... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

CUREAU DE LA CHAMBRE (Marin). La lumière, 1657

Reliure à la marque du Collège des jésuites Louis le Grand
CUREAU DE LA CHAMBRE (Marin). La lumière, A Monseigneur l'Eminentissime Cardinal Mazarin... Paris, Rocolet, 1657, in 4°, de 10ff. 414pp. 10ff. (en réalité 402pp. car les pages 65, 66 et 369 à 378 ont été omises dans la pagination), ill. de 2 belles gravures sur cuivre h.t. en tête et de 9 figures sur bois int., pl. veau époque, dos orné, plats frappés au centre d'un large médaillon à la marque IHS du Collège des jésuites Louis le Grand avec large encadrement doré, mouillure claire pour l'ensemble sinon bon exemplaire avec le certificat du Collège Louis le Grand de remise de prix en 1747 à un natif de Marseille relié en tête, et dans une reliure décorative.   

Edition originale de ce rare ouvrage pionnier sur la question de la lumière et de l'optique. Il est divisé en deux parties : "De la lumière radicale" interroge les propriétés des corps lumineux, et "De la lumière extérieure" qui traite de la lumière émise. En montrant avec insistance que la lumière n'est pas soumise aux lois de la physique des corps, Cureau veut mettre en valeur sa "spiritualité"; il veut définir la lumière comme une substance intermédiaire entre la matière et l'immatériel. Cureau de La Chambre était médecin, et il  mena toute sa vie une réflexion philosophique sur l’homme, sa physiologie et sa psychologie. En 1634 il devint l'un des premiers membres de l’Académie française, puis en 1666  l’un des premiers membres de l’Académie royale des sciences. ¶ Poggendorff I. p.505 . cf Robert Doranlo, La Médecine au XVIIe siècle, Marin Cureau de la Chambre, médecin et philosophe (1594-1669), Paris, 1939.
1.000