... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

CLAVICULE de la science hermétique, 1751


CLAVICULE de la science hermétique, (La) écrite par un habitant du nord, dans ses heures de loisir, l'an 1732. Amsterdam, Pierre Mortier, 1751, in 12, de 1f. 73pp. & 2ff. de cat., un portrait gravé de Guybert rajouté, cart papier marbré genre ancien, qq. taches, nbr. annotations alchimiques anciennes en marge. (ex-libris manuscrit Caroline C. Pasteels, 1804)  

Très rare traité d'alchimie anonyme. La première édition latine date de 1746. C'est ici la première édition en français, avec le texte latin en regard, elle est rare. Ferguson cite cette édition mais n'a vu que l'édition de 1786. L'auteur entend restituer la doctrine alchimique originelle. Selon des sources suédoises l'auteur serait un aristocrate suédois : Gustaf Bonde (1682-1764). Il existe en effet un manuscrit de ce texte en latin, de la main de Gustaf Bonde. Le traité est cité par Fulcanelli pour l'étude cabalistique qui y est faite de la table de Pythagore. Etude en effet très originale basée sur la Kabbale et la numérologie. Relevons la curieuse dédicace : "A la nature vierge non souillée et à l'art qui la suit comme guide, je consacre très humblement mes délassemens du soir, moi qui suis un grain de poussière du Paradis, un Homme". ¶ Duveen p.138 "the book is rare..." - Caillet I, 2392 - Ferguson I,p.163 " 1751... edition quoted by Ladrague ... I have not seen it" - Dorbon n°763 (pour l'édition de 1786) "Ouvrage très rare à la fin duquel on trouve la Cabale de la table de Pythagore..." - cat. Verginelli-Rota n°72 (édit. de 1786 seulement) "Libricino simpatico e raro..."                   2.500 



Coustos (J.) Procédures curieuses de l'inquisition de Portugal contre les Francs-Maçons, 1745

Inquisition et franc-maçonnerie
[COUSTOS (Jean)]. Procédures curieuses de l'inquisition de Portugal contre les Francs-Maçons, pour découvrir leur secret, avec les interrogatoires et les réponses, les cruautés exercées par ce Tribunal, la description de l'intérieur du S.Office, son origine, et ses excès, divisées en trois parties, par un frère maçon sorti de l'inquisition. Revues et publiées par L.T.V.I.L.R.D.M. Dans la vallée de Josaphat, l'an de la fondation du Temple de Salomon MMDCCCIII. [Hollande], (1745), pet. in 8°, de VIII-264pp., demi-veau blond époque à petits coins, dos à filets dorés, étiquette au dos. (ex-libris Grande Loge du Danemark, Den Danske Landsloge Biblioth.) 

Très rare ouvrage. L'auteur, lapidaire né à Berne, fut arrêté en 1743 à Lisbonne et condamné à 4 années de galères, pour avoir refusé de révéler les secrets de la Franc-Maçonnerie. La 1ere partie relate le procès qui lui fut fait par le Saint-Office portugais. La 2°partie contient l'origine de ce Tribunal, elle est extraite d'un livre devenu introuvable "grâce aux soins que l'Inquisition et ses familiers ont eu d'en acheter et de brûler tous les exemplaires". La 3° partie "sert de preuves à tout ce qui est avancé dans les deux précédentes, des injustices, des cruautés, des abominations de ce Tribunal dans la relation simple et naïve de divers actes et avantures avérées et qui sont publiques en Espagne et au Portugal, comme en France; mais dont on n'ose parler, dans les deux premiers roïaumes, qu'entre quatre yeux et après avoir bien fermé les véroux." (sic) Jean Coustos était entré en maçonnerie en 1730, et il s'installa à Paris la même année appelé par son ami le peintre Louis Colins. Il y fonda une des premières loges françaises, composée de nombreux notables dont le Duc de Villeroy. C'est pourquoi elle sera nommée "Coustos-Villeroy". En fait on sait maintenant, après les études du Dr S. Vatcher, que Coustos révéla tout le rituel maçonnique. Sa confession fut retrouvée dans les archives de Lisbonne et publiée en 1955 dans le vol. LXVI des "Ars Quatuor Coronatorum". Sur intervention du Roi George II d'Angleterre, Coustos fut libéré en 1744. ¶ Dorbon 932: "Ouvrage qui est devenu d'une excessive rareté" - Fesch col.438 - Guaïta n°195 - Wolfstieg n°14566 "Sehr Selten" - cat. maç. Bibl. de Lyon n°21.
1.300 € 

Baker (Henry). Le Microscope à la portée de tout le monde, 1754


BAKER (Henry). Le Microscope à la portée de tout le monde, ou description, calcul & explication de la nature, de l'usage & de la force des meilleurs microscopes; avec les méthodes nécessaires.... le détail des découvertes... un grand nombre d'expériences & d'observations... Trad. de l'anglois... Paris, Ch. A. Jombert, 1754, in 8°, de XVII-1f.-356pp., ill. de 15 planches gravées se dépl. de microscopes ou d'observations, pl. veau marbré époque, dos lisse orné, qq. très rares rousseurs, sinon bel exemplaire.  

Première et unique édition française, du "microscope made easy" paru en 1743, elle est  rare. Elle est augmentée par rapport à l'édition anglaise de "plusieurs observations sur le Polype", résultat des recherches de Baker sur le polype d'eau douce, et d'une planche du microscope solaire ou chambre obscur. On y trouve la description des différents types de microscopes, leur fabrication et leur utilisation. Baker inventa plusieurs microscopes dont un rare microscope catoptrique fabriqué par E. Scarlett à Londres. La traduction est due au Père Esprit Pézenas. ¶ Blake p.28 - Wellcome II.88 - Daumas instruments scientif. p.215 & 300 - Poggendorff 91 - Nissen 202.                   1.000