... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

FORBONNAIS (Fr. Véron Duverger de). Recherches et Considérations sur les Finances de la France, 1758


FORBONNAIS (François Véron Duverger de). Recherches et Considérations sur les Finances de la France,  depuis l'année 1595 jusqu'à l'année 1721... Bâle, Cramer, 1758, 2 vol. in 4°, de  VIII-594 et VIII-662 pp., avec 16 tableaux dépliants, pl. basane marbrée époque, dos orné, tr. marbrées, qq. ff. très lég. brunis sinon bel exemplaire. 

Edition originale in 4° de ce traité monumental sur la finance sous l'Ancien Régime. Forbonnais, disciple de Gournay et mercantiliste libéral,  étudie le développement de la fortune publique en France, sous Sully, Mazarin, Colbert et leurs successeurs jusqu'à Law, dont il expose le système. "Dans ses Recherches et Considérations sur les Finances de France, Forbonnais étudie, année après année, toutes les questions financières qui se sont présentées et qui ont été résolues depuis la gérance de Sully sous Henri IV jusqu'à l'application du système de Law sous Louis XV. Il les combat ou il les approuve, toujours avec la même bonne foi, la même impartialité, la même recherche de l'intérêt général et pratique. Il écrit un livre d'histoire en même temps qu'une critique des oeuvres financières de ces temps ; c'est avec l'appui de nombreux documents de ces diverses époques qu'il dresse des états comparatifs" (G. Fleury, Fr. Véron de Forbonnais. 1915, pp. 293) -  Selon McCulloch (p. 346) c'est la meilleure histoire des finances en France - INED, 4441 - Kress, 5692 - Weurlesse I. p.121 - Coquelin & Guillaumin I. p.794 
5.000 

CAUMONT de LA FORCE (Charlotte-Rose). Les jeux d'esprit, 1862


CAUMONT DE LA FORCE (Charlotte-Rose). Les jeux d'esprit, ou La promenade de la princesse de Conti à Eu par Mademoiselle de la Force publiés pour la 1ère fois avec une introduction par M le Marquis de la Grange. Paris, Aubry, 1862, in 12, de 2ff. XXXVI -152pp. 2ff., pl. veau fauve glacé, triple encadr. de filet doré sur les plats, dos à orné genre XVIIIe, dent. intérieure, tête dorée, couv. conservée, (Thierry, succ. de Petit-Simier). 1 des 323 ex. sur papier vergé, très bel exemplaire en reliure pastiche.  

Edition originale tirée seulement  à 350 exemplaires. Publiée avec une introduction du marquis de La Grange qui avait acquis le manuscrit lors de la vente de la bibliothèque de Louis Philippe en 1852. Écrite en 1701, cette fiction met en scène des personnalités de la régence de Marie de Médicis et du début du règne de Louis XIII ; la princesse de Conti, Bassompierre, le duc de Guise, la duchesse de Nevers... qui s'amusent avec des jeux d'esprit alors en vogue dans les salons : Le pour et le contre, Le jeu du songe, Le jeu du courrier, Le jeu des métamorphoses, Le jeu de la pensée et Le jeu du roman. Melle de La Force, célèbre pour ses aventures galantes et sa vie agitée, introduisit la féerie dans la haute société frivole, mais on oeuvre connue dans toute l’Europe, tomba dans l’oubli. Elle revient au goût du jour en 1862 lorsque M. de La Grange publia « Les jeux d’esprit ». ¶ cf. Michel Souloumiac « Mademoiselle de La Force, un auteur méconnu du XVII ème siècle ».
650 

(ETTEILLA, Alliette, dit). L'Art de tirer les cartes ou le moyen de lire dans l'avenir, 1798


(ETTEILLA, Alliette, dit). L'Art de tirer les cartes ou le moyen de lire dans l'avenir, par le rapprochement des évènements qui démontrent sans réplique l'art chronomancique, auquel on a joint l'interprétation des songes, en se servant des mêmes cartes, et un traité des songes et des visions nocturnes d'après les Egyptiens et les Perses, avec leur application aux 90 numéros de la Loterie. Traduit d'un manuscrit arabe. Paris, Deroy, 1798, in 16, de 108pp., ill. d'un front. gravé, broché papier moucheté brun époque, préservé sous double étui demi-chagrin brun (Devauchelle). Bel exemplaire frais. 

Deuxième édition inconnue. L'ouvrage fait uniquement référence à Etteilla et au livre de Thot : "le profond Etteilla et ses ouvrages... où nous avons puisé..." ¶ Caillet n°463 ne décrit qu'une édition lyonnaise de 1815, tandis que la BNF possède un exemplaire daté de 1796 (de 115 pp.) chez le même éditeur mais avec un titre légèrement différent, et un autre exemplaire sans lieu ni date (de 126 pp.). Très rare.
650 


MIRABEAU (Victor Riquetti, Marquis de). Théorie de l'impôt, S.l., 1760


MIRABEAU (Victor Riquetti, Marquis de). Théorie de l'impôt, S.l., 1760, in 4°, de VIII-336pp., cart. papier marbré moderne genre ancien, qq. lèg. mouillures claires sinon bon exemplaire à toutes marges.   

Edition originale très rare de cet important projet de réforme fiscale, composé avec l'aide de Quesnay que Mirabeau père avait rencontré en 1758. C'est l'un des plus importants ouvrages économiques et financiers de la fin du 18e siècle. À l’occasion de la sortie de l'ouvrage, Mirabeau est emprisonné pendant cinq jours, à la prison du château de Vincennes, puis exilé, pendant deux mois, au Bignon. ¶ "Ce fut la première oeuvre vraiment personnelle de Mirabeau depuis sa conversion (à la physiocratie). Le succès en fut très vif. Mirabeau y développe les principes de la nouvelle école avec un franc-parler qui lui attira de nombreux suffrages. et le fit emprisonner. Il s'élève notamment contre les fermiers généraux, fait une critique sévère du régime fiscal alors en vigueur, et énonce trois conditions nécessaires à une judicieuse imposition" INED n°3209 - Kress 5883 - Goldsmiths 9602 - Einaudi 3946.
3.500