... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

[LEPRINCE DE BEAUMONT (Mme)]. L'adepte moderne, ou le vrai secret des franc-maçons, 1755

Rarissime, le vrai secret des francs-maçons : l'alchimie
[LEPRINCE DE BEAUMONT (Mme)]. L'adepte moderne, ou le vrai secret des franc-maçons, Histoire intéressante. imprimé cette année à Londres, aux dépens de l'auteur, (v. 1755), pet. in 8°, de 1f. 229pp., pl. veau marbré époque, dos lisse orné, petite restauration à l'angle supérieur de qq. ff. sinon bel exemplaire.   

Très rare édition originale de ce roman alchimique. En fait le secret des Francs-Maçons serait la recette de la pierre philosophale permettant de transformer le plomb en or. ¶ Le cat. Ouvaroff (n°597) précise : "Il n'est nullement question des francs-maçons dans ce volume, c'est un roman sur la transmutation des métaux, dont le titre : Histoire intéressante, est exact." commentaire repris par Fesch p.26 - De nombreuses inconnues subsistent autour de ce texte. Le lieu de publication, sans doute fictif, serait la France, d'après le matériel typographique. Wolfstieg (41.487) pense que "L'adepte moderne" serait une traduction par "Mme Gut d[as] i[st] Beaumont" d'un roman allemand intitulé "Der neue Goldmacher" et paru pour la première fois dans un recueil en 1757. Mais une étude de Mme V.G. Mylne démontre que "Der neue Goldmacher" est la traduction de "L'adepte moderne", et non l'inverse. (cf. Martin & Mylne n°75.32) Quant à la date de publication, elle la situe vers 1755 selon la chronologie des événements du roman, réfutant ainsi les datations fantaisistes des diverses bibliographies : (Wolfstieg daté de 1777 ; Taute de 1780 ; Caillet de 1747 ; Fesch de 1747 ou 1750; cat. Ouvaroff de 1747). cf. V.G. Mylne, "The Bibliographer's Last Resort : Reading the Text", 18th-c. Fiction, vol.5, n.1, oct. 1992 - Caillet n°63 - Inconnu de Barbier et Quérard - Pas dans les 2 cat. F.M. de la Bibl. de Lyon - Pas dans Dorbon. - Très rare, le cat. CCFR ne recense que 4 exemplaires (BNF, Arsenal, Aix, Avignon).
1.500