... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

Coustos (J.) Procédures curieuses de l'inquisition de Portugal contre les Francs-Maçons, 1745

Inquisition et franc-maçonnerie
[COUSTOS (Jean)]. Procédures curieuses de l'inquisition de Portugal contre les Francs-Maçons, pour découvrir leur secret, avec les interrogatoires et les réponses, les cruautés exercées par ce Tribunal, la description de l'intérieur du S.Office, son origine, et ses excès, divisées en trois parties, par un frère maçon sorti de l'inquisition. Revues et publiées par L.T.V.I.L.R.D.M. Dans la vallée de Josaphat, l'an de la fondation du Temple de Salomon MMDCCCIII. [Hollande], (1745), pet. in 8°, de VIII-264pp., demi-veau blond époque à petits coins, dos à filets dorés, étiquette au dos. (ex-libris Grande Loge du Danemark, Den Danske Landsloge Biblioth.) 

Très rare ouvrage. L'auteur, lapidaire né à Berne, fut arrêté en 1743 à Lisbonne et condamné à 4 années de galères, pour avoir refusé de révéler les secrets de la Franc-Maçonnerie. La 1ere partie relate le procès qui lui fut fait par le Saint-Office portugais. La 2°partie contient l'origine de ce Tribunal, elle est extraite d'un livre devenu introuvable "grâce aux soins que l'Inquisition et ses familiers ont eu d'en acheter et de brûler tous les exemplaires". La 3° partie "sert de preuves à tout ce qui est avancé dans les deux précédentes, des injustices, des cruautés, des abominations de ce Tribunal dans la relation simple et naïve de divers actes et avantures avérées et qui sont publiques en Espagne et au Portugal, comme en France; mais dont on n'ose parler, dans les deux premiers roïaumes, qu'entre quatre yeux et après avoir bien fermé les véroux." (sic) Jean Coustos était entré en maçonnerie en 1730, et il s'installa à Paris la même année appelé par son ami le peintre Louis Colins. Il y fonda une des premières loges françaises, composée de nombreux notables dont le Duc de Villeroy. C'est pourquoi elle sera nommée "Coustos-Villeroy". En fait on sait maintenant, après les études du Dr S. Vatcher, que Coustos révéla tout le rituel maçonnique. Sa confession fut retrouvée dans les archives de Lisbonne et publiée en 1955 dans le vol. LXVI des "Ars Quatuor Coronatorum". Sur intervention du Roi George II d'Angleterre, Coustos fut libéré en 1744. ¶ Dorbon 932: "Ouvrage qui est devenu d'une excessive rareté" - Fesch col.438 - Guaïta n°195 - Wolfstieg n°14566 "Sehr Selten" - cat. maç. Bibl. de Lyon n°21.
1.300 €