... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

[Bonneville (Nicolas de)]. Les Jésuites chassés de la Maçonnerie, 1788

[BONNEVILLE (Nicolas de)]. Les Jésuites chassés de la Maçonnerie, et leur poignard brisé par les Maçons. (I- la Maçonnerie écossaise comparée avec les trois professions et le secret des Templiers du 14° siècle. II- Mêmeté des quatre vœux de la compagnie de S. Ignace et des quatre grades de la Maçonnerie de S. Jean). Orient de Londres, 1788, 2 parties in 12, de 4ff.-4pp.-134pp. & 4ff.-172pp., 1 planche emblématique gravée h.t. de N. Ransonnette représentant "le poignard des Jésuites retrouvé dans les ténèbres", rel en 2 vol. cart. papier marbré bleu moderne genre ancien, derniers ff. du 2e vol. rognés en marge sinon bon exemplaire bien complet de la gravure qui manque souvent. (ex-libris Den Danske Store Landsloges Arkiv og Bibliothek)

Rarissime ouvrage maçonnique, certainement l'un des plus rares, car en grande partie détruit. En effet, La Mère Loge Ecossaise fut tellement irritée par cet ouvrage qu'elle le brûla le 13 juin 1788.  L'auteur y accuse ouvertement les Jésuites d'être les fameux Supérieurs Inconnus et ceci à grand renfort de preuves numérologiques et cryptographiques très curieuses. Transportés en Ecosse par Marie Stuart, les "Adonhiramites" profitèrent des troubles du règne de Charles Ier pour s'infiltrer en Angleterre et dans toute l'Europe. La restauration des Stuart fut bien le règne des Jésuites et ce fut de leur 7° collège "d'Hérodon" que sortit la condamnation de Charles Ier d'Angleterre et de Louis XVI, ainsi que le démontre savamment Grasset d'Orcet dans son étude détaillée de la planche emblématique (cf. "le pacte de famine" in Revue Britannique, Nov. 1890). Ce dernier pense d'ailleurs que l'auteur de cet ouvrage ne serait pas Nicolas de Bonneville mais bien plutôt le fameux Abbé Sicard bienfaiteur des sourds-muets. D'ailleurs l'abbé Le Franc dans la "conjuration contre la religion catholique et les Souverains" distingue très nettement le Bonneville président du cercle social de l'auteur des "Jésuites chassés de la maçonnerie...". Les 2 parties de cet ouvrage sont suivies de la réimpression du très rare texte de Samuel Prichard "Masonry dissected..." présenté comme "le plus ancien Rituel des loges maçonniques en Angleterre", et que la Grande Loge de Londres en 1783 avait refusé de publier. ¶ Fesch col.177, Wolfstieg n°34-808 - Dorbon 5490 - cf. Grasset d'Orcet "le pacte de famine" in Matériaux cryptographiques, P. B.Allieu 1979.       1.300 




Moigno (abbé). Répertoire d'optique moderne... travaux relatifs aux phénomènes de la lumière, 1847-50

La lumière, les couleurs, la photo
MOIGNO (abbé). Répertoire d'optique moderne ou analyse complète des travaux modernes relatifs aux phénomènes de la lumière, Paris & Leipsieg, Franck, 1847-1850, 4 vol. in 8°, ill. de nombreuses figures d'optique in t., demi-basane marron époque à petits coins, dos lisse orné, plats très lèg. frottés, qq. ff. brunis sinon bel exemplaire. 

Edition originale de cet important ouvrage. Le père jésuite Moigno, enseigna les mathématiques, puis exilé en Suisse en 1830 il travaille avec le mathématicien Cauchy, de retour en France il publie son "Répertoire d'optique moderne", qui contient une analyse des travaux de Cauchy sur la théorie mathématique de la lumière, l'optique minéralogique, les couleurs en elles-mêmes et dans les corps, l'action chimique de la lumière, les couleurs accidentelles ou subjectives, la persistance des images, le contraste, la lumière considérée dans son action sur des appareils autres que l'oeil, les rayons chimiques, l'histoire de la photographie, Becquerel, Moser, Fizeau, Daguerre, etc... Il est un des premiers sinon le premier à utiliser un appareil de projection dans ses conférences dès 1863. ¶  Sotheran I, 3024 "A valuable historical account of modern optical theories, chiefly from the beginning of the XIX century to the date of its publication, and containing complete analyses of memoirs on this subject published in French, English, German, American, and Italian scientific journals." - Honeyman V, 2238.                     1.400 




Puget de St Pierre. Histoire des Druses, peuple du Liban, 1762

Le premier livre sur les Druses du Liban
PUGET DE SAINT PIERRE. Histoire des Druses, peuple du Liban, formé par une colonie de François... contenant leur origine, leur agrandissement, l'Histoire de l'Emir Facardin (Fakhreddine), leur état actuel & la nature de leur Commerce... Paris, Cailleau, 1762, in 12, d'un f. de titre imprimé, d'un faux-titre gravé et de XII-310pp. puis une table chiffrées par erreur de 335 à 358pp., ill. d'une grande carte se dépliant et de 4 gravures h.t. dont une se dépl., pl. veau marbré époque, dos orné, une gravure restaurée (peu visible) et qq. infimes trous de ver en marge de qq. feuillets - Relié à la suite : Eloge funèbre de Monseigneur le Dauphin par Mr. Puget de St Pierre, P. Panckoucke 1766, de 40pp. Qq. corrections anciennes à la plume. Bon exemplaire. 

Rare toute première édition avec un titre imprimé sans date et un titre gravé daté de 1762 (ici corrigé à la plume en 1763). C'est le premier livre sur les Druses. Cette secte bâtinide est issue de l'ismaélisme. La transmission de la doctrine, portant principalement sur la métempsychose, se fait au travers de 3 grades initiatiques. Ce dernier aspect a beaucoup fait fantasmer les occidentaux qui y ont vu une sorte de franc-maçonnerie. ¶ C. Aboussouan Le livre et le Liban p. 185 "L'auteur rapporte l'origine légendaire des Druses qui descendraient d'une colonie de François établis en Asie dans le douzième siècle, il s'agirait d'un Régiment commandé par le comte de Dreux d'où leur nom. Selon Puget de Saint-Pierre les Druses eux-mêmes se considéreraient comme les descendants de Godefroy de Bouillon, mais pour lui la Nation Drusienne est une secte connue dès le X° siècle qui s'est formée en Phénicie et s'est retirée dans les cavernes du Mont Liban et a été rejointe et renforcée par les croisés du comte de Dreux. L'auteur raconte l'histoire des Druses, décrit leur religion, leurs coutumes, leurs villages et leur commerce" - Hage-Chahine Levant n°3878 (à la date de 1763) - Rohricht, 1475 - cf. Jean-Marc Aractingi, «  Les Druzes et la Franc-maçonnerie  », in Les Cahiers de l'Orient, no  69, 2003.      1.400 


Faujas de Saint-Fond Description des expériences de la machine aérostatique de MM. de Montgolfier, 1784

Les débuts de l’aérostation
FAUJAS DE SAINT-FOND (B.). Description des expériences de la machine aérostatique de MM. de Montgolfier, et de celles auxquelles cette découverte a donné lieu; suivie de Recherches sur la hauteur à laquelle est parvenu le Ballon du Champ-de-Mars... D'un Mémoire sur le gaz inflammable.... D'une lettre sur les moyens de diriger ces Machines...  à Paris et se trouve à Bruxelles, chez B. Le Francq, 1784, in 8°, de XXIX-204pp., ill. de 9 planches gravées de Ballons h. t. et d'un tableau dépl., cart. papier marbré bleu lég. postérieur, p. de t. marron, papier très lég. bruni sinon bon exemplaire. 

3e édition parue en Belgique un an après l'originale française, du premier livre sur l'expérience aérostatique des frères Montgolfier du 1er Septembre 1783. Cette édition contient le supplément sur l'expérience du Château de la Muette du 21 Novembre 1783 , en pagination continue à la suite. Ce nouveau vol constitue le premier voyage aérien en ballon libre, effectué par Pilâtre de Rozier, avec un survol de Paris de 25 minutes et une altitude de milles mètres. ¶ Brockett 4376 (2e édit. de Paris) - Collection Nadar n°32387 (idem)- Dibner 179 - Tissandier p.21 (seulement les deux édit. parisiennes) - Printing and M. of M. n°229 "Faujas de Saint-Fond's Description of the aeral machine of MM. Montgolfier was the earliest record of the flight, written and published in the very year of its accomplishement (1783). It is the first serious treatise on aerostation as a practical possibility" - En français dans le texte n°175 "Faujas de Saint-Fond sera pour chaque expérience le témoin privilégié..."         950 

     




Hugo (Victor). Les Burgraves, 1843 avec ex-dono

L'exemplaire de l'actrice Melle Garique
HUGO (Victor). Les Burgraves, Paris, E. Michaud, éditeur, 1843, in 8°, de XXIX-1f. 188pp 2ff., demi-maroquin prune époque, dos lisse orné, couv. cons. avec petits manques aux coins, (P. R. Raparlier).  petite restauration en marge du fx-titre sinon bel exemplaire grand de marge avec un ex-dono à l'actrice de la pièce Melle Garique  (rôle de Gorlois) " à Mademoiselle Garique, Hommage de l'auteur" (de la main d'un secrétaire) 

Edition original du tout premier tirage, sans mention fictive. Ce drame d'Hugo représenté à la Comédie-Française en mars 1843, fut un échec et mit fin au drame romantique. La cabale, montée par les adversaires du romantisme groupés autour de Ponsard, finit par l’emporter après 33 représentations. Les autres pièces d'Hugo ne furent plus jouées de son vivant. Malgré l'insuccès de cette pièce, Balzac la considérait comme une oeuvre de premier ordre et il la soutint ¶ Carteret, I, 414.                  1.000 


Dulaure (J. A.). Pogonologie ou histoire philosophique de la barbe, 1786


DULAURE (J. A.). Pogonologie ou histoire philosophique de la barbe, Par M. J. A. D***. à Constantinople et se trouve à Paris, chez Le Jay, 1786, in 12, de XV-210pp., curieux frontispice gravé, pl. veau marbré époque, dos lisse orné, bel exemplaire. 

Savant ouvrage rempli de détails curieux et amusants. De la mode, de quelques mentons rasés, femmes barbues, les longues barbes sont salutaires, barbes postiches, barbes dorées, moustaches, barbes des prêtres, des peuples qui portent la barbe. L'auteur reproduit à la fin un poème burlesque intitulé: "L'exilé à Versailles", qui relate l'histoire d'un curé exilé par erreur à Versailles par son évêque pour avoir refusé de se raser la barbe. ¶ Quérard, Fr. litt.  II/p.662. – Larousse, dict. XIXe: "Livre plein de recherches curieuses." - Gay Biblio. amour, femmes III.804 "Ce traité est le premier ouvrage, je crois, de Dulaure..."
650 


Maturin (Ch. Robert). Melmoth, l'homme errant, 1867

"le chant du cygne du roman noir" (Killen)
MATURIN (Ch. Robert). Melmoth, l'homme errant, traduit de l’anglais par Maria De Fos. Paris, Librairie internationale A. Lacroix, Verboeckhoven et Cie, 1867, in 8°, de 425pp., demi-basane brune époque, dos lisse à filets dorés, dos lég. passé sinon bon exemplaire.   

Edition originale rare de la traduction de Maria de Fos, seconde traduction après celle de Cohen parue dès 1821, soit un an seulement après la publication de "Melmoth the Wanderer" (1820). Baudelaire tenait la traduction de Cohen pour mauvaise et se proposa d’en écrire une autre pour le compte des éditeurs belges Lacroix et Verboeckhoven, mais finalement ces derniers firent réaliser la traduction par Maria de Fos en 1867. Elle est très bonne mais malheureusement assez abrégée. En réalité il faudra attendre la version publiée par J.J. Pauvert en 1954, pour avoir une bonne traduction complète. Melmoth représente l'apogée du roman noir, et en même temps selon Killen il "fut aussi le chant du cygne du roman noir", ayant poussé "les principes de l'école radcliffienne au delà des limites de l'absurde". Son influence sur le romantisme fut énorme, de Balzac à Nodier et même Banville, ainsi que Walter Scott. ¶  Oberlé n°34 "traduction de M.de Fos, qui est excellente..." - Pas dans Loliée - Killen roman terrifiant p.68 et sq.

1.000 

Vadé (J. J.). La Pipe cassée, 1866


En maroquin rouge, tiré à 200 exemplaires
VADÉ (J. J.). La Pipe cassée, poëme épitragipoissardihéroïcomique. Paris, Leclère, 1866, in 8°, de ill. de 4 bandeaux in t. d'après Eisen gravés sur cuivre par Aveline, et de 5 fleurons sur cuivre, certains d'après Eisen in t., pl. maroquin rouge époque, dos orné, triple filet dorés sur les plats, dentelle int., tr. dorées, (L. Smeers).  Bel exemplaire finement relié. 

Belle édition tirée seulement à 200 exemplaires sur papier vergé fort, et réservée aux souscripteurs. L'ouvrage contient 4 pièces de style poissard, qui mêle le burlesque au tragique et à l'épique tant qu'au grivois, s'inspirant du langage des faubourgs. La Pipe Cassée est le chef d'oeuvre du genre poissard, dont Vadé est reconnu pour être le créateur. ¶ Gay Amour, femmes III. p.749 "... avec 9 vignettes, tiré à 200 exemplaires" -  Yve-Plessis argot n°109 "...précieux pour l'étude du bas langage parisien au XVIIIe siècle." - cat. CCFR 1 seul ex. (BNF)             500 

           

Delabarre (Christophe-François). Traité de la seconde dentition, 1819


DELABARRE (Christophe-François). Traité de la seconde dentition, et méthode naturelle de la diriger; suivis d'un aperçu de séméiotique buccale. Paris, chez l'auteur, 1819, in 8°, de 3ff. XVI-311pp. & 2ff., ill. de 22 planches gravées h. t. avec un feuillet explicatif en regard, demi-veau brun, dos lisse orné, jolie reliure romantique pastiche, tr. marbrées, rousseurs. 

Edition originale rare de cet ouvrage important. Pionnier des dents minérales dès 1815, Delabarre utilisa une pâte de porcelaine teintée à la garance, et aussi pour la première fois la gutta-percha pour la base des dentiers. Chirurgien-dentiste de Louis XVIII, il enseignait les "maladies de la bouche" à l’administration générale des hôpitaux civils de Paris. Il fut également l'un des premiers promoteurs de l'hygiène buccale, et l’inventeur d’un sirop qui porte son nom et qui est toujours commercialisé. ¶ Wellcome II. 443 - Crowley 898 - David 81 - Poleti 53.               1.200 




Lavoisier (A. L.). Traité élémentaire de chimie, 1801


LAVOISIER (A. L.). Traité élémentaire de chimie, présenté dans un ordre nouveau, et d'après les découvertes modernes. 3° édition corrigée et augmentée de plusieurs mémoires nouveaux. P., Deterville, 1801, 2 vol. in 8°, de XLIV-386 pp. 2 tableaux dépl. et VII-377 pp. 1f., ill. de 13 planches gravées d'instruments de laboratoires se dépl., pl. veau raciné époque, dos lisse orné, p. de t. rouge et verte, qq. petites taches en marge sinon bel exemplaire. 

C'est l'ouvrage fondateur de la chimie moderne. Cette 3° édition est importante car elle contient en édition originale les 3 textes suivants: - "Expériences sur la respiration des animaux, et sur les changements qui arrivent à l'air en passant par leur poumon", - "Mémoire sur la respiration des animaux", et - "Premier et second mémoires sur la transpiration des animaux". Et c'est dans ces textes que Lavoisier montre également que la respiration est la base de la chaleur animale et qu'elle est l'objet d'une combustion avec l'oxygène de l'air dont le résultat est l'acide carbonique. A ce titre, il est aussi un des fondateurs de la physiologie. ¶ Printing and the mind of man n°238 "This book accomplished a chemical revolution... Lavoisier perceived that respiration and combustion were similar processes,... He finally established the modern conception of elements...." - En français dans le texte n°184 "Lavoisier est le créateur de la chimie moderne..." - Duveen et Klickstein n°159 - Duveen p.342 - Pas dans Ferguson.                      1.400 

Cervantès Don Quichotte, 1774 - illustré par Coypel

CERVANTES (Michel). Les principales aventures de l'admirable Don Quichotte, représentées en figures par Coypel, Picart le Romain, et autres habiles maîtres; avec les explications des trente-une planches de cette magnifique collection... La Haye & se trouve à Paris, chez Bleuet, 1774, 2 vol. in 8°, de VIII-254pp. 1f. & 2ff. 322pp., illustré de 31 belles gravures h. t. de Coypel, Picart, Cochin et Boucher, et réduites par R. Brunet, pl. veau blond époque, dos orné, triple filet dorés sur les plats, tr. marbrées, deux coiffes sup. usées et une pièce de titre refaite sinon bel exemplaire.

Belle réimpression en petit format in 8° de la célèbre édition in 4° de 1746 illustrée par Coypel, Picart, Cochin, Boucher... Le texte est une version abrégée de Cervantès dont le but était surtout d'accompagner les superbes gravures, principalement de Coypel (auteur de 25 des 31 gravures). ¶ Cohen p.214 "copies réduites des figures de Coypel" - Brunet I. 1752 - (Río y Rico). "Es recomendable este libro por su excelente impresión, y por el grabado de las láminas, que está bien hecho".                      1.300 

    
  




Montucla et Lalande. Histoire des Mathématiques, 1799-1802

La meilleure édition
MONTUCLA (Jean-Etienne) et J.J. Le François de LALANDE. Histoire des Mathématiques, dans laquelle on rend compte de leurs progrès depuis leur origine jusqu'à nos jours; où l'on expose le tableau et le développement des principales découvertes dans toutes les parties des mathématiques...  Nouvelle édition, considérablement augmentée, et prolongée jusque vers l'époque actuelle... Paris, Henri Agasse, an VII-X, (1799-1802), 4 vol. in 4°, ill. de 2 portraits gravés (Montucla et Lalande) et de 45 planches gravées se dépliant, demi-veau blond époque, dos lisse orné de guirlandes dorées, p. de t. noire, tr. marbrées, qq. rares rousseurs sinon bel exemplaire. (75b). 

La meilleure édition de cette importante et première histoire des mathématiques. La première édition de 1758 ne comprenait que 2 volumes. Montucla mourut pendant l'impression du 3e volume de la nouvelle édition et son ami J.J. de Lalande revit le manuscrit et compléta l'ouvrage par un 4e volume. Ces deux derniers volumes ne parurent donc qu'en 1802, alors que Lalande avait 70 ans. Le vol. 3 contient les mathématiques pures, l'optique et la mécanique et le vol. 4 contient l'astronomie du 18e, la navigation et les calculs nautiques. ¶ Brunet III.1874 "Cet ouvrage est devenu rare... la partie scientifique y est assez bien traitée..." - Quérard Fr. litt. VI-274 - Sotheran Bibl. chemico-mathematica I. n°3060 "rare".

1.800 

La Fontaine (Jean de). Contes et nouvelles en vers, 1696

illustré par Romeyn de Hooghe et relié en maroquin
- LA FONTAINE (Jean de). Contes et nouvelles en vers, nouvelle édition enrichie de tailles-douces, corrigée & augmentée. à Amsterdam, chez Pierre Brunel, 1696, 2 tomes in 12, de 6ff. 236pp. 1f. de table 1f. bl. & 4ff. 241pp. 1f. de table, ill. de 61 gravures sur cuivre de Romeyn de Hooghe à mi-page dont 4 à pleine page, nbr. fleurons, titre en rouge et noir, rel. en 1 vol. pl. maroquin rouge XIXe, dos entièrement orné dans le style du XVIIe siècle, triple filet doré sur les plats, tr. dorées sur marbrures, dent. int. dorées (Thompson relieur). Ce relieur exerça de 1842 à 1870 à Paris, et était spécialisé dans l'imitation de reliures anciennes. Quelques gravures affleurent en marge à cause du positionnement des cuivres, sinon bel exemplaire bien établi. 

 Edition augmentée faite d'après la première et célèbre édition illustrée de 1685. Romeyn de Hooghe est considéré comme le précurseur de l'art français de l'illustration du 18e siècle. Ceci s'applique à la disposition des cuivres dans les éditions qu'il a illustrées, mais aussi dans le choix du matériel ... ses œuvres sont d'une force étonnante. ¶  Rochambeau n°36 p.1696  "les gravures de Romain de Hooghe sont retournées... les 4 derniers contes ont de grandes gravures anonymes..." - Brunet III, 759 "contient en plus de celle de 1685, quatre contes imprimés à Paris dans le recueil de Maucroix..." - Furstenberg p.70 - Cohen p.555 - Sander 1038 - Cat. CCFR seulement 2 ex. (BNF, Cherbourg).                                                   1.600