978) gratta le nom du possesseur et le remplaça par celui de Flamel."  En fait on sait que John Dastin a vécu entre1293 et1386. Il a été ordonné diacre en 1311. Il a étudié à Oxford. En 1317, il s'est rendu à Avignon pour travailler au service du cardinal Napoléon Orsini. Retourné à Oxford en 1341 et a été nommé vicaire de l'église d'Aberford (Yorkshire)  -  cf. La note bibliographique de Maxime Préaud p.230 de l'édition du désir désiré dans la col. Bibliotheca Hermetica Denoël  1970 - Ms 2143 Bibl. du Muséum d'Hist. Naturelle.
3.500 



CASSINI (Jacques). Eléments d'astronomie (suivi de) Tables astronomiques 1740

CASSINI (Jacques). Eléments d'astronomie (suivi de) Tables astronomiques, du Soleil, de la Lune, des planètes, des étoiles fixes, et des satellites de Jupiter et Saturne, avec l'explication & l'usage des ces mêmes tables. Paris, imp. royale, 1740, 2 vol. in 4°, de XVI-6ff. de table 643pp. ill. de 21 planches se dépliant h.t. par Simonneau, (et de) XIV-3ff. 120pp. de texte et 222pp. de tables 1f. d'errata et 5 planches se dépliant h.t. par Simonneau et une belle vignette à mi-page par Thomassin, rel. en 2 vol. pl. veau brun marbré époque, dos orné. Bon exemplaire en reliure uniforme.

Edition originale pour ces deux ouvrages importants. Dans les "Eléments" Cassini se livre à une recherche originale de la valeur des principaux éléments numériques de l'astronomie, avec des détails historiques toujours intéressants. Après une introduction sur la sphère, il traite des étoiles fixes; puis refait la théorie du soleil, de la lune et des planètes. Il termine par l'étude des mouvements des satellites de Jupiter et Saturne. Les "tables" de Cassini, qui servent de complément, ont longtemps été considérées comme les meilleures. ¶ Lalande p.410 - Poggendoff I.380 pour les "éléments" et Lalande p.411 - Poggendoff I.390 pour les "tables"- Houzeau & Lancaster n°9251 - D.S.B. III, p.10 "In astronomy proper Cassini's work is vast. Besides working patiently as an observer and directing frequently effective work while head of the Paris observatory he published a great number of memoirs in the Histoire de l'Académie and two books on astronomy (1740): a collection of tables and a manual. Cassini's principal areas of interest were the study of the planets and their satellites... particularly the inclination of the orbits of the satellites and the structure of Saturn's ring... the observation and the theory of the comets, and the tides."
2.500 






[ARVIEUX (Laurent, Chevalier d')]. Voyage dans la Palestine, 1718

[ARVIEUX (Laurent, Chevalier d')]. Voyage dans la Palestine, vers le Grand Emir, Chef des Princes Arabes du Desert, connus sous le nom de Bedouïns, ou d'Arabes Scenites, qui se disent la vraïe postérité d'Ismaël fils d'Abraham. Fait par ordre du Roi Louis XIV. Avec la description générale de l'Arabie, faite par le Sultan Ismael Abulfeda, traduite en François sur les meilleurs manuscrits, avec des notes, par M. de La Roque. Amsterdam, Steenhouwer & Uytwerf, 1718, in 12, de 24ff.n.ch. dont un frontispice gravé, 342pp, 3ff., 3 planches gravées de personnages h.t. et 1 vue se dépl. h.t. du "Camp des Arabes sur le Mont Carmel du côté de la ville de Caifa", pl. veau marbré époque, dos orné, dernier f. lég. bruni sinon bel exemplaire. 

Deuxième édition rare de ce voyage en Palestine. La 1ere partie est un récit de la mission du Chevalier d'Arvieux en 1664 dans la région du Mont Carmel, ainsi que la description des coutumes des tribus nomades bédouines. La deuxième partie, la description générale de l'Arabie, est ici traduite de l'Arabe d'Abulfeda par La Roque. D'Arvieux vécut plusieurs années dans le Levant, d'abord chez un cousin drapier et Consul à Sidon (Saïda, Liban), puis à Constantinople et enfin à Alep en Syrie où il fut nommé Consul de France. ¶ Hage-Chahine 180 - Chadennat 1647 - Gay 3453.
850 



LIEBAUT (Jean). Secrets de médecine et de la philosophie chymique, 1643

LIEBAUT (Jean). Secrets de médecine et de la philosophie chymique, par M. Iean Liebaut Dijonnois, docteur médecin à Paris. à Rouen, chez Nicolas L'Oyselet, 1643, pet. in 8°, de 8ff. n. ch. (le dernier bl.) 297ff. ch. 14ff. de table, ill. de très nbr. bois gravés de fourneaux alambics et instruments de chimie in t., pl. vélin époque très lég. fripé sinon bon exemplaire. 

Une des dernières éditions de ce précieux recueil de secrets et recettes de médecine hermétique et préparation de l'or potable, tirés de manuscrits et d'après les auteurs anciens tels que Paracelse, Fioravanti, Arnauld de Villeneuve, Rondelet, Gesner, R. Lulle, Fallop etc... Il contient aussi d'intéressants renseignements sur les procédés de distillation en usage à l'époque, les différentes liqueurs, de nombreux remèdes comme l'eau de sang d'homme, l'eau de fiente d'homme rouge, l'eau de fiente de pigeon, l'eau de sperme de grenouille, l'élixir de vie, l'eau seconde des Philosophes, le baume de Jésus Christ, l'huyle de papier, l'huyle de serpent rouge etc... Avec de nbr. figures d'athanors cornues et instruments chimiques. ¶ Ferguson II.36 - Duveen p.359 - Pas dans Dorbon - Caillet (n°6680) - Pas dans Krivatsy - Nourry cat. Alchimie (1927) n° 269 "ouvrage très rare..." - Seulement 1 ex. au cat. CCFR (Poitiers).

2.000 



[CORAN] - manuscrit de poche, milieu XIXe

[CORAN] - manuscrit de poche, soigneusement calligraphié en noir, rouge et bleu et enluminé S.l., (milieu XIXe), in 16 (format 7 x 8 cm), écriture très fine d'environ une centaine de pages, titre entièrement aquarellé, nbr. en-têtes aquarellées, qq. ff. roses de séparations, double encadrement du texte en rouge et bleu, reliure orientale en pl. basane marron, larges plaques dorées sur les plats, dos orné en long, reliure à rabat. Bel état.  

Charmant Coran de poche manuscrit datant sans doute du milieu du XIXe siècle.

950 




MIRABEAU (Honoré Gabr. Riquetti, Cte de). Errotika Biblion. 1783

MIRABEAU (Honoré Gabr. Riquetti, Comte de). Errotika Biblion. à Rome, de l'imprimerie du Vatican, (Neuchâtel), 1783, in 8°, de IV-192pp., pl. chagrin rouge XIXe double encadrement de dentelle et filets dorés sur les plats, dos orné, dentelle int., tr. dorées, monogramme O. C. frappé en queue, qq. taches en marge de 2 ff. sinon bel exemplaire. 

Rarissime édition originale, la police l'ayant fait saisir dès sa sortie. Mirabeau composa cet ouvrage au donjon de Vincennes. C'est une oeuvre à la fois d'un libertinage le plus débridé, en même temps qu'une enquête historique et anthropologique savante sur les moeurs sexuelles depuis l'antiquité biblique, et une charge contre la morale traditionnelle et la religion. Chaque chapitre sous un titre emprunté au grec ou à l'hébreu traite d'une perversion sexuelle : onanisme, bestialité, tribadisme, mutilation sexuelle, nymphomanie.... etc. On y trouve de fort curieux renseignements sur l'organisation de la pédérastie dans le Paris de l'époque. ¶ Gay II.150 "Ce livre est fort rare, on prétend qu'il n'y en a eu que 14 exemplaires distribués dans Paris, et que le reste a été saisi par la police... Son objet est de prouver que malgré la dissolution de nos moeurs, les anciens étaient beaucoup plus corrompus que nous, ... de là une érudition immense et les tableaux les plus licencieux..." - Pia Enfer I.413 "publiée, dit-on, à frais partagés par trois imprimeurs et libraires de Neuchâtel... "  Les libraires sont L. Fauche, Favre et Vitel, ce partage explique d'ailleurs les variantes de la page de titre (ici avec un fleuron au pot et aux deux putti) - Peignot livres condamnés I.321 - Kearney Hist. of erotic literature p.80.  
1.200 




MALTHUS (T. R.). Essai sur le principe de population, 1809

MALTHUS (T. R.). Essai sur le principe de population, ou exposé des effets passés et présens de l'action de cette cause sur le bonheur du genre humain ; suivi de quelques recherches relatives à l'espérance de guérir ou d'adoucir les maux qu'elle entraîne. Traduit de l'anglois par Pierre Prévost ... Paris & Genève, chez J.J. Panchoud, 1809, 3 vol. in 8°, de  XXIII-424pp. 3ff., 2ff. 395pp. 1f. & 2ff. 392pp., cart. papier marbré gris époque, p. de t. brune, dos lisse à filets dorés, bel exemplaire frais. 

Edition originale française  d'une des oeuvres clés de la pensée économique et démographique. C'est dans ce célèbre traité que Malthus prédit que la population augmentera de façon exponentielle ou géométrique, tandis que les ressources croîtront de façon arithmétique, concluant à l'inévitabilité de catastrophes démographiques (famines, maladies), à moins de trouver des solutions pour empêcher la population de croître. Il  a été un des premiers économistes à prétendre théoriser les crises dites de surproduction, idée qui sera reprise par Keynes pour analyser la crise de 1929. ¶ Coquelin et Guillaumin, II. 127-128 - Printing and the Mind of Man n°251"The Essay was highly influential in the progress of thought in early XIXe cent. Europe...his influence on social policy... was considerable..." - Kress B 5591.
1.300