... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

Moigno (abbé). Répertoire d'optique moderne... travaux relatifs aux phénomènes de la lumière, 1847-50

La lumière, les couleurs, la photo
MOIGNO (abbé). Répertoire d'optique moderne ou analyse complète des travaux modernes relatifs aux phénomènes de la lumière, Paris & Leipsieg, Franck, 1847-1850, 4 vol. in 8°, ill. de nombreuses figures d'optique in t., demi-basane marron époque à petits coins, dos lisse orné, plats très lèg. frottés, qq. ff. brunis sinon bel exemplaire. 

Edition originale de cet important ouvrage. Le père jésuite Moigno, enseigna les mathématiques, puis exilé en Suisse en 1830 il travaille avec le mathématicien Cauchy, de retour en France il publie son "Répertoire d'optique moderne", qui contient une analyse des travaux de Cauchy sur la théorie mathématique de la lumière, l'optique minéralogique, les couleurs en elles-mêmes et dans les corps, l'action chimique de la lumière, les couleurs accidentelles ou subjectives, la persistance des images, le contraste, la lumière considérée dans son action sur des appareils autres que l'oeil, les rayons chimiques, l'histoire de la photographie, Becquerel, Moser, Fizeau, Daguerre, etc... Il est un des premiers sinon le premier à utiliser un appareil de projection dans ses conférences dès 1863. ¶  Sotheran I, 3024 "A valuable historical account of modern optical theories, chiefly from the beginning of the XIX century to the date of its publication, and containing complete analyses of memoirs on this subject published in French, English, German, American, and Italian scientific journals." - Honeyman V, 2238.                     1.400 




Puget de St Pierre. Histoire des Druses, peuple du Liban, 1762

Le premier livre sur les Druses du Liban
PUGET DE SAINT PIERRE. Histoire des Druses, peuple du Liban, formé par une colonie de François... contenant leur origine, leur agrandissement, l'Histoire de l'Emir Facardin (Fakhreddine), leur état actuel & la nature de leur Commerce... Paris, Cailleau, 1762, in 12, d'un f. de titre imprimé, d'un faux-titre gravé et de XII-310pp. puis une table chiffrées par erreur de 335 à 358pp., ill. d'une grande carte se dépliant et de 4 gravures h.t. dont une se dépl., pl. veau marbré époque, dos orné, une gravure restaurée (peu visible) et qq. infimes trous de ver en marge de qq. feuillets - Relié à la suite : Eloge funèbre de Monseigneur le Dauphin par Mr. Puget de St Pierre, P. Panckoucke 1766, de 40pp. Qq. corrections anciennes à la plume. Bon exemplaire. 

Rare toute première édition avec un titre imprimé sans date et un titre gravé daté de 1762 (ici corrigé à la plume en 1763). C'est le premier livre sur les Druses. Cette secte bâtinide est issue de l'ismaélisme. La transmission de la doctrine, portant principalement sur la métempsychose, se fait au travers de 3 grades initiatiques. Ce dernier aspect a beaucoup fait fantasmer les occidentaux qui y ont vu une sorte de franc-maçonnerie. ¶ C. Aboussouan Le livre et le Liban p. 185 "L'auteur rapporte l'origine légendaire des Druses qui descendraient d'une colonie de François établis en Asie dans le douzième siècle, il s'agirait d'un Régiment commandé par le comte de Dreux d'où leur nom. Selon Puget de Saint-Pierre les Druses eux-mêmes se considéreraient comme les descendants de Godefroy de Bouillon, mais pour lui la Nation Drusienne est une secte connue dès le X° siècle qui s'est formée en Phénicie et s'est retirée dans les cavernes du Mont Liban et a été rejointe et renforcée par les croisés du comte de Dreux. L'auteur raconte l'histoire des Druses, décrit leur religion, leurs coutumes, leurs villages et leur commerce" - Hage-Chahine Levant n°3878 (à la date de 1763) - Rohricht, 1475 - cf. Jean-Marc Aractingi, «  Les Druzes et la Franc-maçonnerie  », in Les Cahiers de l'Orient, no  69, 2003.      1.400 


(CURIOSA) Le Bijou de Société ou l'Amusement des Grâces, à Paphos l'an des Plaisirs (1784)


[CURIOSA] - Le Bijou de Société ou l'Amusement des Grâces, (Paris), A Paphos, l'an des Plaisirs, (vers 1784), fort vol. petit in 12, 2 parties à pagination continue, avec un titre gravé, 1f. de préface et 101pp. de texte gravé accompagné en regard de 100 fines gravures sur cuivre attribuées à Desrais, et numérotées de I à CI, mais pour les épigrammes XXXII et XXXIII, il n'y a qu'une seule figure, pl. vélin époque, pièce de titre beige, tranches dorées, qq. lég. rousseurs éparses. (étiquette de Maire libraire à Lyon, fin 18e)   

Très rare curiosa entièrement gravé en caractères italiques sur un papier vergé épais. Les figures sont assez libres et suggestives, et ne sont pas signées, mais les bibliographes s'accordent à les attribuer à Claude-Louis Desrais. Le texte est composé de courtes pièces, vers, épigrammes et anecdotes de différents auteurs comme J.B. Rousseau, Ferrand, Piron, Grécourt etc... Certaines de ces pièces figuraient déjà dans le recueil "Le cabinet de Lampsaque" de 1784, d'autres sont inédites. Le livre a été condamné en 1815, ce qui explique sans doute sa rareté, surtout complet des deux parties. ¶ Cohen, 147 & 197 - Gay Amour, femmes I, 399 "les gravures (qui sont attribuées à Desrais) ne sont pas libres, mais elles sont assez originales..." - Pia enfer p.121 (BNF incomplet) - Dutel, A-148 - Libr. Vrain délassement du boudoir (2003), n°5 - Brunet III, 940 (entrée à "Légende joyeuse…" ) - cat. CCFR seulement 2 ex. incomplets (BNF, 2e partie seule) - British Libr. 1 ex. (daté de 1780) - OCLC 1 seul ex. (Rice Univ.)
1.400 

 


 


Faujas de Saint-Fond Description des expériences de la machine aérostatique de MM. de Montgolfier, 1784

Les débuts de l’aérostation
FAUJAS DE SAINT-FOND (B.). Description des expériences de la machine aérostatique de MM. de Montgolfier, et de celles auxquelles cette découverte a donné lieu; suivie de Recherches sur la hauteur à laquelle est parvenu le Ballon du Champ-de-Mars... D'un Mémoire sur le gaz inflammable.... D'une lettre sur les moyens de diriger ces Machines...  à Paris et se trouve à Bruxelles, chez B. Le Francq, 1784, in 8°, de XXIX-204pp., ill. de 9 planches gravées de Ballons h. t. et d'un tableau dépl., cart. papier marbré bleu lég. postérieur, p. de t. marron, papier très lég. bruni sinon bon exemplaire. 

3e édition parue en Belgique un an après l'originale française, du premier livre sur l'expérience aérostatique des frères Montgolfier du 1er Septembre 1783. Cette édition contient le supplément sur l'expérience du Château de la Muette du 21 Novembre 1783 , en pagination continue à la suite. Ce nouveau vol constitue le premier voyage aérien en ballon libre, effectué par Pilâtre de Rozier, avec un survol de Paris de 25 minutes et une altitude de milles mètres. ¶ Brockett 4376 (2e édit. de Paris) - Collection Nadar n°32387 (idem)- Dibner 179 - Tissandier p.21 (seulement les deux édit. parisiennes) - Printing and M. of M. n°229 "Faujas de Saint-Fond's Description of the aeral machine of MM. Montgolfier was the earliest record of the flight, written and published in the very year of its accomplishement (1783). It is the first serious treatise on aerostation as a practical possibility" - En français dans le texte n°175 "Faujas de Saint-Fond sera pour chaque expérience le témoin privilégié..."         950 

     




Hugo (Victor). Les Burgraves, 1843 avec ex-dono

L'exemplaire de l'actrice Melle Garique
HUGO (Victor). Les Burgraves, Paris, E. Michaud, éditeur, 1843, in 8°, de XXIX-1f. 188pp 2ff., demi-maroquin prune époque, dos lisse orné, couv. cons. avec petits manques aux coins, (P. R. Raparlier).  petite restauration en marge du fx-titre sinon bel exemplaire grand de marge avec un ex-dono à l'actrice de la pièce Melle Garique  (rôle de Gorlois) " à Mademoiselle Garique, Hommage de l'auteur" (de la main d'un secrétaire) 

Edition original du tout premier tirage, sans mention fictive. Ce drame d'Hugo représenté à la Comédie-Française en mars 1843, fut un échec et mit fin au drame romantique. La cabale, montée par les adversaires du romantisme groupés autour de Ponsard, finit par l’emporter après 33 représentations. Les autres pièces d'Hugo ne furent plus jouées de son vivant. Malgré l'insuccès de cette pièce, Balzac la considérait comme une oeuvre de premier ordre et il la soutint ¶ Carteret, I, 414.                  1.000 


Dulaure (J. A.). Pogonologie ou histoire philosophique de la barbe, 1786


DULAURE (J. A.). Pogonologie ou histoire philosophique de la barbe, Par M. J. A. D***. à Constantinople et se trouve à Paris, chez Le Jay, 1786, in 12, de XV-210pp., curieux frontispice gravé, pl. veau marbré époque, dos lisse orné, bel exemplaire. 

Savant ouvrage rempli de détails curieux et amusants. De la mode, de quelques mentons rasés, femmes barbues, les longues barbes sont salutaires, barbes postiches, barbes dorées, moustaches, barbes des prêtres, des peuples qui portent la barbe. L'auteur reproduit à la fin un poème burlesque intitulé: "L'exilé à Versailles", qui relate l'histoire d'un curé exilé par erreur à Versailles par son évêque pour avoir refusé de se raser la barbe. ¶ Quérard, Fr. litt.  II/p.662. – Larousse, dict. XIXe: "Livre plein de recherches curieuses." - Gay Biblio. amour, femmes III.804 "Ce traité est le premier ouvrage, je crois, de Dulaure..."
650 


Maturin (Ch. Robert). Melmoth, l'homme errant, 1867

"le chant du cygne du roman noir" (Killen)
MATURIN (Ch. Robert). Melmoth, l'homme errant, traduit de l’anglais par Maria De Fos. Paris, Librairie internationale A. Lacroix, Verboeckhoven et Cie, 1867, in 8°, de 425pp., demi-basane brune époque, dos lisse à filets dorés, dos lég. passé sinon bon exemplaire.   

Edition originale rare de la traduction de Maria de Fos, seconde traduction après celle de Cohen parue dès 1821, soit un an seulement après la publication de "Melmoth the Wanderer" (1820). Baudelaire tenait la traduction de Cohen pour mauvaise et se proposa d’en écrire une autre pour le compte des éditeurs belges Lacroix et Verboeckhoven, mais finalement ces derniers firent réaliser la traduction par Maria de Fos en 1867. Elle est très bonne mais malheureusement assez abrégée. En réalité il faudra attendre la version publiée par J.J. Pauvert en 1954, pour avoir une bonne traduction complète. Melmoth représente l'apogée du roman noir, et en même temps selon Killen il "fut aussi le chant du cygne du roman noir", ayant poussé "les principes de l'école radcliffienne au delà des limites de l'absurde". Son influence sur le romantisme fut énorme, de Balzac à Nodier et même Banville, ainsi que Walter Scott. ¶  Oberlé n°34 "traduction de M.de Fos, qui est excellente..." - Pas dans Loliée - Killen roman terrifiant p.68 et sq.

1.000