... ... Ce blog permet de mieux faire connaître certains livres anciens rares et curieux et de partager les commentaires sur ces livres précieux ... ...

Fauchard le chirurgien dentiste, 1786

Le livre fondateur de la dentisterie moderne
FAUCHARD (Pierre). Le chirurgien dentiste, ou traité des dents, où l'on enseigne les moyens de les entretenir propres & saines, de les embellir, d'en réparer la perte & de remédier à leurs maladies, à celles des gencives ... 3e édition, revue, corrigée & considérablement augmentée. Paris, chez Servieres, 1786, 2 vol. in 12, de XXIV-494 pp. 4ff. de table & 6ff. 424pp., ill. d'un portrait gravé par Scotin et de 42 planches h. t. d'appareils et dentitions, pl. veau marbré époque, dos orné, tr. marbrées, bel exemplaire.

Le livre le plus important de l'histoire de la stomatologie, par le "fondateur de la dentisterie moderne". Il est rare et très recherché. Cette 3e édition définitive très augmentée, est parue après sa mort, et elle comprend la première description de la pyorrhée alvéolaire (maladie de Fauchard), ajoutée dans la 2e édition. ¶ En français dans le texte n°142 "Un livre pionnier de première importance... les apports de Fauchard à l'art dentaire sont essentiels..." - Printing & M.M. n°186 "Fauchard describes in the fullest detail the procedure in operative dentistry... He was the true pioneer of dental surgery." - Garrison-Morton 3671 "Pierre Fauchard has been called the father of Dentistry, his comprehensive and scientific account... is one of the greatest books in the history of the subject" - Cat. Norman n°768 - Waller n°10621 - Blake p. 144 - David p.113 - Poletti 72 - Grolier 100 Books Famous in Medicine, 40 - Le Fanu Notable medical books p. 111              3.800 



Nuysement, Réunion de 4 textes alchimiques de la plus insigne rareté

NUYSEMENT (Clovis Hesteau, sieur de). Traittez de l'Harmonie, et Constitution Generalle du Vray Sel, Secret des Philosophes, et de l’esprit universel du monde, suivant le troisième principe du Cosmopolite. Oeuvre non mois curieux que profitable, traittant de la connaissance de la vraye médecine chimique. - et:  Poëme philosophique de la vérité de la physique minérale, où sont réfutées les objections que peuvent faire les incrédules et ennemis de cet art.  Auquel est naïvement et véritablement dépeinte la vraye matière des philosophes.    - Suivi de: (SENDIVOGIUS M.) Cosmopolite, ou nouvelle lumière de la physique naturelle. Traittant de la constitution générale des éléments simples et des composés. Traduit nouvellement de latin en françois par de Bosnay.  - et:  Tracté du soulphre, second principe de la nature.  Faict par le mesme Autheur, qui par cy devant a mis en lumière le premier principe, intitulé le Cosmopolite. Traduit de latin en françois par F. Guiraud. La Haye, Th. Maire, 1639, 4 textes en 1 vol. in 12, de 12 ff-115 pp.1 grand bois gravé à pl. page,  et 57 pp. et 7ff-58 pp. et 4 ff-49 pp.,  pl. veau brun ancien, dos muet avec filets à froid, tr. marbrées, reliure anglaise (Dulau & Co, London). Brunissures à qq. feuillets sinon bon exemplaire.

Réunion de 4 textes alchimiques de la plus insigne rareté nous dit Dorbon, édités ensemble par Maire.  Les deux traités de Nuysement (spécialement rares) ont été respectivement publiés pour la 1ere fois en 1621 et 1620. A la suite du "poème philosophique" figurent aussi les "Stances" et les "Visions hermétiques". Les deux traités de Sendivogius ont été publiés pour la première fois à Paris en 1628. Selon A. M. Schmidt (la poésie scientifique au XVIe siècle p.340 et sq.) dans ses Visions hermétiques "Nuysement s'efforce ici de défendre l'art auquel il a voué sa vieillesse" et cela entre autres contre les allégations de Du Gault contre l'alchimie. Il qualifie aussi le poème des "Visions hermétiques" de "chef-d'oeuvre de la poésie alchimique française" (p.377). Cette édition du Cosmopolite est complétée de “l’énigme philosophique” et du “dialogue de Mercure, de l’alchymiste et de Nature”.  La présente édition réunissant les 4 plus célèbres textes alchimiques de l’époque est très rare. ¶ Dorbon 6366 "réunion ... de la plus insigne rareté..." - Duveen pp.437  - Caillet n°8111 (avec un titre général à la date de 1640) - Ferguson II-147 (ne cite que les deux premiers textes) - Pas dans le cat. Alchimie de Nourry (1927).         3.800 

Du Verney, les fonctions et les maladies de l’oreille, 1731

Le père de l'otologie
DU VERNEY (Guichard Joseph). Traité de l’organe de l’ouie, contenant la structure, les usages & les maladies de toutes les parties de l’oreille. Nouvelle édition. à Leide, chez Joh. Arn. Langerak, 1731, in 12, de 12ff-196pp. 4ff., illustré de 16 planches gravées dépliantes par Blokh d'après Sébastien Le Clerc, pl. veau marbré époque, dos orné, tr. marbrées, bel exemplaire. 

Rare seconde édition revue par l'auteur avant sa mort, du premier traité scientifique sur la structure, les fonctions et les maladies de l’oreille. La préface rappelle la rareté de l'édition originale de 1683 : " la rareté extrême du livre qu’on ne pouvait plus trouver à aucun prix… ". Célèbre anatomiste, Du Verney fit ses études médecine à Avignon puis se rendit à Paris où ses leçons devinrent vite à la mode. Devenu membre de l’Académie Royale des sciences, il fut nommé professeur d’anatomie du Dauphin puis obtint la chaire d’anatomie du Jardin du Roi, et consacra toute sa vie à l’anatomie et à des recherches d’histoire naturelle. Il est considéré comme le père de l'otologie, et le premier à suggérer la théorie de l'audition démontrée plus tard par Helmholtz. Son traité de l’ouïe décrit pour la première fois la communication de la caisse du tympan avec les cellules mastoïdiennes et montre que la corde du tambour est un nerf provenant de la 5e paire, qui traverse la caisse, et s’anastomose ensuite avec la portion dure de la 7e paire. Il y donne une description parfaite des canaux demi-circulaires et du limaçon, de même que de la distribution de la portion molle du nerf acoustique dans ces cavités, et de la membrane qui les tapisse. Il expose avec beaucoup de précisions les différences de structure de ces diverses parties chez le fœtus et l’adulte. C’est dans le labyrinthe qu’il place l’organe immédiat de l’ouie. Les planches sont d'une grande précision. Il travaillait avec Winslow, son élève, à cette seconde édition lorsque la mort le frappa en 1730. La traduction anglaise n'a paru qu'en 1737. ¶ Dezeimeris II/p.168 - Garrison-Morton n°1545 (édit. orig.) - Blake p.130  - Hirsch II.249 - Grolier medicine 36.             2.000 





Barbé (S.) Le parfumeur françois, l'exemplaire du chimiste Denis Duveen

The copy of the chemist Denis Duveen
BARBE (Simon, parfumeur). Le parfumeur françois, qui enseigne toutes les manières de tirer les Odeurs des Fleurs; & à faire toutes sortes de compositions de Parfums. Avec le secret de purger le Tabac en poudre; & le parfumer de toutes sortes d'Odeurs. Pour le divertissement de la Noblesse, l'utilité des personnes Religieuses & necessaire aux Baigneurs et Perruquiers. Par le Sr Barbe Parfumeur. Lyon, Hilaire Baritel, Jacques Guerrier, Jacques Lyons, 1698, in 12, de 23ff. 134pp. 5ff. de table, pl. vélin ivoire XIXe à recouvrement, Petite restauration à l'angle inférieur du titre, et lég. mouillure claire en marge de qq. ff. Bon exemplaire (ex-libris Denis Duveen et G. Mazuyer )   

Très rare édition du XVIIe siècle, sans doute la 3e, de ce fameux traité de parfumerie. En fait il contient plusieurs traités : "celui des poudres pour les cheveux, celui des savonnettes. Suivent des chapitres sur les essences et huiles parfumées, les pommades, les eaux dentifrices, les eaux de toilette, les pastilles à brûler, les poudres et sachets odorants pour le linge". Les pp. 114 à 132 "sont entièrement consacrées au tabac : comment le réduire en poudre, le purger, le teinter, le parfumer (bergamote, musqué, ambré, etc.)". ¶ Oberlé fastes de Bacchus n°1145 (c'est ce même exemplaire Duveen vendu en 1990) - Krisvatsy p. 68 (édit. de 1693) - Wellcome II.97 - Ferschl 21. 

Denis Duveen (1910-1992) began collecting books on alchemy and early chemistry while he was a student at Oxford. Initially his collection covered all areas of chemistry and especially alchemy, but during his time in Paris he took a special interest in the works of Antoine Lavoisier and other French chemists. Duveen was actively engaged in chemical research between1936–1940 and published nearly 20 papers dealing with the synthesis and study of optically active compounds. After the war, Duveen concentrated on historical and bibliographic research. Between 1946 and 1960 he published more than 60 papers, the majority dealing with the works of Lavoisier.                      2.000 

  



                 




Reisser (aîné) Avis sur l'art de fabriquer des corsets, 1770

Les corsets & les corps baleinés
REISSER (aîné). Avis important au sexe, ou essai sur les corps baleinés, pour former & conserver la taille aux jeunes personnes. Par M. Reisser l’aîné, Allemand, tailleur pour femmes à Lyon. Et traduit en François par M.*** Lyon, chez V. Reguilliat, 1770, in 12, de XVI-147pp., 1 grande planche gravée se dépl. contenant 5 modèles de corsets ou de suspensoirs,  petite restauration au verso de la planche dépl., demi-maroquin rouge XIXe à coins, dos orné (ex-libris XIXe Joseph Nouvelet, Ain)

Rare et curieux traité technique sur les corsets, avec l'exposé des dangers pour les enfants et pour les femmes de porter des corsets mal conçus pouvant provoquer des déformations graves. L’auteur, tailleur pour femmes à Lyon, a dédié son ouvrage au Dr. Claude Pouteau, chirurgien de l’Académie de Lyon. On y trouve aussi : le sentiment de M. Rousseau de Genève sur les corps baleinés, de M. Winslow, sentiment de M. de Jaucour, consultations de M. Le Dran, etc... des corsets à plastron, de la construction mécanique des corps baleinés, des oeillets de derrière, etc...                   850