... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

Parmentier (A. A.). Recherches sur les végétaux nourrissans, 1781

La pomme de terre
PARMENTIER (A. A.). Recherches sur les végétaux nourrissans, qui, dans les temps de disette, peuvent remplacer les aliments ordinaires. Avec de nouvelles observations sur la culture des Pommes de terre. Paris, impr. royale, 1781, fort vol in 8°, de 1f. XVI- 599pp., ill. d'une planche gravée se dpl. in fine, demi-basane blonde époque, dos lisse orné, p. de t. bleu clair, lég. mouillure claire et restaurations en marge des derniers ff. sinon bel exemplaire. 

Edition originale. C'est en fait une refonte très élaborée de son mémoire de 1772 qui avait obtenu le prix de l'Académie de Besançon, sur la question : Indiquer les végétaux qui pourraient suppléer, en temps de disette, à ceux qu'on emploie communément à la nourriture des hommes. En effet, après différentes tentatives, c'est seulement en 1785 que Parmentier fait découvrir à Louis XVI le tubercule en lui apportant des tiges fleuries que le roi porta à la boutonnière et la reine dans sa coiffure. Tous deux demandèrent à goûter les "parmentières" comme on appelait alors les pommes de terre. La même année, il obtient du Roi l'autorisation de planter 54 arpents de pommes de terre sur un champ dans la plaine des Sablons à Neuilly. Il en aurait fait garder l'emplacement, de jour seulement, par les soldats du roi, afin d' intriguer la population. La nuit les précieux tubercules sont dérobés, ce qui en assure alors la publicité. La planche représente le moulin-râpe pour extraire l'amidon des tubercules. ¶ Oberlé, Fastes de Bacchus, n°693 "... pain de pomme de terre, levain, pâte, gruau, salep et sagou de pomme de terre, recettes de pommes de terre..." - Vicaire, 657 - Poggendorff II, 362.
1.000 

TAXIL (Jean). L'Astrologie et physiognomie en leur splendeur, Tournon 1614

Médecine et astrologie, 1614
TAXIL (Jean). L'Astrologie et physiognomie en leur splendeur, par M. Jean Taxil, docteur en médecine.... médecin en Arles. à Tournon, par R. Reynaud Libraire juré d'Arles, 1614, in 8°, de 22ff. 184pp. & 2ff. 196pp. 16ff., joli titre gravé sur cuivre et une figure sur cuivre à mi-page, (sans le second f. préliminaire blanc *1 en tête), pl. vélin souple époque, cachet et qq. annotations anciennes, bel exemplaire.   

Edition originale de cet ouvrage très rare. Rédigé par un médecin d'Arles qui insiste sur la nécessité de connaître l'astrologie judiciaire et la physiognomonie en matière médicale. ¶ Caillet n°10561 (reprend la note de Guaïta)- Cat. Guaïta "Ouvrage très rare que je n'avais jamais vu passer dans les catalogues d'occultisme" - Houzeau-Lancaster astronomie I. n°5074 "Rare" - Pas dans Dorbon - pas dans Gardner Biblioth. astrologica - Cat. BNF "Le f. *1, en tête est resté blanc à l'exception d'un distique imprimé au v° en bas, intitulé "In effigiem Joan. Taxil. Doct. Medic.", probablement destiné à servir de légende à un portrait de l'auteur qui n'a pas été imprimé" (ce feuillet manque dans la plupart des exemplaires) - NUC "With the usually cancelled second preliminary leaf, sig. *1" -  cf. Jean Taxil, un médecin astrologue du début du XVIIe siècle, par Suzanne Nelli, Cahiers astro. n°58, 1958.
2.500 



NODÉ (Pierre). Déclamation contre l’erreur exécrable des maléficiers sorciers, 1578

En maroquin
NODÉ (Pierre). Déclamation contre l’erreur exécrable des maléficiers sorciers, enchanteurs, magiciens, devins & semblables observateurs des supersptitions; lesquelz pullulent maintenant couvertement en France: à ce que recherche, & punition d'iceux soit faicte, sur peine de rentrer en plus grands troubles que jamais...... préface faicte à cette censure par M. Jehan Gerson... Paris, chez Jean du Carroy, 1578, in 12, de 10ff. 78pp. 1f., pl. maroquin  vert début XIXe, dos lisse orné, triple dentelle dorée sur les plats, , tranches dorées, taches en marge de la page de titre sinon bel exemplaire. (v1). 

Rarissime ouvrage sur la sorcellerie. Cette violente attaque contre les sorciers en tout genre contient les chapitre suivants : "Combien est grand le crime des Soricers, Magiciens, Devins et semblables... Les actes exécrables des Maléficiers, Nicromantiens, Sorciers... Que les Sorciers Maléficiers sont pires que tous les autres hérétiques... Pourquoi plusieurs se font Sorciers, Magiciens etc... Pourquoy le Diable use côme d'un instrument principallement de la femme pour faire ses plus grandes méchancetez, comme les Sorcelleries... Les trois arts qui ont séduit le monde dont le principalle est la Magie, et de son origine... Pourquoy la Magie ou Sorcellerie est appelée beste, et sont côparez les Sorciers aux bestes cruelles..." etc. ¶  Brunet V.88 "Ouvrage curieux et difficile à trouver" - Guaïta n°766 "ouvrage ... fort rare" - Caillet n°8022 "Cette petite plaquette presque introuvable est côtée par Rosenthal 60 Marks (75 Francs). Ouvrage rarissime sur la sorcellerie" - Yve-Plessis sorcellerie n°838 - Vente M. Garçon de 1967 n°149 "Petite plaquette presque introuvable" - Bibliotheca Diabolica p. 5. "very rare" - Cornell Witchcraft p.415 - Thorndike VI.524 - Vente F. Max n°107 "Unique édition... introuvable" - Pas  dans Dorbon.             4.000 


Corneille (Pierre). Polyeucte, Leyde Jean Sambix, 1655

En maroquin rouge
CORNEILLE (Pierre). Polyeucte martyr, Tragédie. à Leyde, chez Jean Sambix, 1655, in 16, de 93pp. 1f. bl., marque à la Sphère, pl. maroquin rouge pastiche du début XXe, dos finement orné, encadrement à la Du Seuil sur les plats,  dentelles int., tr. dorées (Dubois d'Enghein-Dooms). Bel exemplaire finement relié. 

Troisième édition elzévirienne. L’édition originale étant de 1643. La pièce est inspirée par le martyre de Polyeucte de Mélitène sous le règne de Valérien en 259. ¶ Willems Elzeviers 759 - Picot 307 - Cat. Rochebilière n°43 "véritable Elzevier de Leyde" - Pas dans Tchémerzine.                                       750